Poulet au Cidre Rosé, aux Pommes et aux Pruneaux, et Petites considérations sur la qualité des vins qu'on cuisine

Publié le par Isa-Marie

Ne me demande combien de recettes de poulet j'ai pu vous proposer sur ce blog mais ce qui est certain c'est qu'il y en a beaucoup !

Je suis adepte du "Poulet du dimanche" mais je ne prépare jamais le même. Cette fois c'est un délicieux jus parfumé au cidre rosé qui accompagne cette nouvelle version...

La peau du poulet est croustillante, la chair moelleuse et bien parfumée. Les pruneaux sont gorgés de cidre, et les pommes deviennent fondantes... A servir avec quelques croûtons pour les gourmands. A vous d'essayer !

Poulet au Cidre Rosé, aux Pommes et aux Pruneaux, et Petites considérations sur la qualité des vins qu'on cuisine

Pour huit personnes il faut :

Un beau poulet fermier bio
3 échalotes
3 pommes un peu acidulées
QS de pruneaux
Une demi bouteille de cidre
Sel et poivre du moulin

Action :

Couper le poulet en morceaux et les assaisonner. Les déposer dans le plat à four. Faufiler les échalotes émincées entre les morceaux, ainsi que les pommes pelées et coupées en quartiers. Enfourner à 200° pour trois quart d'heures.

Pendant ce temps faire tremper les pruneaux dans un petit bol de cidre. Ajouter les pruneaux en fin de cuisson dans le plat. Se régaler !

Poulet au Cidre Rosé, aux Pommes et aux Pruneaux, et Petites considérations sur la qualité des vins qu'on cuisine

Lorsque j'ai examiné l'étiquette, dorée, jolie, et que j'ai ouvert la bouteille, je dois bien avouer que je me suis demandée si j'allais cuisiner avec ce délicieux cidre ou bien lui réserver une dégustation plus conventionnelle...

Il est assez rare de rencontrer un cidre rosé. Et celui ci est un délice, par ses arômes fruités et généreux. Il est très harmonieux, doux et suave.

En fait la question se pose à chaque fois que je cuisine avec un alcool. Faut il choisir une bouteille de faible gamme ou bien peut on sacrifier une bonne bouteille ?
Je n'oublierai jamais la réflexion que j'ai entendue un jour, où nous étions chez des amis d'amis... Le vin avait tourné et ils ont décidé d'un commun accord "On le gardera pour faire une sauce"...
Ce qui allait complètement à l'envers de ce que m'avais appris ma grand mère : "si tu cuisines avec un bon vin ton plat sera délectable. Si tu optes pour un vin bas de gamme, ton plat sera bas de gamme"...
Bien sûr un alcool "cuisiné" perd son prestige et son premier rôle. Il devient un ingrédient au même titre que les carottes ou les salsifis qui sont entrés dans la liste de confection du plat. Sauf que si on choisit de belles carottes et des salsifis bien poussés, on se doit d'attendre un bon vin aussi dans les ingrédients de la recette. On peut par exemple en parler, montrer la bouteille et... comme je l'ai fait ici, garder la valeur de deux verres pour se donner le beurre et l'argent du beurre, le cidre comme ingrédient du plat et une petite dégustation en soirée pour l'apprécier de façon classique...

Poulet au Cidre Rosé, aux Pommes et aux Pruneaux, et Petites considérations sur la qualité des vins qu'on cuisine

Pour ma part j'adore la dimension qu'un bon alcool peut donner à une préparation...

 

Et vous, qu'en pensez vous ?
Cuisinez vous parfois avec des vins, des cidres, du Cognac ?

 


Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

La gourmandise de Violette 13/02/2017 20:41

Etant normande, je dis ouiiiii pour le cidre rosé et les pommes. Je suis d'accord avec votre grand-mère, je prends toujours un bon vin pour cuisiner, pour que mon plat soit goûteux...j'ai noté votre recette, le dimanche on aime la volaille, je vais essayer, bonne soirée

Mand 12/02/2017 23:13

Une fois, pour cuisiner des cailles aux raisins je n'avais plus de vin blanc "de cuisine". Un invité avait apporté un Gewurstraminer vendanges tardives. Il a insisté pour que j'en mette dans mes cailles. Un délice ! Depuis je choisis toujours un bon vin pour cuisiner

chris 06 12/02/2017 20:20

Et de nouveau un C à la place du S (ne se sont)

chris 06 12/02/2017 20:18

Pardon,mais dans ma première phrase ,des S ne ce sont pas inscrits.

chris 06 12/02/2017 20:16

C'est une ineptie de cuisiner avec liquide bas de gamme.
Pour mes sauce au vin,j'utilise des vins très corsés,et épais pour mes marinades,des vins fruités ou typés (vin jaune par ex) si besoin est.

Les alcools pour flamber de mauvaise qualité,donneront un goût sucré,mais le parfum sera absent.
Ta grand-mère savait ce qu'elle faisait,et Chantal est également dans le vrai. Bisous

chantal 12/02/2017 19:31

Pour ma part je fais comme toi ce qui amuse mon caviste car peu de personne raisonne ainsi et pourtant un vin de bas gamme va donner une sauce acide et brûlure d'estomac garanti.