Daurades aux Feuilles de Figuier

Publié le par Isa-Marie

Les feuilles de figuier apportent aux plats une saveur unique qui plait toujours ! Avant d'avoir des figuiers dans mon jardin, je schipais quelques feuilles aux figuiers exubérants qui dépassaient des jardins dans les petites rues...

J'ai ajouté des baies de caseilles, qui renforcent cette saveur un brin surannée et plein d'aromatiques. C'est une interprétation des maquereaux aux groseilles en quelque sorte !

Au moment de la dégustation, on laisse couler sur les filets bien blancs un peu d'huile d'olive choisie... Repas de roi !

Daurades aux Feuilles de Figuier

Pour deux il faut :

Deux belles daurades du marché
Dix feuilles de figuier
Un bouquet d'aromatiques (laurier, sauge, sarriette)
Deux poignées de caseilles (décongelées, vous pouvez les remplacer par des cassis)
Quelques tomates cerises
Sel et poivre du moulin
Huile d'olive bio Moulin la Cravenco d'Oliviers & Co
Un verre de Cognac (de l'Ile de Ré)

Daurades aux Feuilles de Figuier

Action :

Tapisser le plat de cinq feuilles de figuier puis d'aromatiques. Déposer les dorades assaisonnées à l'intérieur. Répartir les caseilles et les petites tomates. Verser le Cognac. Recouvrir de feuilles de figuier et passer au four 20 minutes à 200°.

Au moment du service, apprécier les parfums à l'ouverture du four...
Puis ôter les feuilles de figuier, elles ont d'ailleurs roussi et se sont rétractées.

Servir les dorades. Chacun soulève la peau, qui part en un seul morceau de chaque côté (on l'aide un peu).

Et pour déguster, laisser couler un filet d'huile d'olive sur les filets blancs, moelleux et parfumés... Se régaler !

Daurades aux Feuilles de Figuier

L'assaisonnement idéal :

Des herbes du jardin
Un huile choisie de chez Oliviers & Co...

Je vous ai déjà parlé de cette huile, c'est un régal exceptionnel...

Regardons son étiquette de plus près :

La petite feuille à droite dans un rectangle vert indique qu'elle est bio et européenne.

En argenté, en haut, il est noté "Vierge extra" : elle est extraite à froid et derrière le flacon il est inscrit qu'elle est pressée mécaniquement. Nous n'avons que le nectar des olives, et selon des procédés naturels. Ici les variétés Salonenque, Grossane et Picholine.
Elle vient des Baux de Provence, de chez Antoine Mora et c'est une Appellation d'Origine Protégée.
Sa texture est onctueuse, enveloppante et douce.
Sa couleur est dorée.
Sa saveur est printanière, fraîche, florale d'attaque et douce ensuite, on s'en régale en cas d'urgence juste d'un filet déposé sur une tranche de bon pain de campagne avec quelques pépites de fleur de sel.
Je vous invite à la tester à votre tour, vous serez conquis... Pour en savoir plus aller sur le site d'Oliviers & Co ici click.

 

 

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sara 29/05/2016 11:57

J'aime beaucoup les daurades et tes recettes, je note celle-ci!

Bernieshoot 29/05/2016 05:55

Avec des figues, ce doit rtre délicieux

Flores 28/05/2016 21:25

Je vais profiter de la présence d'innombrables figuiers en Espagne où je me trouve pour réaliser cette recette et y ajouter quelques figues déjà mures...la saison commence tôt....

ludmilla 28/05/2016 18:56

je ne savais pas qu'on pouvait cuisiner les feuilles de figues , je vais chipper des feuilles à mon figieur