Couteaux en Fricassée

Publié le par Isa-Marie

Les couteaux sont des coquillages peu courants sur les étals, et pourtant leur préparation est des plus agréables. Si on ne les trouve pas facilement on peut toujours aller les pêcher, surtout en cette période de grandes marées. Mais il faut avouer que la méthode est des plus obscures, il faut les atirer avec du sel, être rapide, y croire, avoir la technique et on y ajouterait des incantations que cela ne m'étonnerait pas car le couteau est de nature rusée et ne s'en laisse pas compter... Pour ma part j'ai donc adopté une technique plutôt sûre, qui consiste à amadouer le poissonnier pour qu'il m'en garde jusqu'à la fin du marché, au moment où on rentre de la plage. Ca marche plutôt bien, la preuve c'est ce que je vous en propose en entrée iodée pour aujourd'hui. JMG_3056T.jpgLa préparation en question consiste en une recette simple, et que les puristes ne s'offusquent pas, je choisis ici l'acception de "fricassée" dans le sens d'une recette gentiment mitonnée avec plaisir, mais sans sauce blanche. Les couteaux sont rapidement ouverts à feu vif dans un fonds de vin blanc et d'huile d'olive avec des aromatiques, puis coupés en tronçons et servis tièdes.

Compter cinq couteaux par personne pour une petite entrée sympa :
Cinq petits oignons blancs tout frais
Une demi botte de persil
Un filet d'huile d'olive bio de première pression à froid
Un verre de bordeau blanc
Sel et poivre inutiles à mon sens

Action :  
Passer rapidement les couteaux sous l'eau mais si votre poissonnier est sympa il vous les vend bien propores et sans sable. Verser le filet d'huile d'olive dans une sauteuse, et laisser tomber les petits oignons finement coupés. Hacher le persil à la main et l'ajouter, avec thym et laurier. Lorsque tout cela est bien chaud, ajouter les couteaux et les cuire à feu vif une ou deux minutes. Ils sont prêts dès que les coquilles s'ouvrent. Ajouter alors le vin blanc et sortir les coquillages pendant que la sauce mitonne toute seule. Séparer la chair des coquilles, retirer l'estomac qui est une petite poche sombre, et trancher la chair en tronçons. Mêler avec la sauce qui est maintenant prête et servir aussitôt. La chair est douce et tendre (car elle n'a presque pas cuit, il on la remet sur le feu elle risque de devenir cahoutchouteuse et inintéressante). cette préparation simple permet de bien profiter de la saveur réelle du coquillage, qui donne une note presque subtilement sucrée.
Et vous, avez vous déjà préparé des couteaux de mer ?

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...  

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ewa07 17/07/2010 16:52


Je n'ai jamais mangé de couteaux! Mais nous avons un poissonnier extra sur le marché, je crois que je vais risquer cette recette !


Isa-Marie 18/07/2010 12:52



Tente, avec une cuisson très rapide surtout.
C'est très fin.
Amitiés d'Isa-Marie



ansophil 16/07/2010 13:42


il y a bien longtemps que j'en ai mangé..dans mon enfance...mais cela me ravive les saveurs..hummm...
.je t'en pique un....!


plumedange 15/07/2010 22:50


si tu fais le croquettes email moi une photo! chloe.soudan@hotmail.fr


Zu Fabio 15/07/2010 13:49


J'en ai mangé qu'une fois et j'avais adoré. Les tiennes sont magnifiques!
Bonne journée.


Patrick CdM 15/07/2010 10:42


Non seulement préparés, mais aussi pêchés, c'est très rigolo... Il y a aussi la méthode de la baleine de parapluie (ou rayon de roue de vélo), enfoncée dans le sable dans le trou caractérisqtique
du coquillage, qui se referme, il suffit alors de tirer vers le haut, très vite aussi! Mon prochain projet est de les préparer au bbq...


BenCo 14/07/2010 22:23


Les couteaux commencent à prendre leur place sur les étals depuis quelques temps ... je trouve que c'est leur préparation la plus délicate: le nettoyage et la cuisson. Ils deviennent vite
caoutchouteux ... les tiens ont l'air très bien cuits ;o)


cecile 14/07/2010 21:56


décidément c toujours une découverte gourmande chez toi ... merci pour ce partage !!
bises


56oceane 14/07/2010 21:49


Ben non... je n'en ai même jamais mangé...
Mais tu me donnes envie de me mettre en quête sérieuse de ces coquillages!!
56oceane


lolo 14/07/2010 18:22


je ne connaissais pas du tout mais je sur d'aimer çà! tout ce qui est fruits de mer j'en suis fana! merci pour cette découverte! bisous


marielou 14/07/2010 18:03


j'en ai manger il y a longtemps me rappelle pas le gout!!!!!! bon dégustation biss


tiuscha 14/07/2010 17:36


Et non jamais préparé car ici, je n'en trouve pas, mais j'adore ! Je t'envie cette "pêche"...


provence 14/07/2010 17:08


Cette recette fait remonter plein de souvenirs!!!!!!
J'ai passé des heures, petite, sur les plages de Bretagne à ramasser ce joli coquillage. Je précise que pour repérer le trou des couteaux dans le sable, si ma mémoire est bonne,c'est glacé quand on
met le doigt, on met du sel et on ne fait pas d'ombre sur le trou, pas de bruit et on agit très très vite quand il sort! Bises


nadine 14/07/2010 15:05


je ne savais même pas qu'on pouvait en manger
merci pour cette découverte


Chaudronnette 14/07/2010 14:54


hum des fruits de mer et si joliment présentés !!
chaudronnette


Myriam 14/07/2010 12:02


J'en ai vu une fois chez le poissonnier en vacances et je me suis demandé le goût que ça avait ! J'adore tous les fruits de mer et suis curieuse de goûter un jour !
C'est fou le nombre de choses que je découvre sur ton blog !


Diane-plop 14/07/2010 08:22


Bonjour Isa-Marie,
J'espère que tes vacances continuent à se déroulér sous un soleil éclatant mais surtout pas trop lourd pour Oslo, et que vous profitez bien tous les trois de cet agréable séjour estival.
En tous les cas tes incantations chez ton poissonnier ont du fonctionné. Tu as envoûté le pauvre commerçant !!! :-)
... Oui, les couteaux, je connais, il y en a parfois sur l'étale de mon poissonnier, mais je n'en n'ai jamais acheté !!! J'hésite beaucoup car ne consaissant pas, je crains que la chair soit ferme
et qu'il y ait du sable dans ce coquillage ???
Tu vas pouvoir me dire si la chair est très ferme et si l'on a des difficultés à ôter le sable... Je n'achète jamais de coques et j'adore ça car, il reste toujours du sable extrêmement désagréable
... horrible !!!
Bonnes ballades,
Bises, et lèches amicales de la part de Pénélope à Oslo.
Patricia - La Table de Pénélope


plumedange 14/07/2010 00:54


coucou! et bien tu vois, j'apprends que ça se mange!!
je testerais bien j'adore les fruits de mer!


christèle 13/07/2010 21:10


un coquillage qu'on cuisine pas du tout, mais avec tes superbes photos cela donne vraiment envie, mais malheureusement en méditèrannée on n'en trouve pas, par chez nous c'est des tellines.
bonne soirée


véb 13/07/2010 20:05


Isa-Marie tu serais là devant moi je te ferais une big biz (si tu le permets)pour une raison bien précise. Les couteaux, j'en ai acheté il y quelques temps de cela et j'avais trouvé une recette sur
le net qui n'a pas mis en valeur les saveurs et franchement on a pas aimé et je ne l'ai même pas publié alors que ta recette doit exhaler les arômes et pour sûr pas besoin de sel ni de poivre. Donc
je me la garde. RDV à la prochaine escale gourmande donc et bonne continuation.


clquipopotte 13/07/2010 19:43


Je gouterai volontier , je ne connais pas du tout ...
Bonne soirée ...
CLquipopotte♥♥♥