L'enfer selon Rodin

Publié le par Isa-Marie

Cette exposition éclaire l'oeuvre de Rodin et nous permet de mieux la comprendre et la lire. A partir de la sculpture monumentale La porte de l'Enfer, on revit toute la création d'une icône de l'art, voire même de la sculpture en général.

 

L'enfer selon Rodin

A l'époque où la commande pour cette oeuvre est passée à l'artiste, il n'est pas encore très connu. La réflexion qu'elle lui inspire le guidera jusqu'à la fin de sa vie, et cette porte mystérieuse et imposante lui inspirera le reste de sa réflexion d'artiste.

Dans cette porte, de 6m x 4 m, de huit tonnes de bronze, qui ne s'ouvre pas, on peut retrouver beaucoup d'autres de ses sculptures...

Document Musée rodin

Document Musée rodin

Le penseur notamment, qui représente à la fois Dante, Rodin, le créateur...

L'enfer selon Rodin

Dans sa version plus connue, ici...

L'enfer selon Rodin

L'exposition met en scène plus de 170 oeuvres, dessins, aquarelles, croquis, sculptures qui nous permettent de comprendre le cheminement depuis la porte du paradis, de Lorenzo Ghiberti, au Baptistère de Florence, l'inspiration du Jugement dernier de Michel Ange à la Chapelle Sixtine, jusqu'à la porte de platre, qui pourrait être comprise comme une esquisse, à Meudon, et qui est sans doute un aboutissement...

L'enfer selon Rodin

On suit la progression de l'artiste en même temps qu'on découvre les étapes...

L'enfer selon Rodin

L'exposition est riche, dense en oeuvres et explications, qui éclairent notre vision de ce grand sculpteur et nous donnent à réfléchir sur le cheminement de la puissance de l'art...

Je vous invite à opter pour un billet jumelé avec le Musée Rodin de Meudon, où vous pourrez voir la porte de plâtre, tandis que la porte de bronze est bien sur au Musée Rodin de Paris.

L'enfer selon Rodin
Musée Rodin
77 rue de Varenne
Paris VII
Exposition temporaire du 18 octobre 2016 au 22 Janvier 2017

www.musee-rodin.fr/

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Doria 17/11/2016 09:31

Une exposition que tu me fais découvrir
Bisous, Doria