La Bonnotte de Noirmoutier et les Primeurs (part 1)

Publié le par Isa-Marie

Ce que j'adore avec les Primeurs, c'est qu'elles ont ce petit parfum subtil et doux. Et surtout j'aime me dire qu'on peut les déguster avec la peau...
Mais je n'imaginais pas tout ce qu'il se passe avant que la primeur ne vienne faire la belle sur les étals.
La semaine dernière j'ai eu la chance d'être invitée par la Coopérative Agricole de l'Ile de Noirmoutier et je vais tenter de vous raconter tout ce que j'ai découvert...
Après un voyage Paris Nantes en TGV nous avons franchi le pont qui permet de traverser le détroit de Fromentine...
Le soleil nous attendait...
PortT.jpg

 

Mais qu'a t elle de particulier la Bonnotte ?
C'est la primeur emblématique de l'Ile. Elle est petite, ronde, et sa production est limitée. Elle est plantée le jour de la Chandeleur, sur un lit de goémond, buttée en "billons", puis atteint le sommet de son goût 90 jours plus tard. Elle est récoltée à la main car elle est très délicate et fragile, la première semaine du mois de mai. Elle est immédiatement conditionnée et expédiée et se trouve tout de suite sur les étals. Je vous conseille de la cuisiner tout de suite après l'achat, elle est si bonne et si facile à préparer ! Elle est mise à l'honneur lors de la traditionnelle Fête de la Bonnotte.
On la consomme cuite avec sa peau, de préférence, c'est ce qui fait toute sa saveur originale...
FleurT-copie-1.jpg

   

Quelle est la spécificité de l'Ile de Noirmoutier ?
C'est un trio de conditions uniques qui font des primeurs "noirmoutrines" des pommes de terre exceptionnelles...
D'abord le sol est nourri de goémon récolté sur les rives, PlageT.jpgest riche en minéraux essentiels et est un engrais naturel. Ensuite le 
micro climat de l'Ile, protégée par le Gulf Stream, offre un taux d'ensoleillement généreux. La primeur de noirmoutier bénéficie bien d'un "écrin" naturel qui fait d'elle un petit joyau de saveur. Elle est gorgée d'air marin et de soleil. Nulle part ailleurs on ne peut reproduire ces conditions de pousse des pommes de terre qui sont l'expression d'un terroir unique. Et surtout, à cet environnement protecteur s'ajoute le savoir faire des artisans cultivateurs, qui sont fiers de la spécificité de leur terroir et qui sont toujours à la recherche de variété primeurs exceptionnelles. 

 

Alors il n'y a pas que la Bonnotte à Noirmoutier ?
Non ! La primeur est avant tout une pomme de terre récoltée avant maturité. Son amidon n'est pas formé et c'est ce qui lui donne toute son originalité. 
Les cultivateurs recherchent sans cesse les primeurs qui vont charmer nos palais. Parmi les plus connues (après la bonnotte), ont trouve :
La Sirtéma, qui est la première récoltée. Elle est ronde, sa chair est blanche et son goût est sucré, avec des notes de noisette. On la trouve dès le mois d'avil jusqu'au 20 juin. Elle présente une bonne tenue à la cuisson et est idéale pour les pommes de terre rissolées.
SirtemaT.jpgLa Lady Christ'L est oblongue et sa chair est pâle. Sa robe est lisse et dorée. On la trouve de mai à juillet. Elle présente une très bonne tenue à la cuisson, c'est la reine des pommes vapeur.
La Charlotte est la vedette estivale de l'Ile. On la trouve du premier juin au 15 aout et sa couleur jaune est très appréciée. Elle est fine et fondante et accompagne poissons et fruits de mer qu'elle met en valeur. 
L'Esmeralda, oblongue et régulière, possède un parfum iodé unique. On la trouve dès le 10 mai et elle est exceptionnelle pour ses notes marines... 
Mais pendant que nous les dégustons, d'autres sont déjà en préparation, en mode test dans un champs variétal...          

  

Quel est le Process de production ?
Les obtenteurs, qui sont des créateurs de variétés, proposent leurs nouveaux tubercules à la coopérative, qui est toujours en recherche de nouvelles pommes de terre de qualité. Ces variétés présentent des caractéristiques qui seront retenues on non. Nous les avons rencontrés sur le champs variétal ChampsVT.jpgmême et avons eu la chance de pouvoir discuter avec eux, ainsi qu'avec les conseillers agricoles techniques.
Chaque nouvelle variété proposée et retenue est plantée mi février dans des micro parcelles. A ce stade les variétés n'ont même pas de nom, ce sont juste des numéros.CVarietalT.jpgPuis trois mois plus tard on procède à un échantillonnage : on récolte 6 pieds "test", qu'on évalue. Le calibrage est apprécié, le nombre de tubercules par pied, leur grosseur, leur aspect, leur résistance... Sur l'ile on privilégie les tubercules de petit et moyen calibre.

 

Des tests gustatifs
Les variétés à l'essai sont testées gustativement à l'aveugle. On évalue leur "carte d'identité" avec ce que tout le monde attend au bout du compte: la qualité.
Nous avons eu la chance de participer à cette phase d'évaluation !
On nous a proposé des fiches descriptives, à remplir, et une assiette composée de cinq pommes de terre qui ne possédaient pas encore de nom. Elles étaient tout juste sorties des fourneaux, cuites à la vapeur et numérotées.FicheT.jpgPour chaque numéro nous avons évaluéle parfum, tubercule coupé, en humant au moins trois fois. Puis nous avons noté les saveurs : sucré, salé, amer. Puis les arômes : fruits secs, légumes vert cuit ou cru, herbacé, fumé, grillé, brûlé, terreux. Puis la texture : friable, farineuse, granuleuse, fondante, acqueuse. Enfin on a évalué la persistance en bouche et l'appréciation générale.
C'est ce type de test que fait le jury de professionnels à chaque saison et nos fiches iront dans le panel d'avis de dégustation. C'est la moyenne des tests récoltés qui permet d'évaluer une variété.
Je vous invite à faire ce test vous même lorsque vous cuirez des pommes de terre à la vapeur ou en robe des champs, juste pour jouer à excercer votre palais. Ca n'est pas si facile...



Quand une variété est retenue...

Les variétés qui passent favorablement les tests sont alors mises à l'essai pendant 3 à 4 ans chez 10 producteurs à hauteur de 2 tonnes de plants. Si elles font leurs preuves elles sont alors baptisées avec un nom et entrent dans la Catalogue officiel français des espèces et variétés, passeport indispensable pour être commercialisées. Plus de 200 variétés y sont inscrites.

Pourquoi toujours chercher de nouvelles espèces si on a déjà trouvé les bonnes ?
Une variété, si bonne soit elle, se modifie avec le temps. Elle perd ses qualités, sa résistance. On compte plus de 60 ennemis naturels qui agressent la pomme de terre : mildiou, nématodes, insectes, parasites... Les variétés naturellement résistantes perdent au fil du temps leurs qualités et il faut sans cesse les remplacer. La diversité variétale permet aussi de ne pas épuiser les sols et d'équilibrer les productions. C'est tout ce savoir faire qu'encadre la Coopérative agricole de l'Ile.CooperativeT.jpg



Dans un prochain article je vous parlerai de la suite de l'aventure de la pomme de terre de Noirmoutier. J'espère que comme moi vous avez découvert ce processus avec intérêt... Ces délicieuses petites pommes de terre cachent toute une histoire !

 

Coopérative Agricole de l'Ile de Noirmoutier www.laprimeurdeliledenoirmoutier.com 

 

 

Pour plus d'infos et de recettes sur la Pomme de Terre de Noirmoutier cliquer sur la photo...B2T.jpg   

 

 

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) en cochant "notification de publication d'articles". Vous pourrez ainsi recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...  

Publié dans Noirmoutier

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

fabienne 29/05/2013 17:59

C'est passionnant !

mayalen 29/05/2013 13:11

madame la spécialiste es-bonnotte, merci de partager ces infos passionnantes, je vais dorénavant appréhender mes pommes de terre avec plus de respect .
L'air de rien, ce petit séjour oxygéné et iodé a été très enrichissant!

kitchenette 29/05/2013 12:12

Toute une histoire en effet ! Je ne me serais jamais douté de tout ce que cela cache lorsque j'achète des pomme de terre !!
La fiche test m'a bluffé : après avoir lu toutes les caractéristiques qu'ils recherchent, je crois que je ne mangerais plus mes pommes de terre de la même façon !! hihihi Ce devait être passionnant
et j'ai adoré ton article !!
Merciii Isa, c'est génial ..
Bisousss
kiki

prici 29/05/2013 11:52

C'est rigolo, hier, je fais mes courses à Carref..r. Je cherche des rattes du Touquet parce que j'ai repéré une recette très sympa ds un magazine. Et là, j'ai pensé à toi puisque j'ai trouvé un
sachet de pommes de terre primeur de l'île de Noirmoutier: la lady christ'L justement!!! C'est rigolo! Du coup, évidemment je l'ai pris un paquet pour l'essayer!
Bonne journée, Prici