La revanche de la ménagère (agacée)... et rappel à propos de la PMAF

Publié le par Isa-Marie

J'avoue être vaguement agacée que l'on s'offusque tout récemment de trouver des petits plats surgelés non fiables vendus aux familles bien pensantes qui n'ont pas le temps / l'envie / la cuture de préparer à manger.
"Nous sommes ce que nous mangeons" est le premier précepte. Ensuite il y a "Le temps c'est de l'agent". Oui mais que valons nous "nous", vraiment ?
IsaT.jpgPour ma part je prends, et ce depuis que je n'habite plus chez mes parents, le temps de faire mon shopping et mes courses moi même. Le shopping est infiniment basique : fruits, légumes, viandes bios. Cela a commencé bien avant que le bio ne soit à la mode. Pour le poisson c'est plus difficile, certes. Lorsqu'on veut trouver des produits de qualité il faut y passer un temps minimum, aller ailleurs qu'au "super" marché qui facilite tout, et avoir une certaine éthique. Il ne me viendrait jamais l'idée d'acheter des lasagnes surgelés. Plutôt grignoter une vieille pomme (bio) que me donner bonne conscience en confiant mon estomac à des gens que je ne connais pas. Déjà en achetant bio je ne suis pas sure de mon coup. Ni même en cultivant mon propre potager et mes fruitiers persos. Alors j'essaie de varier les origines, de faire confiance à quelques producteurs. Et lorsqu'à la biocoop d'à côté on me dit que les carottes sont flétries, oui, mais elles sont bio, je m'énerve.
Donc je prends du temps pour nourrir ma maisonnée, du temps pour lire, pour réfléchir. Et pourtant du temps je n'en ai pas tant que cela. Qu'on ne me dise pas que c'est une question de temps.
Et qu'on ne me dise pas que je suis une ménagère. J'ai bac + 5, encore un ou deux neurones, et pis que cela je prends le package d'une dizaine d'heures par semaine pour tenir un blog. Un blog où il est question de cuisine quotidienne pas triste mais pas extraordinaire non plus.
Je navigue un peu à vue en matière de nourriture, en me fiant à ma philosophie de française moyenne. Il ne me viendrait pas à l'idée qu'on pré-lise des bouquins pour moi ou qu'on pré-visite des expos à ma place. Alors aucune chance qu'on cuisine pour mon assiette.
C'est pour cela que je ne peux pas m'offusquer de voir de la viande non fiable dans des plats tout prêts surgelés...

J'en profite pour faire un rappel : connaissez vous la PMAF ? C'est la Protection Mondiale des Animaux de Ferme. Je vous invite à vous renseigner sur eux. Ils en valent la peine. http://www.pmaf.org/

 

Arrêtons de flirter avec Panurge.

 

Y avez vous pensé ? 

 

Vous pouvez gagner vos entrées à Saint-Jean de Beauregard, c'est iciChateauT.jpg

Vous pouvez gagner le livre Topinambours Panais et Cie, deux exemplaires sont en jeu,Tout est expliqué iciCouv2.jpg

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...    

Publié dans Ballade libre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Caro 13/02/2013 10:19

Hihihi je dois t'avouer... que je suis une grande fan de ton article! Toutefois je te l'avoue, dans mon congel' il y a quand même une pizza surgelée de secours et dans le placard une boîte de
ravioli de secours. Non pas que j'aime manger ces produits, mais quand je ne suis pas à la maison certains soirs, mon mari a un truc de réserve au cas où le frigo ne lui suffit pas ^^ Très bel
article!
Toutefois, je reste convaincue que les produits de notre potager sont... les plus sûrs et bien évidemment les meilleurs ^^

Méline 12/02/2013 13:27

Excellent article auquel je me réfère totalement Isa-Marie !
Je connais la PMAF sans m'y être vraiment arrêtée, je vais de ce pas retourner sur ce site, encore merci à toi !
belle fin de journée, bise
Jacqueline

Neaira 11/02/2013 10:31

ah toi non plus ça ne t'as pas surpris ? j'avoue que je n’achète pas bio de façon particulière mais j’essaie de faire attention à la provenance de ce que j’achète ... les viandes c'est chez le
boucher/charcutier/volailler et les légumes chez le primeur et les maraicher du coin ... pas question de faire confiance à des produits tout fait (ou en tout cas limiter au maximum ... après je ne
fais pas non plus mes pâtes tous les jours ...). De toute manière, même sans parler de viande non conforme, quand on voit les quantités de conservateurs, exhausteurs de goût et autres acidifiants
et colorants chimique ... ça me parait pas naturel tout ça ...

cricrimam 11/02/2013 09:57

Excellent, c'est exactement ce que je pense. Peut être que cela fere réflechir les consammateurs de ce genre de produits...

Tiuscha 10/02/2013 14:00

je crois que je n'ai pas saisi ce que tu voulais dire entre boeuf et cheval alors, dans ce qui reste à la fois un déclencheur et un sujet "anecdotique" tant il existe des épisodes du même acabit.
Il y a deux choses : la qualité est une chose, la désinformation ou le mensonge en sont une autre...
Evidemment, encore une fois, que nous sommes d'accord sur le fond ! Et comme je l'ai dit dans mon mail, ce que signale Marie Claire, c'est aussi voire surtout une question d'éducation... et
d'information.

marie-claire 10/02/2013 11:47

Cela semble évident mais pas toujours.
Je me souviens avoir apporté à un repas des lasagnes maison pour m'entendre dire sur le ton de l'ironie alors que je ne me plaignais pas d'y avoir consacré du temps: oh ... mais tu sais chez Picard
ils en font d'excellentes.
Sous-entendu "pauve cloche"
J'ai répondu que je n'avais pas de temps à perdre à aller y faire des courses, les remonter chez moi et les caser dans un congel minuscule. Que les faire moi-même était plus rapide, plus festif
mais qu'il n'était pas obligé d'en manger.
Le goinfre en a repris 4 fois. Et à un autre dîner je l'entendais se plaindre : mais marie-claire pourquoi t'as pas fait de lasagnes ?
Moralité : l'éducation c'est à tout âge mais c'est fatigant.
Merci Isa-Marie pour ton billet avec ton humour personnel et toujours agréablement piquant.

chris 10/02/2013 11:29

J'appréciais déjà le ton de votre blog et vos recettes... maintenant je vous apprécie tout court ! Je suis de votre avis ; lorsque j'élevais seule mes enfants et que je travaillais, absente de la
maison plus de 10 h par jour, je préparais moi-même les repas 9,9 fois sur 10 ! C'est très bien aussi d'avoir parlé de la PMAF, je souscris !

Tiuscha 10/02/2013 11:11

ben justement, tu ne rentres pas dans le vif du sujet : la viande de cheval ! pourquoi comment, ce n'est pas l'objet de ton post mais cela aurait mérité quelques précisions vu ta conclusion

Isa-Marie 10/02/2013 12:56



Mais si Nathalie.
Que ce soit de la viande de cheval ou des clopinettes le problème est de savoir ce qu'on achète.
Si on se dit que des lasagnes surgelées sont très bien, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes et on parle d'autre chose.
Si au contraire on se dit que pour le prix les ingrédients ne doivent pas être top car il y faut compter le packaging, le budget pub, les salaires de ceux qui font ces lasagnes... il est clair
que les ingrédients de base ne peuvent pas être de qualité. Il est même clair que ce sont les moins chers possible. Alors ne nous offusquons pas qu'il y ait dans ces plats tout prêts des viandes
de mauvaise qualité ou même des viandes de substitution. S'il s'agit de boeuf (et là tout le monde est content puisque c'est ce qui est noté dans la liste des ingrédients) il aura sans doute
été mal abattu, donc la viande sera pleine de toxines. Pour ma part je n'aime pas trop cautionner la maltraitance d'animaux en faisant semblant de ne pas savoir que cela existe avec des
viandes pas chères. De boeuf ou de cheval.
Ceci dit je ne suis pas derrière l'éleveur lorsque j'achète mon fromage de brebis. Je fais confiance... forcément. Sinon on devient dingues. Idem lorsque j'achète forcément des produits
transformés (il y en a forcément : épices, lait de soja ou d'amandes, etc). Mais j'essaie tout de même de me poser quelques jalons.
Pas de surgelés "à la noix" (ou au cheval) pour moi.


Je crois qu'intrinsèquement de toutes façons nous sommes bien sur la même longueur d'ondes.


Bises d'Isa-Marie



fabienne 10/02/2013 10:58

Merci pour cette belle profession de foi, et pour la nouvelle mise en avant de l'indispensable association qu'est la PMAF (dans le même domaine, il y a aussi L214 qui agit ; l'existence de telles
personnes m'aide à ne pas trop désespérer du genre humain). Je n'achète jamais de plat cuisiné tout prêt, en plus je ne trouve pas ça bon ; si on n'a pas le temps de faire des lasagnes maison, je
trouve qu'il vaut mieux faire des pâtes avec une bolognaise maison (je reconnais cependant acheter parfois des légumes en conserve ou surgelés). Il faudra aussi qu'un jour éclate davantage le
scandale de l'abattage industriel "moderne". Pour ma part je suis devenue quasi-végétarienne, pour tout un tas de raisons que je n’embêterai pas les lecteurs en développant ici, et je m'en porte
très bien. Bises

Tiuscha 10/02/2013 10:03

ton coup de gueule perd de son poids avec cette photo ! et un peu aussi avec tes jeux dans la foulée...
Evidemment sur le fond je suis d'accord, je n'achète jamais de plat cuisiné indus sauf exception, mais pour autant je ne dédouane pas l'industrie de metrte tout et n'importe quoi. Nous sommes
responsables de notre façon de nous alimenter, mais eux sont responsables aussi. Et franchement si toi tu n'a pas le temps, que dit une maman de 3 ou 4 enfants qui travaille à temps plein ?

Isa-Marie 10/02/2013 10:27



Hello cousine,


Je ne comprends pas ce que tu dis.


La photo montre que je sors le bout du nez. Et si je montre ma photo c'est que j'assume ce que je dis.


Les jeux font plaisir à tout le monde. Il y en a un qui fait gagner des entrées à Saint-Jean de Beauregard. Chaque entrée est normalement de 12 euros. A saint-Jean on achète les meilleurs plants
de légumes pour les faire pousser dans son jardin ou sur son blacon.  Et le jeu pour faire gagner deux livres sur les légumes anciens incite à cuisiner soi même. Non vraiment je
ne comprends pas ce que tu dis.


Et puis tu es bien  placée pour savoir qu'une maman qui le veut prend le temps de s'organiser pour préparer à manger et ne pas acheter des trucs tout faits. Et les commentaires
précédant le tien le montrent aussi. C'est juste une question de philosophie. Et d'organisation.


Tu es un peu de mauvaise foi là. Et puis même si dans les lasagnes il y avait eu du boeuf, qui aurait râlé sur la qualité de cette viande ? Pleine de toxines s'il a mal été abattu par exemple



Allez, je sais que tu aimes bien polémiquer juste pour râler je ne t'en veux pas !


Bise d'Isa-Marie 



Francine 10/02/2013 08:39

Bravo pour ce billet! tout est dit tu as raison sur toute la ligne. Moi aussi je cuisine le plus souvent en fouillant dans les blogs culinaires. Bon dimanche

Cendrine 10/02/2013 01:53

Ma chère Isa-Marie,

Je crie "hourra" en lisant ton billet d'humeur!!!

Tu as pleinement raison et je suis comme toi, je fais mes courses et ma cuisine et nous ne mangeons jamais de plats cuisinés industriels ou de trucs tous préparés. Ma maman n'en achetait jamais, je
n'ai pas grandi avec des trucs tous faits et j'aime, malgré mes douleurs et le handicap qu'elles suscitent, préparer ce que nous mangeons.

Christophe aime préparer à manger avec moi; c'est un moment de partage, de bonheur et de bien-être. Produits frais et biologiques, depuis très longtemps, bien avant "qu'on nous en parle"...

Les gens croient gagner du temps en achetant des trucs tous prêts mais c'est faux, il ne faut pas mille ans pour préparer un gratin maison, une petite pizza, une poêlée de légumes frais et
croquants, des muffins, une tarte salée ou sucrée... Et que dire au niveau de la santé et du respect de son propre corps et de ceux des personnes qui les accompagnent!

Je te fais de gros bisous, je vais m'allonger après une journée très douloureuse...

J'espère que tu vas bien

Cendrine

Iza 09/02/2013 23:06

Décidément, on a le même profil de ménagère, hyhu..;) De toute façon, ils s'attendent à quoi les gens qui achètent ce genre de plats tout prêts? Même avec ma vie de dingue, mon boulot, mes enfants,
l'éloignement de mon lieu de travail, je trouve bien le temps de nourrir ma famille convenablement, sain, bio ou raisonné et de qualité, j'y passe du temps, certes,mais un temps que je ne passe pas
à regarder d'affligeants programmes à la télé entrecoupés de pubs pour les produits surgelés ( notamment) ...Question de choix...

Fred 09/02/2013 21:41

Je partage ce coup de g.... à 100% Isa-Marie
signé: Fred, un mec de moins de 50 ans qui bosse, qui cuisine et qui fait même un peu de ménage ;-)

Michelle 09/02/2013 17:31

un coup de gueule bien dit, je suis bien d'accord avec toi Isa Marie. je n'achète pas de produits transformés comme les lasagnes, si bonnes faites maison.Bonne soirée et bon week end

flores 09/02/2013 17:28

J'ai lu ton article avec intérêt,et j'y adhère pleinement.Je privilégie les produits frais,recherche la meilleure qualité,et je prends 2 ou 3 heures pour cuisiner tout moi même.J'ai maintenant tout
mon temps,mais il ne faut toutefois pas que nous jetions la pierre à toutes celles qui sont absentes de chez elles parfois douze heures,en raison des transports,et qui ont 4 ou plus de bouches à
nourrir.Elles commettent des erreurs sans doute,et ne devraient pas acheter de plats préparés,mais elles n'ont pas toujours le temps ni la possibilité d'aller au marché.,alors elles achètent tout
au supermarché et ne se posent pas trop de questions.J'espère qu'elles liront ton billet,et qu'elles se poseront les bonnes, comme nous essayons de le faire.En tout cas merci de nous faire partager
une fois de plus tes choix qui sont les nôtres.Bon weekend!

MARTINE SCHREINER 09/02/2013 17:18

Bonjour à toutes et tout à fait d'accord.
J'ai un plus, j'ai toujours travaillé chez moi alors on pourrait dire que j'ai le temps de faire mes courses. J'ai encore tout récemment goûté un plat tout prêt BEURK comment on peut manger ça.
C'est si facile de cuisiner. Et puis maintenant si on n'a pas le temps il y a la livraison à domicile ou les drives. Elles en ont de la chance les "dépassées" par le temps.

mado 09/02/2013 16:43

Je suis bien d'accord avec toi. Je n'achète jamais de produit tout prêt, je suis locavore, j'ai bien assez de producteurs excellents autour de chez moi pour m'approvisionner chez eux, j'achète le
moins possible de produits d'importation, sauf les bananes, mon montagnard de mari en mange des tonnes et elles ne mûrissent pas encore en Haute-Savoie. Que l'on cesse de pleurnicher sur tout et
qu'on se retrousse les manches, tout ira mieux.

botezart 09/02/2013 15:46

oui ISA le problème est bien soulevé je suiS éffarée quand je vois de jeunes couples avec enfants remplir leur caddie dernièrement c'etait de la bruschetta congelée je trouve celà idiot comme achat
c'est tellement vite fait.j'ai toujours travaillé mais je cuisinais maison ,c'est sur que je ne faisais pas une cuisine très élaborée mais c'etait frais.

joelle 09/02/2013 15:06

Ah ! que des coup de gu..le comme ça font du bien à lire et je suppose à écrire non ?
Tu as raison,rien ne vaut de s'investir personnellement. On en parlait à midi avec mon mari à la suite d'un reportage à la radio sur ces "fameuses" (??) lasagnes. J'ai toujours travaillé
(conseillère financière dans une banque) j'ai élevé 3 enfants et je n'ai jamais utilisé de conserves (sauf si je les avais faites moi même) , certes je ne faisais pas les plats que je peux faire
maintenant étant en retraite, mais quand même, jamais de petits pots pour bébé,le plus possible de nourriture saine et bio (moi aussi bien avant la mode, mais il faut reconnaitre que cette mode
nous facilite quand même la vie)Habitant en appartement, (avec malgré tout une très grande terrasse nous permettant quelques "cultures") nous avions ce qu'on appelle un jardin ouvrier et tant que
les gosses étaient petits nous cultivions nos légumes le plus possible. Aujourd'hui, nous allons dans un magasin bio pas loin de chez nous pour nos légumes, notre alimentation en général. Bien sur
il n'est pas possible d'être 100% bio mais le plus possible est bien.
Donc je comprend parfaitement ta démarche et je me retrouve dans ta façon de penser. merci pour tout ce que tu nous permet d'approcher et pour toute l'aide culinaire que tu m'apportes
Bises Joëlle