Nage Fruits Fleurs aux Feuilles d'Absinthe, pour un temps mi Figue mi Raisin...

Publié le par Isa-Marie

Nous battons des records de hallebardes, enfin de pluie. Et en même temps cela donne aux paysages de campagne et au jardin cette luminosité particulière aux couleurs saturées et vives...
Comme dans cette nage (clin d'oeil) de fraises aux boutons de rose, aux feuilles d'absinthe et à la vanille sur fond de vin rosé...
La recette est simple : on chauffe le vin doucement avec le sucre, la vanille, les feuilles d'absinthe et la badiane, puis on laisse infuser. On filtre, on chauffe à nouveau et on verse sur les fraises et les boutons de roses...
On déguste tiède en rêvant à un lever de soleil en vacances...
ASoupeIITT.jpg

Pour deux il faut :
Fraises à volonté (ici 14)
40 cl de vin rosé (ici Soif d'Evasion de l'Ile de Ré)
40 gr de sucre
1 gousse de vanille
10 boutons de rose (Hédiard)
9 feuilles d'absinthe
Une belle pincée de baies de goji déshydratées
Une belle pincée de cranberries séchées
2 étoiles de badiane
2 feuilles de mélisse
Fleurs de géranium non traitées (facultatif) 

Action :
Faire chauffer le vin dans une casserole à feu doux avec la gousse de vanille fendue, le sucre, 3 feuilles d'absinthe, la mélisse et la badiane. Lorsqu'on a atteint un léger bouillon, arrêter la cuisson et laisser infuser. Flitrer et garder la gousse de vanille. Faire chauffer à nouveau.
Répartir dans les assiettes de service les fraises, les cranberries, les baies de goji et les boutons de rose. Verser le vin épicé dessus. Lorsqu'il a tiédi ajouter les pétales de géranium et les 6 feuilles d'absinthe gardées pour la déco.
Servir aussitôt.

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) en cochant "notification de publication d'articles". Vous pourrez ainsi recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...  

Publié dans Ile de Ré

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

R
bonjour, votre recette est tout à fait alléchante mais je m'interroge sur vos feuilles d'absinthe
de quelle variété s'agit il? car la couleur est un vert très "frais" alors que l'artémisia absinthium est de couleur vert/gris argenté et l'artémisia pontica a des feuilles beaucoup plus petites... a moins qu'il ne s'agisse d'aurone (autre armoise)? merci du renseignement
Répondre
I
Bonjour Roxane,
Ce sont bien des feuilles d'absinthe, la photo a été saturée :)
Bien amicalement

Isa Marie
E
J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement
Répondre
N
j'adore, j'ai fait dimanche dernier une nage de fraises au rosé également mais, rien à voir avec la tienne qui est superbe ;-)
bises
jojo
Répondre
P
Oh, quelle magnifique assiette!
Répondre
F
cette belle assiette nous permet de voir un peu de soleil!!!!
Répondre
K
Ah ouiii, on rêve !! Je veux de la chaleur, je veux de beaux rayons de soleil, je sature de ces nuages qui gâchent tout et du froid ambiant !!!
Il me faudrait une aussi belle assiette gourmande et pleine de saveurs pour me faire voir la vie en rose !!! hihihi
Bisousss
kiki
Répondre
E
Quelle belle assiette!!
Répondre
M
Bonjour Isa-Marie,
Cette nage est magnifique et ouvre des portes inépuisables à l'imagination, une composition qui m'enchante totalement, bravo pour l'idée excellente et le choix superbe des ingrédients !
Très belle journée de mardi pour toi, bise amicale
Jacqueline
Répondre
B
c'est magnifique!
à Dijon aussi la pluie fait des claquettes...on finit par en rire!
Belle journée
Bisous bisous
Répondre
B
C'est une bien jolie assiette vitaminée. Sans alcool pour moi. Un jus de fraises ou de cranberries
Répondre
D
Bonjour, mes amis. Je suis journaliste et écrivain dans la Drôme. J'ai écrit une douzaine d'ouvrages dont 8 consacrés à des biographies d'artistes du cinéma. J'ai surtout publié une trilogie de
romans historiques basée sur l'histoire d'un jeune soldat allemand qui est resté en France après-guerre, dans une petite ville de province. Si vous êtes intéressés, merci de me le faire savoir
directement par mail et je vous contacterai pour vous en dire plus. Merci d'avance, Pascal. pascal.djemaa@orange.fr
Répondre
I


Je suppose qu'au titre de journaliste on apprend à communiquer partout, dans tous les médias ??? ... :-)