La Poutargue

Publié le par Isa-Marie

La Poutargue est un produit traditionnel ancré dans le patrimoine gastronomique de l'humanité depuis les temps les plus anciens.
Les romains la considéraient comme un mets très raffiné, qu'ils importaient de Grèce. De fait elle est considérée comme un produit de luxe, et souvent on la rebaptise "caviar de la méditerranée".
  poutargue_T2.jpg

Son nom : la dénomination actuelle "poutargue", ou "boutargue", est le fruit de glissements lexicaux, dont la signification est "oeufs de poisson salés" dans les pays du sud. En provençal "boutargo" est un dérivé de l'espagnol "botagra", venant de l'arabe "bitârikla"...   
Son histoire : à l'époque les moyens de conservation étaient souvent les mêmes pour garder le poisson : le fumage et le séchage. La poutargue est l'une de ces techniques, qui n'a foncièrement pas changé depuis des siècles. 
Sa constitution : la poutargue est constituée des deux poches des oeufs d'un poisson particulier, le mulet. Les oeufs du poisson se présentent toujours en deux parties oblongues et on les laisse intactes, avant de les saler et les sécher dans leur gaine de peau naturelle. La poche est légèrement pressée. Ces actions renforcent les saveurs des oeufs et donnent à la poutargue son parfum iodé unique. Maintenant on enduit la double poche d'une très fine couche de parafine alimentaire ou de cire d'abeille pour éviter toute oxydation.
Sa présentation : elle varie selon la grosseur des poches d'oeufs mais elle doit toujours présenter les deux sections intactes, collées l'une à l'autre.
Où la trouver ? on la trouve chez les poissonniers dans le sud, elle est d'ailleurs une spécialité de la ville de Martigues. On la trouve aussi sur internet, la mienne vient de la société Sturia. La plupart du temps elle est vendue sous vide.
Quel est son prix ? il faut compter environ 14 euros pour 100 grammes.

Intérêt gustatif ? la poutargue a une saveur unique d'oeufs iodés, séchés très subtile. Son goût est très concentré.  
Conseils d'utilisation : parce que son parfum est concentré il convient de le mettre en valeur. Dans des préparations légèrement chaudes, la poutargue exale tous ses parfums. On la découpe en fines tranches, pour garder sa "mache" très agréable. Ou encore on effile ses oeufs avec délicatesse pour les parsemer sur par exemple des pâtes fraîches. La poutargue est aussi à l'origine de délicieuses préparations de "vrai" tarama.
Elle est très belle, sa couleur est brun ambré, et varie selon les oeufs. Non seulement elle flatte le palais, mais avant elle permet de composer de magnifiques assiettes colorées. 

 

Une idée de préparation : les Petites Rattes à la Poutargue (click) Poutargue T 

 

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...

Publié dans Fiches Produits

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lebon pequery françoise 16/02/2012 20:17

Le soir je viens visiter ton petit jardin poétique et flâner de ci de là ...ma petite récréation ludique ou studieuse mais toujours agrémenter de commentaires trés agréables..et de belles photos!De
la sensibilité,de la créativité,des émotions,l'envie de nous faire plaisir..merci!et bonne soirée!

Isa-Marie 17/02/2012 14:10



Merci chère françoise ! C'est toujours agréable d'avoir un retour si sympa quand on prépare des billets...


A tout bientôt !


Bises d'Isa-Marie



AurelieWa 16/02/2012 15:36

je rêve d'y goûter un jour ;)

manue 16/02/2012 12:26

je savais que c'était des oeufs de mulet séchés mais je dois avouer que je n'en ai jamais mangé!
bises

L'Univers de Soluna 15/02/2012 21:24

Magnifique présentation! Quel talent! j'ai encore beaucoup à apprendre ;-) bravo!

Brigitte 15/02/2012 20:54

Je ne connais pas et je n'en ai jamais vu chez moi!
Bonne soirée Isa.
Bisous
Brigitte

cecile en balade 15/02/2012 19:30

j'aime beaucoup !! elle se marie très bien avec le poivron rouge ...
bisous

kitchenette 15/02/2012 19:21

Je n'ai jamais eu l'occasion d'en déguster .. mon chéri non plus d'ailleurs .. C'est pour moi une curiosité que j'aimerais tester un jour ..
Un petit tag t'attends sur mon blog si le coeur t'en dis .. Bisousss
kiki

Christelle Voyage-Culinaire 15/02/2012 18:04

Quelle chance, je ne connais pas du tout et pourtant j'ai déjà quelques recettes sur le net ^ - ^ Bisous

Amaryves 15/02/2012 17:57

Jamais mangé...et pourtant je crois que ça me plairait !
Bonne soirée Isa-Marie

melayers.evelyne 15/02/2012 17:10

je ne connaissait pas sa doit etre delicieux avec toi je peu aller comment gagner des millions merci pour tout c'est renseignement bisous

kola 15/02/2012 16:59

Coucou Isa-Marie,
Je te disais ce matin que la poutargue, non, je n'avais jamais réalisé de recette avec ce produit, alors merci beaucoup pour ce résumé très intéressant qui "m'aiguille" sur cet ingrédient... je
t'avais dit également que le cuisiner me paraissait vraiment très intéressant... tu viens de me convaincre d'enfin l'utiliser... bravo !! belle fin de journée, bisous
Jacqueline

Toque et Popote 15/02/2012 16:31

Je n'en ai encore jamais gouté....je suis bien curieuse d'en connaitre le goût!
bises
Myriam

flores 15/02/2012 16:27

Très intéressant cet article qui nous permet de mieux connaître la poutargue,nous qui vivons au Nord de la Loire.Merci aussi pour ce site qui en vend,car ici,je n'en vois jamais,je l'ai déjà
goûtée,et c'est vrai que c'est une explosion en bouche.Bises.Michèle