Naturalista, Clémence Roquefort et Stéphanie de Turkeim

Publié le par Isa-Marie

Ce livre présente 100 produits alternatifs et 150 recettes associées pour se nourrir autrement...

Nous sommes au coeur d'une période charnière, de prise de conscience de l'importance de nos choix alimentaires. Pour des raisons écologiques, éthiques, et pour donner le meilleur à notre corps, les choix se tournent vers moins de viande, plus de produits sains, un autre rythme alimentaire, respectueux, orientés par la qualité et le bon sens.

Ce livre explique ce que sont les aliments alternatifs. Puis il donne 150 recettes pertinentes et gourmandes, pour les utiliser...

Naturalista, Clémence Roquefort et Stéphanie de Turkeim

A Sommaire :

Introduction

Les Produits
La Cuisine Végétarienne
La Cuisine Vegan
La Cuisine Sans Gluten
Les sucres naturels
Les superaliments
Les graines
Les petits plus de la cuisine alternative

Les Recettes
Petit déjeuner
Apéro
Salades et Soupes
Plats
Desserts
Goûters

Naturalista, Clémence Roquefort et Stéphanie de Turkeim

La première partie du livre fait le point sur des thématiques (comment se positionner par rapport à la consommation de viande, la nouvelle donne de la cuisine végétarienne, comment remplacer le lait et la crème dans la cuisine Vegan, par quoi remplacer les oeufs, le fromage, la matière grasse) et explique les produit alternatifs comme les produits de base : tofu ferme, tofu fumé, tempeh, protéines de soja texturées, seitan, quinoa, bougour, amarante...

On apprend à connaître et utiliser la levure maltée, qui permet de s'approcher de la saveur du fromage, à fabriquer du parmesan végétal, à doser les purées d'oléagineux et connaitre leurs nuances pour remplacer les matières grasses...

Le topo sur les huiles permet de découvrir certaines huiles comme l'huile de chia, l'huile de lin, l'huile de chanvre ou de coco, de pépins de raisin...

Le chapitre Sans Gluten explique quelles sont les farines de remplacement, et présente dans le détail les avantages et particularités des farines de riz, de quinoa, de châtaigne, de lin...

Les flocons, les pâtes, les sucres sont développés, comme les super aliments, les graines...

"Les petit plus de la cuisine alternative" expliquent le Kéfir de lait, le champignon Portobello, les shiitakés, les crozets...

J'aime cette première partie qui est dense et apprend beaucoup de choses. Saviez vous par exemple qu'on peut remplacer les oeufs par de la farine de lupin dans les préparations ?

Naturalista, Clémence Roquefort et Stéphanie de Turkeim

La seconde partie du livre est consacrée à la mise en application : les recettes...

Elles sont graduées selon leur facilité, elles sont courtes, bien expliquées, et présentent souvent des variantes...

J'aime tout particulièrement :
La Brioche à la farine de lupin, pour sa jolie mie et sa couleur chaude...
Les rillettes de maquereaux à la crème de soja, qui n'hypothèque pas notre ligne et sont bien relevées,
La Soupe de Millet, pois chiches et carottes, pour sa texture, son originalité et sa couleur,
La crème caramel au lait de châtaigne, pour son côté si gourmand...

Cependant il ne s'agit pas d'un livre de cuisine exclusivement végétarienne : on y trouve des recettes de moules marinières à la crème de soja, de Dinde à la crème d'avoine...

 

Naturalista, Clémence Roquefort et Stéphanie de Turkeim

J'aime ce livre tant pour son côté informatif que pour ses recettes, invitantes et simples à réaliser. Il correspond à cette nouvelle façon de se nourrir, saine et qui ne sacrifie pas pour autant au plaisir.

Naturalista
Clémence Roquefort et Stéphanie de Truckheim
26,5 cm x 19,5 cm
240 pages
ISBN 9 782017 020431
24,95 €
Avril 2017
Editions Hachette Cuisine

 

 

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

mamapasta 15/07/2017 23:21

c'est dingue cette révolution alimentaire, il y a trente ans, les livres ne parlait que de cuisine " classique"
avec des auteur au nom suranné ( madame saint Ange..) et tout le monde rêvait de faire la blanquette aussi bien que sa belle mère..
Je passais pour une hurluberlue en devenant végé il y a plus de 15 ans, et me voilà totalement rétrograde puisque je ne boude pas le gluten et que les super aliments me laissent de glace...
Attendons de voir la prochaine " mode" ça en devient amusant

mamapasta 16/07/2017 17:52

la cuisine " ancienne" est trop riche car nous sommes motorisés....ascenseurs , voiture, monte charge , moissonneuse , du temps ou tout se faisait "à la force des muscles" et ou l'on trouvait acceptable de mourir à 70 ans les artères bouchées ( pas mal de mes ancètres sont morts d'une " attaque" bien avant ça) plus c'était gras et sucré et plus on disait que c'était riche...maintenant c'est une tare!

Isa-Marie 16/07/2017 11:27

Bonjour chère Eve,

Il est clair que oui, le food est géré par les modes, mais sans doute comme tout dans la vie.

Avant c'était la blanquette et les crudités bien alignées, maintenant on parle de raw food pour la même chose et on les dispose différemment. J'ai récupéré des livres de cuisine vintage tellement dépassés qu'ils en deviennent collector, et ceux d'aujourd'hui paraitront vieillots dans peu de temps, à part quelques "phares", c'est la vie. Par contre si le bon sens et une notion saine de comportement en général prend le pas, ne les pointons pas du doigt : ils font partie des avancées.

Les années de guerre étaient synonymes de disette (topinambour, rutabagas) La génération des années 50 60 70 a fait sa révolution en libérant la femme grace à des robots (le mixeur plongeant, TW) Les années 80 90 étaient à la viande et des produits industriels en grosse quantité Après on a tout doucement réalisé que la production de masse était dangereuse à tous les étages et les petits ont commencé à combattre les lobbies Les industriels ont réagi en donnant un coup de cosmétique à tout cela et en donnant des allures de petite production à ce qui restait de grosses méprises (les fameuses tomates "coeur de boeuf" qui n'en étaient pas)... A nous de glaner de bonnes informations avec bon sens si le gène existe encore et de faire notre chemin perso dans cette information pléthorique. Je pense que ce livre est parfait pour ceux qui ne connaissent pas bien les produits "naturels" ou bio, ou raisonnés et veulent se lancer dans une consommation "différente". Même moi qui suis orientée bio depuis plusieurs dizaines d'années j'y ai trouvé de belles informations.

Et puis surtout ce qui compte c'est aussi le plaisir, avec ce livre on plonge dans une ambiance food très agréable et bien pensée, très à l'image de la couverture d'ailleurs, autant en profiter, je le conseille avec conviction...

Amitiés chère Eve, merci pour tes petits mots sur le blog, toujours intéressants

Nb : la cuisine de Madame de Saint Ange (oui le nom...) est trop riche et grasse maintenant qu'en penses tu ?