Langoustines grillées, aux Capucines et à la Poutargue

Publié le par Isa-Marie

C'est une entrée qu'on grignote avec les doigts, en se brûlant un peu car elles sont servies très chaudes, au sortir du four...
Les langoustines sont cuites juste ce qu'il faut, jusqu'à ce que leur chair devienne blanc nacré mais pas plus. Pendant ce temps les poivrons en lamelles ont eu le temps de rôtir, et les parfums de se mêler... 
Juste avant le service on parsème les cassolettes de pétales de capucines qui apportent des parfums poivrés. Et de pétales de cette fameuse poutargue qu'on aime tant... 
Les plats sont encore très chauds et c'est idéal pour la poutargue qui est bien meilleure légèrement chauffée de la vapeur d'un plat fumant.
Certains aiment la poutargue râpée, mais ici on l'aime servie épaisse, avec de la mâche, pour qu'elle développe ses parfums avec franchise et sans nuance...
D'ailleurs on apporte le reste de la poche d'oeufs sur la table et chacun se sert copieusement, coupe des tranches, décortique la petite pellicule de cire et se régale avec volupté de ces oeufs exceptionnels...
Ces cassolettes de langoustines ne seraient elles pas juste un prétexte ?LangoustinesT2.jpg
Pour quatre il faut :
Une vingtaine de belles langoustines crues
Une poutargue
Un poivron jaune
Les fleurs de quatre capucines
Les feuilles de quatre branches de thym
Les feuilles de quatre branches de sarriette
Quatre petits oignons blancs
Quatre cs de vin blanc Soif d'Evasion de l'Ile de Ré
Sel et poivre du moulin
Huile d'olive bio de première pression à froid

Action :
Préchauffer le four à 200°.
Couper le poivron en quatre, ôter les graines et l'éplucher à l'aide d'un économe. Le couper en fines lamelles dans le sens de la longueur. Les répartir dans les cassolettes. 
Eplucher les oignons blancs et les couper en lamelles, les répartir dans les cassolettes. 
Trancher les langoustines dans le sens de la longueur à l'aide de très bons ciseaux de cuisine. Les déposer dans les cassolettes chair vers le haut.
Parsemer de feuilles de thym et de sarriette, et de pétales de capucines (en garder un ou deux pour la déco).
Arroser de vin blanc et d'huile d'olive. Saler et poivrer puis passer au four environ cinq minutes, le temps que la chair des langoustines blanchissent mais pas trop.
Pendant ce temps découper la poutargue en tranches et les débarasser de leur pellicule de cire. Répartir dans les plats au sortir du four, juste avant de servir...

 

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

barbara 17/08/2013 11:08

j'adore les langoustines, quant à la poutargue je ne désespère pas d'y gouter un jour !! bisous

mayalen 16/08/2013 16:36

Des goûts et des couleurs.... pour moi c'est poutargue dans tous ses états, j'adore ça depuis mon enfance où elle se préparait à la maison.
ces petites cassoles sont comme toujours un plaisir pour les yeux des internautes et sans doute un bonheur gustatif.
merci Isa et bonne fin de semaine.

Isa-Marie 17/08/2013 20:00



Moi aussi je suis poutargue addict... Quant on en commence une je la termine ! Et si par chance quelqu'un ne veut pas sa part, je me dévoue :-)


Amitiés poutarguiennes :-)



Méline 16/08/2013 16:14

Bonjour Isa-Marie,
Les langoustines, sans problème, j'adore autant que les fleurs de capucines mais un peu plus de mal avec la poutargue que je dilue dans de la crème fraîche hyper légère... je lui trouve un goût
aussi salé que très fort... pourtant j'aime tout ce qui est iodé, là, j'ai vraiment du mal... je veux bien essayer ta recette, avec une infime partie de poutargue diluée, cela me tente et peut
finalement me faire changer d'avis... merci à toi !
belle fin de journée de vendredi, bise amicale
Jacqueline

Isa-Marie 17/08/2013 20:02



C'est bien la première fois que nos goûts divergent alors !


Ne la dilue surtout pas, sacrilège ! Bon allez je me dévoue, je prends ta part :-)


Amitiés d'Isa-Marie



Cendrine 16/08/2013 12:37

Coucou ma chère Isa
Tu sais que c'est terrible, c'est l'heure du repas et tu nous montres cette recette ensorcelante où j'aimerais bien glisser mes doigts aussi!!!
J'espère que tu vas bien, je t'envoie de gros bisous, amicales pensées
Cendrine

Brigitte 16/08/2013 11:09

C'est un plat de fête ça!
Bravo pour l'idée; j'en prends note.
Bonne journée

Valérie Franche-Comté 16/08/2013 10:26

J'en ai l'eau à la bouche de bon matin
Belle journée, bises
Valérie.