Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

Publié le par Isa-Marie

Jean-Marie Pelt vient de sortir un nouvel ouvrage, je me suis régalée à le découvrir. J’aimerais vous donner envie de savourer ce livre à votre tour car il est passionnant.

Cet ouvrage fait partie des « Beaux livres ». C’est aussi un très gros ouvrage, on le tient à deux main, et lorsqu’on se plonge dedans, on se régale de tout ce qu’on y découvre en matière de plantes, qui sont, c’est indéniable, omniprésentes dans notre vie…

Jean-Marie Pelt est un de ces savants pleins de clairvoyance, qui savent diffuser le savoir avec simplicité, et nous rendre intelligents. Il est Président de l’Institut Européen d’Ecologie, botaniste renommé, entre autres, et visionnaire aussi.

Dans ce livre, il nous raconte avec sa verve habituelle la fabuleuse épopée des plantes et des fleurs qui font partie de notre quotidien, de notre histoire, et on apprend plein de choses à chaque page.

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

La première partie raconte les vertus des plantes.

On se plonge dans la fabuleuse histoire de la pharmacopée. Très vite on comprend combien les plantes sont dotées de subtils atours pour éviter les prédateurs par exemple, tout comme les animaux d’ailleurs.

L’homme s’est toujours inspiré de son environnement pour se soigner, améliorer son existence, compenser certaines situations. Les exemples remontent à 5300 ans au moins. Le livre donne des témoignages et des anecdotes stupéfiants, comme celui de cette momie retrouvée presque intacte en 1991 dans les Alpes, datant de 3300 ans avant notre ère, et qui porte des traces indubitables d’une grande connaissance des plates.

Tout cela est très détaillé, tout comme le parchemin égyptien de plus de 20 mètres de long sur 30 cm de large qui liste plusieurs centaines de remèdes efficaces. La théorie des humeurs de Galien proposait de soigner par les contraires. C’est d’ailleurs de cette époque que vient l’expression « être de bonne ou de mauvaise humeur »…
 

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

A grand renfort de planches botaniques et d’anecdotes, de découvertes, Jean Marie Pelt conte les étapes de l’empirisme à notre actuelle médecine.

On se surprend à plonger dans le livre et n’en plus ressortir : il nous emmène dans la pharmacopée du roi Louis XIV avec les lavements, purges et saignées, l’utilisation de la rhubarbe, du fenouil, du millepertuis utilisé contre la langueur…

Le siècle des lumières permet de grands pas vers les recherches, et des thérapeutiques fantaisistes aussi…

On apprend pourquoi la pervenche de Madagascar à fleurs roses a acquis ses lettres de noblesse grâce à ses propriétés dans le traitement des leucémies et des cancers.

On apprend le principe actif du curare, et celui de la digitale, on lit Platon décrivant la mort de Socrate par la mythique cigüe, l’empoisonnement de l’empereur Claude, la mise en forme des plantes par les apothicaires.

La myrrhe et l’encens, le pavot, la violette nous révèlent leurs secrets…

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

La deuxième partie s’attache aux Fruits et Légumes

On apprend l’épopée de la pomme de terre, censée remplacer le blé lors des mauvaises années. Les indiens de la cordillère des Andes conservaient longtemps les pommes de terre qu’ils exposaient la nuit au froid et le jour à la chaleur. Après ce traitement, déshydratées, elles prenaient l’allure de petites noix dures et légères. Le haricot, comme la lentille ou le pois, appartient à la famille des papilionacées, car leurs fleurs évoquent la forme d’un papillon.

On se plonge dans les recettes du Roi Soleil, on examine tomates, carotte et choux.

On comprend l’amélioration des pommiers lors des défrichements opérés par les moines au Moyen Age, Jean-Marie Pelt nous livre son avis quant aux 5 fruits et légumes à consommer chaque jour…

Les huiles et matières grasses sont évoqués, l’histoire du thé, du café, du chocolat et du sucre aussi, sans oublier les épices et les aromates.

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

La troisième partie est consacrée aux fleurs et plantes décoratives.

« Eden », mot hébreu, évoque l’idée de délices, quant à « Paradis », c’est la transcription en grec du terme persan désignant le jardin.

On apprend tout du magnolia, du lilas, de la glycine, des fleurs de printemps, fleurs d’été, des couleurs, des fleurs d’automne et d’hiver, des fleurs tropicales, d’appartement et des nouvelles plantes décoratives.

 

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt
Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

J’aime ce livre pour son foisonnement.

Chaque page est une histoire, on se plonge dans les temps anciens, on bénéficie de toutes les découvertes faites par l’homme depuis les temps reculés, tout est expliqué et on comprend vite que notre quotidien est lié à l’étude de la nature et des plantesbien qu’on ne s’en rende pas forcément compte.

L’écriture du livre est simple, et même mieux, elle est captivante.

Cet ouvrage est comme un grand roman, les personnages principaux sont les hommes et les plantes, et chaque tableau de ce grand théâtre est une petite œuvre à savourer.

J’aime ce livre aussi pour ses illustrations splendides, des cromos, des planches botaniques, des herbiers.

On s’y promène avec délices, on pourrait même acheter le livre suelement pour ses illustrations anciennes pleines de charme.

Enfin je vous conseille cet ouvrage pour tout le savoir qu’il inspire.

Sa lecture nous instruit positivement, Jean-Marie Pelt, si vous ne le connaissiez pas encore, est un grand Monsieur.

Un très beau livre pour les Fêtes.

 

 

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent, par Jean-Marie Pelt

Les Plantes qui guérissent, qui nourrissent, qui décorent
Jean-Marie Pelt
27,5 cm x 21,5 cm
495 pages
ISBN 9 782812 311147
Octobre 2014
35 €
Editions du Chêne

 

 

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Julie 27/10/2014 15:25

Rien que pour les illustrations anciennes il m'intéresse.
Et puis Jean-Marie Pelt est passionnant, je l'ai déjà vu dans une émission, c'est un homme de savoir, qui raconte très bien.

Cathy 27/10/2014 10:07

Merci de nous avoir signalé ce livre, et de façon si détaillée. Je vais l'acheter car je suis une grande lectrice de Jean-Marie Pelt.

Isa Marie 26/10/2014 20:18

Oui léa et on y apprend plein de choses, d'anecdotes, beaucoup de liens sont faits avec l'Histoire aussi...
Un livre passionnant !

Léa 26/10/2014 20:17

Ce livre a l'air superbe !

Martine G 26/10/2014 20:03

Ce livre a l'air MAGNIFIQUE : à mettre sur ma liste de Noël !

Isa Marie 26/10/2014 20:19

Coucou chère Martine,
Ce livre est un vrai bonheur !
Tant pour le texte que pour ses illustrations...
Amitiés d'Isa-Marie