Pintade en cocotte, Céleri et sauce aux Groseilles

Publié le par isa-marie

 

Groseilles.jpgGroseilles à maquereaux à l'automne 2009

C'est vrai qu'on est las de l'hiver.
J'ai beau chercher dans le jardin et le potager, les signes de pousses toutes fraîches tardent à venir. Le persil se déplie péniblement, les fines herbes qui ont pointé le bout du nez restent paresseuses, la sauge qui a partiellement "cuit" n'est pas pressée de passer de deux feuilles neuves à quatre, et le romarin ne veut plus rien savoir. La menthe reste paresseuse à sortir, et le thym réfléchit.
Par contre en cherchant attentivement je remarque que la rhubarbe commence à écarter la terre et montrer de grosses masses vertes et rouges qui bientôt se préciseront en petites feuilles chiffonnées, la mélisse semble faire des pousses, et l'ail des ours, que j'avais oublié, commence à ponctuer le petit carré dans lequel il s'est installé il y a trois ans. L'oseille semble hésiter et chance : les pieds d'artichaut n'ont pas (encore) gelé, protégés sous leur coussinet de paille de lin.
Si renouveau il y a, il est temps de faire place nette : donc je déstocke ce qui a été conservé depuis l'automne : encore quelques sachets de cèpes,
de tomates et, ici, de groseilles et groseilles à maquereaux.

Pour cette pintade en cocotte, accompagnée d'écrasée de céleri et de sauce aux groseilles, c'est maintenant :

DSC_0005.JPG
Il faut :
Une belle pintade fermière
2 pommes de terre (j'ai oublié la variété en les achetant)
Une petite boule de céleri
Une poignée de baies rouges, groseilles et groseilles à maquereau
Sel et poivre, thym et laurier, une tête de sauge
1 échalote
Fleur de sel

Action :
Découper la pintade. Faire revenir les morceaux dans une cocotte en fonteavec un peu d'huile d'olive. Ajouter une échalote coupée, trois feuilles de laurier sauce, trois branches de thym, la sauge (quatre mini feuilles), le sel et le poivre plus un fond d'eau. Cuire à feu doux et à couvert pendant 30 minutes.
Peler et découper la boule de céleri en morceaux, idem avec les pommes de terre. Cuire à l'eau 30 minutes aussi. 
Garder un oeil attentif à la pintade pendant la cuisson et retourner les morceaux de temps à autre. C'est un régal d'arômes lorsqu'on soulève le couvercle. Au bout de 30 minutes vérifier la cuisson et mettre les morceaux de côté. Continuer de réduire la sauce quelques minutes après avoir ôté les aromatiques.
En prélever quelques cuillerées et verser dans une petite casserole. Y faire décongeler rapidement les baies rouges. Filtrer pour se débarrasser des graines.
Égoutter et écraser à la fourchette les pommes de terre et le céleri.
Dresser : la pintade et un peu de sa sauce de cuisson réduite. La purée de céleri simplement parsemée de fleur de sel, et pour faire le lien entre les deux, la sauce aux groseilles aux saveurs acidulées.

A la dégustation la pintade est sans surprise : moelleuse et parfumée. L'écrasée de céleri est douce, sublimée par la fleur de sel dont les cristaux apportent un peu de croquant. La sauce aux baies est très acide, et s'affiche en contraste. Un plat d'hiver qui appelle les beaux jours.

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Circée 20/03/2010 09:39


J'ai également prévu une pintade pour ces prochains jours, mais elle sera cuisinée à la normale, je n'ai pas de groseilles dans mes réserves.


56oceane 18/03/2010 22:56


Je me serait bien invitée chez toi pour déguster cette pintade: j'adore les sauces aux fruits un peu acidulées!!
56oceane


Alaro 17/03/2010 19:58


c super bon la cuisson en cocotte ! ;-))


irisa 17/03/2010 16:25


on sent l'amoureuse du jardin ! quel plaisir n'est ce pas de voir la terre s'éveiller !


Au gré du marché 17/03/2010 15:53


Bonjour Isa-Marie,
Je crois que ce document trouvé par l’entremise de Google avec les mots « sirop d’érable et Wikipédia » pourra répondre avec justesse aux questions que tu te poses sur la production du sirop
d’érable au Québec : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sirop_d'%C3%A9rable. Ce document décrit de façon réaliste la place que tient cet aliment dans notre culture.
Sur mon terrain, j’ai un vieil érable de Norvège; cette variété ne donne pas de sucre, je crois. Et il faut, en plus, en entailler plusieurs pour obtenir la quantité nécessaire de sève qui une fois
bouillie donnera du sirop. Donc mon érable peut dormir en paix : personne n’ira le mutiler pour lui extraire sa substantifique sève…
Autre journée, à Montréal, sous un soleil radieux, avec au mercure 15 degrés C, toujours sans vent. Je te souhaite la pareille dans la Brie.
Amitiés,
Lou


Biscottine 17/03/2010 00:11


J'aime tout!


Doria 16/03/2010 23:12


Très belle recette avec des saveurs très innovantes !
Très bonne soirée,
Bisous, Doria


dani 16/03/2010 21:11


Coucou!encore une très belle recette!!bisous!!


lolo 16/03/2010 20:56


une belle recette pleine de douces saveurs
j'aime beaucoup
bisous et bonne soirée


POIVRE de KAMPOT 16/03/2010 20:50


Cette recette de pintade avec céleri et groseilles ne manque pas d'originalité. Elle est mise en valeur par les parfums du thym, du laurier, de la sauge et je pense qu'il ne faut pas négliger le
poivre qui peut aussi apporté son lot de parfums épicées surtout s'il s'agit du poivre de Kampot.


cathy 16/03/2010 19:15


Un plat tout en saveurs qui m'interpelle, la pintade cuisinée ainsi doit être un régal!
Bonne soirée


Ramu 16/03/2010 17:48


J'adooore les groseilles,en France j'en avais plein.Bonne fin de journée et baci.


lilousine 16/03/2010 17:10


ta ptite recette me donne faim!!


Au gré du marché 16/03/2010 14:32


Belle harmonie dans l'assiette ! Depuis que tu as précisé à Laurence que la pintade est fondante, la recette me plaît encore plus.
Ta photo de groseilles fait rêver à l'été. Patience et longueur de temps... Aujourd'hui, il fera 14 degrés C à Montréal. Soleil radieux et peu de vent. Le printemps a un mois d'avance chez nous :
on n'en revient tout simplement pas. Si ça continue comme ça, les érables vont cesser de couler.
Lou


isa-marie 16/03/2010 17:58


Hello Lou,
Tu me fais rêver avec tes 14 degrés, Montréal et ...la sève des érables : M'en dirais tu davantage ? Est-ce que tu la récoltes ? Nous dirais tu comment on fait ?
Amitiés d'Isa-Marie


Delices eyes 16/03/2010 14:26


Quelle superbe idée d'association, j'adore....
Bonne journée


Martine 16/03/2010 12:26


La photo des groseilles à maquereau est super !


Isa-Marie 16/03/2010 10:21


A Laurence :
La pintade fermière est effectivement plus moelleuse que le poulet fermier. Et la cuisson en cocotte donne une viande fondante, celle-ci était presque confite...


laurence 16/03/2010 07:56


La pintade, on devrait en faire plus souvent; c'est bien plus moelleux que le poulet.


mamie caillou 16/03/2010 07:49


de bon matin ça fait du bien un petit tour dans le jardin, merci pour cette promenade


samia 16/03/2010 07:29


bonjour isa-marie
je connais les groseilles à maquereau de chez ma belle-mère en alsace et ta recette leurs rend bien honneur.
bonne journée samia.