Poulet aux Shiitakés et au Raisin Muscat

Publié le par Isa-Marie

Lorsque mon magasin bio propose des Shiitakés je prends tout le stock.

Et comme une des rares viandes que nous consommons est la volaille, j'ai préparé ce poulet fermier d'abord avec beaucoup d'aromatiques et un peu de Cognac, puis en ajoutant les shiitakés.

Les grains de raisin sont parsemés en toute fin de cuisson, inutile de les cuire, l'idée est qu'ils apportent leur pointe de fraîcheur sucrée...

C'est un plat "du dimanche" fait en semaine, fin et délicieux ! A vous d'essayer...

Poulet aux Shiitakés et au Raisin Muscat

Pour six à huit gourmands il faut :

Un beau poulet bio
400 gr de Shiitakés
Une grappe de raisin muscat
3 feuilles de laurier sauce
3 branches de thym
3 branches de sarriette
3 branches de marjolaine
Un petit bouquet de persil
2 verres de Cognac
Sel et poivre du moulin
Huile d'olive bio de première pression à froid

Action :

Tapisser le plat à four d'aromatiques. Couper le poulet et assaisonner les morceaux, les disposer sur les aromatiques, avec le gésier. Badigeonner la peau d'huile d'olive, et verser le cognac. Enfourner 45 minutes à 180°.

Pendant ce temps, vérifier les champignons, les passer sous un filet d'eau fraîche et les couper. Les faire revenir à l'huile d'olive et assaisonner. Ajouter un peu d'eau si besoin. Réserver. Les répartir entre les morceaux de poulet un peu avant la fin de sa cuisson, ainsi que les grains de raisin.

Servir avec une écrasée de céleri... Se régaler !

 

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Soisic 28/10/2015 14:01

Bonjour,
Pendant l'émission d'hier soir sur France 2 à 20h55 au Japon, il était dit qu'il ne fallait pas dépasser les 140° de cuisson pour toutes viandes pour préserver toutes leurs qualités nutritives. Avez-vous des infos supplémentaires à ce sujet ? J'ai toujours entendu dire qu'il fallait utiliser des cuissons douces.
Merci et bonne journée.

Isa-Marie 28/10/2015 14:34

Chère Soisic,
Je ne regarde pratiquement pas la télévision mais cependant je peux vous dire qu'il ne faut pas forcément écouter, d'une façon générale, tout ce qu'on vous dit, fussent des indications qui viennent du Japon ! Le bon sens dicte qu'avec la viande, comme les oeufs, mieux vaut des cuissons aptes à détruire les bactéries. Tandis qu'avec (certains) végétaux, comme ici le raisin, autant privilégier les vitamines et éviter les cuissons.
Mon blog transcrit ma vision des choses, orientée bio. Mais il n'est en aucun cas péremptoire ni dogmatique. Chacun fait ce qu'il veut.
Bien amicalement

mélie melo en cuisine 28/10/2015 10:03

hummmmmmm top , bon mercredi bisesss