Comment Manger Moins de Viande ?

Publié le par Isa-Marie

J'avoue m'être posé la question. Pour plein de raisons. D'abord chaque année c'est la même chose, l'"après fêtes" me donne de vraies envies de végétarisme.
J'aimerais passer du 1er janvier au moins de juin sans transition.
Début juin en effet, les premiers petits pois vert tendre commencent à offrir leurs gousses généreuses, les radis rose et tout pomponnés proposent leurs rondeurs vitaminées, les jeunes pousses des petites salades nous ouvrent leurs feuilles... Oui mais le 2 janvier, dans la réalité, nous en sommes tout de même encore aux légumes racines...
Pendant les fêtes on a une sérieuse propension à incurgiter pas mal de produits carnés à tendance grasse (foie gras, volailles chaponnées et autres oies de derrière les fagots), ceux là même qui nous donnent des remords et nous font ouvrir en cachette les bouquins sur la détox, les livres de recettes légères et ressortir les basquets pour dans la foulée sortir tenter un footing avec une copine. Mais il y a du vent, le paysage est terne, on ne tarde pas à rentrer et s'organiser des bruschettes pleines de fromage fondu au coin du feu pour se réconforter (ca sent le vécu tout ça non ?)...
Alors pour manger moins de viande il faut avoir de vraies motivations.
D'abord il y a les scandales alimentaires qui reviennent sur le devant de la scène à intervales réguliers. Et puis il y a les statistiques médicales qui nous rappellent que les grandes maladies de ces dernières années sont liées à une surconsommation de viande. Enfin, et c'est sans doute une des raisons les plus poignantes, comment croquer Jojo le lapin, Marguerite la jolie vache aux grands cils et cocotte la plus valeureuse poule de la basse-cour de chez Mamie ? Tant que la viande arrive dans notre cuisine comme une entité à part non indentifiable tout va bien. Mais si, comme cela m'est arrivé récemment, on vous apporte un Col Vert juste sorti de la besace du chasseur, avec encore un peu de terre sous les pattes et ces magnifiques plumes moirées, il faut avoir du courage pour passer à la suite.
Stop ! Je ne suis pas si effarouchée, d'origine solognote, j'ai été habituée aux tableaux de chasse. Cepandant la question est de parfaite actualité.
Et je crois que cette année je vais sérieusement réduire ma consommation de produits carnés. Cultiver son jardin a du bon, cela offre des respirations fraîches et inspirantes... On se sent moins victime de la société de consommation. Livre MangermoinsdeviandePour ce qui est de la mise en pratique il y a ce petit opus qui répond aux questions de fond comme "comment équilibrer une alimentation végétarienne, où trouver les protéines, comment éviter les carences"...
Les vitamines, les acides gras, les céréales, les légumineuses sont expliqués, les recettes alternatives aussi... 

 

Comment manger moins de viande
Jérôme Bernard-Pellet et Garance Leureux
112 pages
16 cm x 11,5 cm
9 782842 213534
Editions La Plage
Août 2013

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Olivia 05/01/2014 16:02

Merci de parler de ce livre (livre que j'ai dévoré en deux soirées, juste avant les fêtes). Il est d'une simplicité telle que n'importe qui peut réduire (-voire stopper si le coeur lui en dit-) sa
conso de viande tout en préservant sa santé. On trouve de grandes quantités de protéines dans les végétaux, c'est un fait qu'on a tendance à malheureusement oublier, peut-être pour justifier la
sur-conso de viande ? Je me demande...
Merci en tout cas Isa-Marie d'avoir osé parler de ce sujet qui déchaîne souvent les gens, les uns contre les autres... Le plus important, c'est d'informer ! A chacun ensuite de se faire son idée,
selon ses convictions :)
Bonne fin de week-end

Méline 04/01/2014 20:18

Bonsoir Isa-Marie,
Un excellent article que je partage totalement et d'ailleurs j'ai bien diminué la viande au profit du poisson et des protéines végétales... merci beaucoup,
Je te souhaite une excellente soirée de samedi, bise amicale
Jacqueline

fabienne 04/01/2014 17:26

Je ne peux qu'approuver, moi qui suis devenue végétarienne sans privation ; ce qui me choque le plus, ce n'est pas tant le fait de tuer pour manger ensuite (mais je ne le ferais pas moi-même),
c'est la façon dont sont élevés puis abattus la grande majorité des animaux ; de même, bien des laitages ne sont pas obtenus dans des conditions très respectueuses des animaux ; pourtant je peine à
convaincre autour de moi qu'il vaudrait mieux en manger moins (de viande, de fromage) mais de meilleure qualité et produits de façon plus "vertueuse"..., on me dit : "oui, certes" sur le moment,
puis on préfère ne plus y penser et ne pas trop changer ses habitudes... Mais il est bien que ce message se diffuse de plus en plus, que des associations comme L214 soient entendues, et je veux
espérer que cela finira par évoluer ! Amitiés

@nnie 04/01/2014 15:03

pas facile en effet !
mais des reportages récents ne donnent pas envie, non plus, de manger du poisson
commencer par supprimer la viande rouge et + de volaille ? encore faut-il savoir d'où elle vient
ce petit livre aide sûrement à faire la part des choses

regine 04/01/2014 14:56

merci beaucoup ;c'est article m'interresse vraiment

flores 04/01/2014 10:26

Bien sûr,je partage ta philosophie mais si on veut comme moi, manger des protéines sous forme de poisson ou d'oeufs en remplacement de la viande,il ne faut pas avoir vu les documentaires sur la
nocivité de la plupart d'entre eux.Alors que faire quand on n'est pas végétarien?Bonne journée.Amitiés.