Terrine de Poisson aux Saint-Jacques

Publié le par Isa-Marie

Les terrines sont les vedettes de la cuisine. Elles sont synonymes de générosité, de saveurs et de mystère car jusqu'à ce qu'on les entame elles restent une surprise pour les convives. On les prépare à l'avance en prenant son temps, pour les savourer en épicuriens, avec là aussi tout le temps qu'il faut. Celle-ci n'a pas dérogé, je l'ai imaginée puis concoctée au feeling et elle s'est révélée une belle surprise pour les papilles. La base est constituée de poisson blanc (julienne aussi appelée lingue) onctueux et le coeur de Saint-Jacques reste un peu ferme avec "de la mâche". A refaire absolument. La sauce est une déclinaison de cette recette-ci (clic).JMG_3270bT.jpg
Pour une terrine classique il faut :

Un beau filet de julienne ou de poisson blanc d'environ 200 gr
Sept belles noix de Saint-Jacques avec leur corail (ou un peu plus selon la taille de la terrine)
Quatre oeufs
1 cuiller à café bombée de maïzena
Huit tomates séchées
1 cs de jus de moules si on en a ou de fumet de poisson concentré maison (toujours prendre l'habitude d'en garder dans le congélateur : on le fait prendre dans le bac à glaçons puis on met les cubes dans des sachets de congélation)
Une grosse poignée de laitue de mer (algue fraîche). On peut la remplacer par des épinards si on n'en a pas.
1 cuiller à soupe bombée de fromage de brebis frais
1 cs de bordeaux blanc
2 échalotes
Une petite poignée de persil ciselé
2 cs de fines herbes ciselées
3 brins de thym effeuillés
Sel et poivre du moulin
JMG_3278bT.jpg

Action :
Couper la chair de poisson en dés et la mixer avec le fromage, les oeufs et le jus de moules (ou le fumet décongelé). Assaisonner. Ajouter les herbes après le mixage ainsi que les échalotes coupées finement (important  ; si on mixe les herbes avec la chair sera verte...) et le fromage de brebis. Ajouter les tomates séchées en petits morceaux. Délayer la maïzena dans le vin blanc et l'ajouter en mélangeant bien. Chemiser la terrine avec du papier sulfurisé. Verser au fond la moitié de la préparation. Puis recouvrir avec la laitue de mer ciselée. Recouvrir d'un peu de préparation puis placer les Saint-Jacques tout du long, en prenant soin de centrer le corail et de mettre les noix sur les côtés. Recouvrir du reste de préparation. Refermer le papier sulfurisé qui dépasse et cuire au bain marie 45 minutes à 180°. Laisser refroidir puis placer au fridge une demi-journée. Cette terrine peut être préparée la veille, idéalement.
Servir avec une sauce onctueuse ou une vinaigrette citronnée.
Rappel : pour connaître la saveur et la consistance d'une terrine sans attendre qu'elle soit cuite, prélever une belle noix de préparation et la cuire à la poêle comme une boulette. On obtient une bonne idée de la saveur finale et de la consistance et cela permet d'ajuster avant d'enfourner.   

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...  

 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

V
Bonsoir Madame Grelinette ! Cette recette me tente bien pour le repas de Pâques. Peut-être ai-je mal lu mais je ne vois pas pour combien de convives correspondent les quantités ? merci pour votre réponse et vos recettes !
viviane
Répondre
A
Bonjour,

Je découvre ce blog et je suis bien tenté par cette recette.

Par contre j'aurais une question concernant la sauce onctueuse que vous rajoutez. Comment la réaliser vous en déclinant la recette crème de moules? Serait il possible d'avoir un peu plus de détails?

En vous remerciant par avance pour votre aide et en espérant goûter cette recette bientôt

Bonne fin de semaine

Alex
Répondre
A

Qu'elle est belle !
Merci pour le partage !


Répondre
D

J'aime beaucoup cette terrine, je vais l'essayer pour le jour de l'an.
Bonnes fêtes.


Répondre
C

magnifique ta terrine !! j'adore ça et pourtant je n'en cuisine jamais ... je ne sais pas pourquoi
bises


Répondre
B

Huuumm que du bonheur dans cette belle terrine! Merci.


Répondre
M

D'accord avec tous les commentaires !! ta terrine est magnifique !! bravo et merci Isa-Marie, belle réussite

je te souhaite une excellente soirée, gros bisous
mitokola


Répondre
N

Miam !!! Magnifique et délicieux !!!


Répondre
F

ta terrine me donne envie de l'essayer...très appétissante
je note
bisou et bonne soirée


Répondre
N

Une terrine de chef.
Elle semble délicieuse.
Je n'aurai pas dit non à une petite tranche.
Bonne semaine et à bientôt.


Répondre
M

C'est une bonne idée les glacons de fumet de poisson. Il ne me reste plus qu'à chercher une bonne recette de fumet de poisson ;-)


Répondre
S

Top terrine elle fait envie!!!


Répondre
O

Je n'ai jamais réalisé de terrines moi-même. Celle-ci a l'air excellente. Bonne soirée. Bise.


Répondre
D

Coucou Isa-Marie!!Pas trop présente en ce moment,pas beaucoup de temps et coup de mou!Tu as fait de magnifiques recettes et ta terrine est tout simplement sublime!!Bonne soirée!!bisous!!


Répondre
E

je viens encore regarder ta terrine ! trop bien
a bientôt et belle fin d'après midi


Répondre
V

Les terrines j'en fais souvent car comme tu l'expliques elles permettent d'avoir du temps devant soi quand on invite et c'est bien pratique, j'ai une recette un peu semblable et c'est un pur régal.
Les photos sont superbes. Je me note l'astuce.Bien cordialement


Répondre
N

elle est vraiment magnifique
bisous


Répondre
M

Vous avez du vous régaler elle a l'air délicieuse.


Répondre
L

Une entrée digne d'un grand resto.
Certes sans doute onéreuse, mais quel délice (enfin j'imagine) . . .
Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


Répondre
Y

Ta terrine a l'air très bonne!J'adore les St JAcques!!!Bisous


Répondre