Les Sauniers de l'Ile de Ré

Publié le par Isa-Marie

Savez-vous comment sublimer un plat avec quelques pépites de soleil ? Il suffit de le parsemer de quelques grains de fleur de sel de l'Ile de Ré... Son côté doucement croquant, sa saveur finement iodée vous réveillent un plat en lui donnant un accent raffiné unique... 
Coucher_T.jpgCe n'est un secret pour personne, j'adore le charme de  l'Ile de Ré et je vous en parle souvent. 
Aujourd'hui je laisse la parole à Pascal, qui est Saunier et fier de son merveilleux métier... 
Vous pourrez le rencontrer à Saint-Clément des Baleines, sur l'Ile, au printemps et en été. Mais dès octobre, il travaille à vérifier la structure des marais et accessoirement prend le temps de se raconter sur Grelinette :FS_T.jpgJe suis devenu saunier un peu par hasard, il y a une dizaine d’années, en visitant le Nord de l’île. Là,  je suis tombé nez à nez avec la mosaïque des marais salants. J’ai trouvé cette géométrie sublime et captivants les hommes qui y travaillent.

Après avoir rencontré plusieurs d’entre eux,  je prenais la décision de devenir saunier moi-même dès le printemps suivant. Nourrices_T.jpg

Il a donc fallu se mettre au travail  rapidement car je reprenais un marais abandonné depuis vingt ans, et voulais récolter mon premier sel à la belle saison toute proche. Le coup de main des Anciens fut essentiel, surtout par la transmission d’un savoir-faire unique.  

Avec le recul, si je devais définir le métier de saunier, je pourrais dire que c’est un sculpteur dans le sens où il modèle l’argile, et un perfectionniste. Perfectionniste, il l’est, car tous les matins de mai  à septembre, le saunier après avoir observé l’état du ciel, fera circuler l’eau selon les besoins du marais. Sa récolte en dépend. S’il a bien su lire le ciel, l’après-midi il pourra alors « cueillir » la fleur de sel,  nappe de fins cristaux à la surface de l’eau, puis « tirer » du gros sel sur le fond de ses bassins, les aires saunantes. Tout l’art du saunier réside dans la gestion de l’eau sachant que l’eau de mer, pour se concentrer davantage en sel, doit courir doucement sur une faible épaisseur (4-5 cm). Si la météo est favorable, c’est-à-dire si l’été est sec, la récolte sera abondante. A l’inverse si les pluies sont fréquentes, la saumure sera diluée et le sel ne pourra cristalliser. 

D’emblée ce métier m’a attiré par le fait qu’il alliait le travail de l’homme aux éléments naturels : l’argile, l’eau de mer, le soleil et le vent. C’est tout ce qu’il faut mais le résultat est magnifique !  

Tout comme un agriculteur, le saunier travaille au rythme des saisons. Après la récolte de l’été, l’automne est la période propice aux améliorations. Il y a toujours quelque chose à corriger : un fond de bassin pas assez plan, des chemins d’argile à rebâtir, du petit matériel à entretenir.

Le petit matériel parlons-en. Il est simple, spécifique et adapté. D’abord pour travailler l’argile et la vase de l’hiver,  chaque saunier utilise une boguette (pelle en bois) et un rouable (long manche muni d’une planchette). Durant l’été, le saunier s’aide d’une lousse pour cueillir la fleur de sel, d’un simoussi et d’un souvron  pour récolter le gros sel. Là encore peu de matériel, mais quel résultat ! 

Par mon activité artisanale, je participe activement à la préservation de l’environnement, lui-même garant de la qualité de mon sel. Les marais salants de l’île de Ré sont un formidable milieu vivant qui abrite une flore et une faune abondante dont des espèces rares ou menacées. C’est une immense satisfaction et plaisir que de me rendre au marais. La lumière y est très changeante. Chaque jour le spectacle est différent, surprenant. 

Pour vivre de mon métier, je livre ma production à la coopérative des producteurs de sel à laquelle j’adhère depuis 2002. Elle est en fait le prolongement de mon exploitation salicole. Elu au conseil d’administration, je peux orienter sa politique commerciale et donc mieux appréhender l’avenir de mon activité. C’est ma manière à moi d’être un acteur, c’est-à-dire de choisir ma vie".

Dufour Pascal, saunier à Saint-Clément-des-Baleines (Ile de Ré).   Mouette_T.jpgSi vous voulez en savoir plus je vous invite à visiter le site http://www.sauniers-iledere.com/

 

La fleur de sel est riche en magnésium et en oligo-éléments. A la cabane des Sauniers de l'Ile de Ré, mais aussi dans les épices fines et en plus grande distribution partout en France, vous trouverez la fleur de sel, nature ou parfumée, le sel aux aromates, le sel fin, le gros sel de l'Ile de Ré... Ils sont uniques et donneront à vos plats le panache des ingrédients de qualité. Pour ma part je les adore depuis une quinzaine d'années... 

  

Pour une recette de Daurades en croûte de sel, voir ici 
Pour une recette de Bars en croûte de sel c'est là

 

  

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...  

Publié dans Ile de Ré

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Tiuscha 06/11/2011 17:32


Essentielle cette transmission du savoir-faire, et formidable que les jeunes prennent la relève d'exploitations et fassent perdurer les traditions !
Tout cela me rappelle mes jeunes années lorsque nous nous baladions dans les salants près de Guérande et que le saunier nous contait histoires et légendes locales...


Tiuscha 06/11/2011 17:28


Essentielle cette transmission du savoir-faire, et formidable que les jeunes prennent la relève d'exploitations et fassent perdurer les traditions !
Tout cela me rappelle mes jeunes années lorsque nous nous baladions dans les salants près de Guérande et que le saunier nous contait histoires et légendes locales...


Tiuscha 06/11/2011 17:24


Essentielle cette transmission du savoir faire et on ne peu qu'applaudir aux jeunes qui s'installent pour faire perdurer ces traditions... Ce billet me rappelle mes jeunes années, nous errions dans
les marais salants autour de Guérande et écoutions à la veillée, le saunier nous conter des histoires et légendes locales.


Gut 06/11/2011 16:49


Quel beau métier ! Heureusement qu'ils sont là pour récolter cette merveilleuse fleur de sel dont je me sers tous les jours pour cuisiner !!! Bonne soirée Isa Bisous


Valérie ( Franche-Comté ) 06/11/2011 13:14


Sur ces belles images
Je te souhaite une belle journée
Valérie.


la fée carambole 06/11/2011 09:35


joyeux anniversaire, désolé du retard, que de bons souvenirs pour moi sur l'ile de ré


Isa-Marie 07/11/2011 11:04



Merci Fée de ta gentillesse !


Moi aussi j'adore cette jolie ile...


Bises d'Isa-Marie



Anne Hélène 06/11/2011 08:36


Hello
superbe reportage !!


1001 Tables 06/11/2011 07:41


Bon dimanche !!!!!!!!
Bizzzzzzzz
1001 Tables


melayers.evelyne 05/11/2011 22:34


c'est tres beau j'aime beaucoup bisous


kola 05/11/2011 19:59


Bonsoir Isa-Marie,
Une île que tu as la chance de fréquanter et le loisir de parcourir, je t'envie un peu, je l'avoue... quoiqu'il en soit, je suis aussi très heureuse pour toi et surtout te remercie de tout coeur
pour ce magnifique reportage que tu nous offres, bravo à toi... je te souhaite une merveilleuse soirée, gros bisous
Jacqueline


la nonna 05/11/2011 15:33


ça me donne envie d y aller! bisous a toi et bon anniv en retard(j ai vu l'article precedent ,je suis desolée)


kitchenette 05/11/2011 15:15


Merci Isa-Marie pour ce petit " reportage" d'une île que je n'ai pas encore eu le bonheur et le privilège de visiter, un jour, .. ??
Bisouss
kiki


manue 05/11/2011 13:01


je lirai ton article tout à l'heure ou demain car je vais rentrer tard du boulot.
Je suis assez chauvine, la fleur de sel dans mon placard vient de Noirmoutier;)
mais j'aimerai depuis longtemps aller faire un tour à l'ile de ré.
bisous


Toque et Popote 05/11/2011 10:58


Un magnifique métier!