Lavagnons de l'Ile de Ré

Publié le par Isa-Marie

On fait toujours plein de découvertes sur les marchés. D'ailleurs lorsque je vais quelque part je ménage toujours un moment pour le marché, car c'est là qu'on prend l'air du temps, qu'on duscute avec les gens et qu'on découvre les produits de terroir...
Ces lavagnons je les ai découverts sur le Marché d'Ars. Lavagnons2T.jpg
Le poissonnier sait que nous apprécions les palourdes et nous a conseillé ces coquillages, de pêche locale.
Apparence : Ils sont assez proches des palourdes, en plus applatis. La coquille est très fragile et fine, contrairement à celle de la palourde, assez épaisse. Leur couleur oscille entre le gris clair et le blanc, avec des strillures longitudinales noires.
Pêche : On les trouve sur le littoral Atlantique, dans le sable recouvert d'eau, à marée basse, essentiellement en Vendée et en Charente Maritime, toujours d'après mon poissonnier. On les pêche lorsque leur taille atteint 4 cm au moins (comme les palourdes).  
Saveur : Au point de vue saveur, mon palais les situe entre la coque (et son goût de noisette) et la telline (qui est très fine) avec un petit accent poivré. 
Gastronomie : Il faut les laisser dessabler dégorger dans de l'eau de mer pour qu'ils perdent leur sable. Ensuite la cuisson est très rapide, on les fait ouvrir à la poele à feu vif, une ou deux minutes suffisent.

Et vous ? Connaissez vous et avez vous déjà cuisiné les lavagnons ? 

Recette ici : LavagnonsT.jpg

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...   

Publié dans Fiches Produits

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cendrine 15/07/2013 01:31

Coucou Isa,
Un de mes oncles, pêcheur à l'île de Ré en ramenait me semble-t-il quand j'étais plus jeune, chez ma grand-mère.
Mais depuis que la maison familiale n'existe plus et que ma famille n'est plus je n'en ai pas revu.
Vous avez dû vous régaler...
Gros bisous chaleureux
Cendrine

Méline 11/07/2013 19:28

Je t'avais dit que ce serait une découverte pour moi, et je suis ravie de connaître un peu mieux ce coquillage, ce qui me surprend par contre, c'est le goût qui se situe entre coque et telline,
deux coquillages au goût totalement différent... j'adore l'un et l'autre mais ne peux les comparer... alors maintenant encore plus que tout à l'heure, je suis vraiment avide de déguster un
lavagnon...
belle soirée à toi, bise
Jacqueline

Evelyne 11/07/2013 19:00

Non je ne connais pas mais maintenant je retiens! nous nous cuisinons les coques , on les fait ouvrir sur le feu ensuite on les decortique , un bon morceau de beurre salé avec de l'ail et du persil
dans la poelle à fondre et hop on verse les coques!!!!! miammmmmm!!!!bonne et belle soirée Isa