L'Angélique

Publié le par Isa-Marie

J'ai toujours été attirée par l'Angélique. Tant pour sa forme buissonnante que pour ses parfums délicieux... Elle est généreuse, elle s'étire au jardin, ses feuilles sont larges et envahissantes, ses fleurs en ombelles rondes et légères.

Il y en avait dans le jardin de ma grand mère, et le pied était énorme, large et haut. Il poussait dans un terrain à tendance humide, au bord d'un étang de Sologne... L'angélique peut atteindre facilement les deux mètres, elle aime les terres fraîches des étangs. J'en ai aussi trouvé souvent dans les marais de l'Ile de Ré.

L'angélique ressemblerait facilement à ces grandes herbes de chemins poussées joyeusement au gré des semis et sans ordre apparent... On pourrait presque la confondre avec ce que certains appellent les "mauvaises herbes"... et que j'adore découvrir. Je vais partager avec vous ces flâneries de verdure...

L'Angélique

Jadis elle faisait parties des plantes de "Jardins de simples" car on lui attribuait des vertus bénéfiques, et même on la pensait dotée de qualités telles qu'on en fabriquait des élixirs de longue vie, pour cela on pourrait la classer aux côtés de la très bénéfique sauge.

En hiver elle disparait et on ne soupçonnerait pas sa présence, là sous terre. Elle veille. Et dès le printemps elle pointe puis s'épanouit. Au mois de juin ses tiges se renflent de gros bourgeons qui donnent ensuite naissance à des fleurs en forme de feux d'artifice ronds et fournis. Puis les fleurs laissent place à des graines très parfumées.

L'Angélique

Elle a été dotée de plein de surnoms, "Herbe du Saint Esprit", "Archangélique", "Herbe aux Anges"...

Elle pousse à l'état sauvage dans les Alpes et les Pyrénées, et entre dans la composition de liqueurs et digestifs comme la Chartreuse. Dans le Poitou on aime traditionnellement confire ses tiges pour les utiliser dans les pâtisseries.

Pour ma part je reste circonspecte quant aux fruits confits. Croquer dans un ou deux ne me déplait pas bien au contraire. Mais lorsque je lis les recettes et les bains de sucre qu'il faut utiliser avant de parvenir à confectionner les confiseries à cakes ou à gâteaux, je referme les livres et je me cantonne à des utilisations plus discrètes.

Les grandes et vieilles tiges sont ligneuses et demandent à être épluchées comme la rhubarbe. Mais ce sont les plus impressionnantes. Les tiges fines et les feuilles en revanche parfument délicieusement les gâteaux, les salades de fruits ou ici les palets tout fins...

On peut aussi associer l'angélique aux compotes de fruits... Les graines doivent être soigneusement récoltées, on les dit pleines de vertus et on peut les saupoudrer sur des salades.

En mai mon pied d'angélique, âgé de trois ans (il ressort chaque année) a été attaqué par des pucerons. Je ne m'en suis pas rendue compte tout de suite. Certaines fleurs ont été presque complètement noircies. J'ai tenté de les sauver selon cette méthode ci, bio.

Mais cela n'a pas suffi. Il m'a fallu finalement couper le pied presque à ras. je l'ai patiemment arrosé régulièrement, j'avais très peur de le perdre. Mais au bout d'une semaine ou deux de petites tiges sont apparues, elles se sont déployées en feuilles et ont grandi et maintenant mon pied d'angélique présente une jolie verdure. mais je ne pense pas qu'il fleurira à nouveau.

L'année prochaine j'en sèmerai, à différents endroits du jardin.

Et vous, connaissez vous l'angélique ? Comment l'aimez vous ?

Publié dans Tour au Jardin

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sara 09/08/2015 13:15

Je ne connais pas l'angélique en particullier, je connais le fenuil que je crois qqu'est pareil, et que j'aime aussi, surtout en salade et pour assaisoner les olives.

Isa-Marie 10/08/2015 15:25

Oui tu as raison la saveur se rapproche un peu du parfum anisé du fenouil, mais l'angélique est vraiment unique...
N'hésite pas à goûter si tu en trouves
Amitiés d'Isa Marie

Virginie 09/08/2015 07:52

J'ai appris plein de choses grâce à ton article. Je ne connaissais de cette plante que le nom. Merci!

Herve et Aurelia 08/08/2015 14:22

On l'a adopté ce printemps dans notre coin de paradis! Mais on ne l'a connait même pas, quand je l'ai vu me supplier dans les étales, je n'ai pas résister...Mais que faire d'elle !

C'est bien de collectionner toutes plantes comestibles, mais va falloir passer a l'acte! On n'ose pas...mdr

C'est vrai que dans le Poitou ,d'ou j'ai des origines a 50%... :-) , ils en mettent un paquet, et je n'aime pas, je préfère par parcimonie !

Notre pied est jeune , mais elle représente déjà une belle touffe ...allez je me lance...je vais la goutter tout a l'heure...

sévère 07/08/2015 19:21

Mince je les mise près de ma rhubarbe pensant terre fraîche mais pas ombre ! Bon, je la change de place au printemps, et il me faudra attendre encore un an pour en profiter, sniff !