Fake News au Jardin, Aino Adriaens

Publié le par Isa-Marie

"Les tiques tombent des arbres, il faut mettre un chapeau lorsqu'on va en forêt"... "Le lierre attaque les arbres sur lesquels il grimpe et les tue"... "Dès qu'il commence à faire froid les araignées rentrent dans les maisons"... Les Fake News de Madame Michu vont bon train au café du commerce des jardins et même si on est dubitatifs, souvent on garde en mémoire les grosses inepties et on finit par en tenir compte "au cas où"...

Le livre que j'ai entre les mains reprend toutes ces idées reçues et sépare le bon grain de l'ivraie avec une bonne dose d'humour... On va enfin savoir si réellement nous n'aurions plus que quatre ans à vivre si les abeilles disparaissaient, si lorsqu'on coupe un verre de terre on en obtient deux, et si le nombre de points d'une coccinelle indique sont âge...

Tout cela n'est pas vital mais quand même si un peu. Si c'est un livre au ton primesautier à première vue, finalement c'est en réalité un concentré d'informations assez importantes. C'est au nom de croyances tenaces et obscures qu'on a pendant un temps persécuté chauves souris et chouettes effraies (je ne parle même pas des chats). Être bien informé permet de mieux observer et de préserver la biodiversité. Avoir les vraies bonnes informations est juste un besoin essentiel.  Ce livre est à mettre d'urgence entre toutes les mains. Je vous dis pourquoi je l'aime...

Fake News au Jardin, Aino Adriaens

Au Sommaire

Préface
Introduction

  • Pourfendre les idées reçues
    Les bêtes qui piquent et qui grouillent
    Les plus grosses bêtes sauvages
    Profusion végétale
  • Eviter les confusions
    Confusions animales
    Confusions végétales
     
Fake News au Jardin, Aino Adriaens

Tout d'abord l'auteure est Aino Adriaens, une biologiste experte en jardinage. L'illustrateur est Ambroise Héritier, bédéiste et illustrateur pour des musées entre autres. Et la préface est de Fleur Daugey, journaliste, éthologue et auteure de livres de vulgarisation scientifique.

Fake News au Jardin, Aino Adriaens

1. La première partie du livre passe en revue les idées reçues au jardin

Plus de 20 idées fausses mais bien ancrées sur la vie de la nature. Des croyances qui remontent aux peurs ancestrales qui assimilent les espèces sauvages à des menaces hostiles, mêlées au besoin culturel de maitriser la nature, qui nous ont menées au gazon-thuyas aseptisé.

Par exemple, les mares seraient infestées de moustiques...
Qui n'a pas entendu dire "Et d'ailleurs depuis que le voisin a installé un point d'eau on a l'impression qu'on est constamment attaqués et piqués !" Faux : si un point d'eau est bien conçu il accueille un cycle de vie, une kyrielle de prédateurs , larves de libellules, dytiques, notonectes, qui se régalent des oeufs de moustiques et ce n'est pas là qu'ils peuvent prospérer. 
Par contre une bassine d'eau inerte au jardin sera plus encline à accueillir les moustiques. Pour qu'un point d'eau soit propice à une vie étagée, il faut que ses berges soient en pente douce et qu'elles soient pourvues de végétation autour et dans l'eau. Si on vient d'installer une telle mare, il faut attendre plusieurs mois pour que l'équilibre de vie s'installe.

Autre rumeur tenace : "Si les abeilles disparaissaient l'homme n'aurait plus que quatre ans à vivre ! " Pire : ce serait Einstein lui même qui aurait fait cette déclaration, du coup elle devient irréfutable.  D'ailleurs pendant un moment le doute s'est installé au sein de la communauté scientifique, relayé par nombre d'apiculteurs. En 2007 les rédacteurs d'un site internet spécialisé dans le dépistage des rumeurs a fait des recherches pour retrouver cette citation, en vain. Et le conservateur des Albert Einstein Archives à Jérusalem a confirmé l’absence de ce sujet dans les 80000 publications qui y sont conservées. L'enquête à révélé que cette rumeur a été lancée par un syndicat d'apiculteurs à Bruxelles en 1994. En fait l'abeille n'est pas le seul insecte mellifère dont nous dépendons.
Cependant cette imposture a permis d'alerter tout le monde sur les désastres de la pollution et de l'agriculture intensive... 

Fake News au Jardin, Aino Adriaens

"Toucher un crapaud donne des boutons"..."Il faut recueillir l'oisillon tombé du nid"... "Les chauves souris s'accrochent dans les cheveux"... "Les feuilles mortes étouffent le gazon"... "Il faut nettoyer son jardin à l'automne"...
Toutes ces idées reçues, qui ont comme point commun une méconnaissance de la Nature, sont démontées et expliquées.

Fake News au Jardin, Aino Adriaens

2. Éviter les confusions

La seconde partie du livre démystifie les énormes confusions qui jalonnent les croyances populaires et nourrissent de faux mythes, qu'ils s'agisse de confusions animales ou végétales. Une bonne quinzaine sont passées en revue.

Confusion entre larves du hanneton et de cétoine (du coup souvent on élimine tous les gros vers blancs sans faire le détail), syrphes et guêpes (les syrphes ne feraient pas de mal à une mouche et sont des pollinisateurs primordiaux), vers et larves, couleuvres et vipères (on les distingue pourtant facilement à leur regard, pupille en fente comme celle d'un chat pour la vipère et pupille ronde pour la couleuvre), merles et étourneaux, taupes et campagnols, géranium et pélargonium, arum et oseille, ail des ours et muguet, orties et lamier...

Fake News au Jardin, Aino Adriaens

Chaque sujet est traité sous forme de fiche avec l'explication de la confusion, les solutions pour observer et savoir à coup sûr distinguer ce que l'on mettait dans le même panier à tort, un encart "Le saviez vous", qui va plus loin et apporte des informations, des anecdotes, et un encadré qui apporte explique encore... Les illustrations humoristiques mettent en évidence ce qu'il faut voir.

J'aime ce livre

  • D'abord parce qu'il est source de connaissance
  • Et aussi parce qu'il est plein d'humour. Tout ce que l'auteure nous apprend aurait pu être didactique et universitaire. Ici au contraire on se surprend à lire chaque sujet avec appétit et bonheur, parce que tout est bien raconté
  • C'est le style même de l'ouvrage qui est bien fait : il est rythmé, chaque sujet est traité sur deux à quatre pages. L'écriture est fluide, agréable, pertinente
  • On a l'impression de lever plein de mensonges et du coup on s'instruit avec un plaisir évident
  • J'aime ce livre parce qu'il est au bout un compte un manuel très sérieux, qui nous invite à mieux observer ce qui nous entoure, pour mieux respecter la Vie.
  • C'est un livre magnifique, utile, indispensable même...

Ce livre est pour

  • Les jardiniers
  • Les amoureux de Nature
  • Les randonneurs
  • Les enfants, les adultes, les grands parents, les instits, toutes les personnes douées de raison !

Textes percutants, amusants, mise en page tonique, informations précises et éclairages scientifiques, cet ouvrage est un outil de préservation de la bio diversité, et nous en avons tous grandement besoin !

 

Fake News au Jardin
Aino Adriaens (textes) et Ambroise Heritier (illustrations)
15 cm x 21 cm
128 pages
ISBN 9 782360 985548
Mai 2021
15 €
Editions Terre Vivante et Salamandre

 

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !
 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

B
la présentation enthousiaste de ce livre donne envie d'en lire quelques passages
bonne journée
Répondre