Les bloggueurs de 750 grammes à Vitiloire 1er volet...

Publié le par Isa-Marie

Dimanche dernier nous avons passé une formidable journée à Tours, qui s'était transformée le temps du week-end en Salon Viticole géant pour mettre à l'honneur le patrimoine de la Vallée de la Loire. Plus de 110 vignerons, 70 AOC, 10 grands Chefs de la région, des dégustations, des cours d'oenologie et un foisonnement de bonne humeur, de découvertes, sous un ciel d'été bleu azur et un soleil radieux... tous les ingrédients d'une journée splendide et réussie !VerreT.jpgC'est dans cette ambiance que nous nous sommes retrouvés autour de Chef Damien car l'équipe de 750 grammes nous avait concocté de belles surprises... Le matin rendez-vous de bloggeurs à la gare de Tours, en plein centre ville : certains descendaient du TGV, d'autres étaient venus en voiture, d'autres encore habitaient juste à côté. ToursT.jpgNous nous sommes tous retrouvés autour d'un café chaud et de croissants en papotant dans tous les sens. Enfin pour notre part, Sophie (de "la Cuisine de Sophie") et moi, ça n'a duré qu'un instant car nous avons tout de suite été kidnappées par Caroline et Damien qui nous ont très vite emmenées nous installer...
Des cuisines pros nous attendaient, au coeur du salon : EstradeT.jpgnous étions là pour préparer chacune une recette ! Nous étions finalistes du concours lancé par 750 grammes et Vitiloire, et quatre personnes, deux Chefs et deux oenologues, allaient nous regarder faire puis goûter nos plats, les évaluer et enfin dire quel était l'accord mets/vins idéal...Bonne-humeurT.jpgLà tout a été très vite. Nous avons en un clin d'oeil découvert les lieux : des plaques à induction géantes, un wok pro (j'aimerais bien le même !), beaucoup d'espace, OrganisationT.jpgpuis nous nous sommes lancées dans nos préparations.
Sophie concoctait des verrines de crevettes à l'avocat et aux agrumes avec une gelée tandis que je préparais un lapin au safran, au Pouilly Fumé. Deux recettes très différentes, l'une fraîche, estivale et très girlie, l'autre chaude et plutôt terroir. On a cuisiné dans la bonne humeur, avec des petits clins d'oeil complices de temps en temps pour s'encourager car tandis que Sophie devait faire prendre une gelée alors qu'il faisait déjà très chaudSophieT.jpgje devais mijoter un plat en sauce en un temps recordIsa.JPGAvec de petites astuces on s'en est bien sorties toutes les deux car Chef Damien nous a très bien coatchées IsaDamien.JPGtoutes les deux en nous aiguillant  vers les bonnes options à chaque fois.Damien-sophieT.jpgOn n'a pas vu le temps passer que déjà nous étions devant le jury, qui venait de goûter (et de se régaler j'en suis sûre !) et rendait son verdict : il optait pour le plat "terroir" préparé avec les produits de la région. Mon lapin devenait un lièvre fou, qui avait envie de sauter en l'air et s'envoler de joie, faire des bonds de géant ! Mais je suis restée stoïque, très impressionnée et heureuse à la fois !
Quelle expérience ! Car c'était la première fois de ma vie de bloggeuse (et c'était sans doute la même chose pour Sophie) qu'une de mes recettes était évaluée par des professionnels. Habituellement nous sommes dans le virtuel, les photos, internet. On fait goûter à nos amis, notre famille, des bloggueurs. Là c'était concret, "papillesque", le jury était pro et goûtait vraiment, c'était du "réel" !
Je n'ai pas vraiment de belle photo de nos réalisations car nous les avons servies très rapidement, il ne fallait pas que la gelée fonde, ni que le lapin refroidisseVerrinesT-copie-1.jpgImaginez une assiette rectangulaire, avec d'un côté des feuilles de laurier sauce en déco et de l'autre les branches de thym cueillis au jardin le matin tôt, juste avant de venir. LapinT.jpgEt trois cuissons successives pour le lapin : les filets débarrassés de leur panoufle, juste rosés et taillés en biseau, puis l'épaule plutôt confite et moelleuse, et enfin le foie revenu au beurre mousseux et taillé en fines tranches. La sauce couvrait seulement l'épaule, et des fleurs de ciboulette et de thym étaient parsemées dessus.  
Les verrines de Sophie étaient toutes mignonnes, avec un ruban très déco.
Merci à Chef Damien pour sa gentillesse et ses conseils de pro. J'ai appris pas mal de choses en un temps record, comme l'assaisonnement : en général on n'assaisonne pas suffisamment. Le sel est un exausteur de goût, il faut oser donner la bonne quantité (en ce moment les nutritionnistes tendent à nous dire le contraire, il faut donc trouver le juste milieu) ! J'ai aussi bien appris avec le wok : j'y ai fait revenir le foie du lapin et les portions pour les faire dorer. Cette cuisson rapide et franche sublime vraiment bien les saveurs !
Par ailleurs la veille à Jardins jardin il y avait des ateliers de cuisine avec notamment l'école Ferrandi. J'ai rencontré le Chef Eric Frepon (Meilleur ouvrier de france), qui m'a donné une idée de dernière mitute (Mamina m'en avait aussi parlé) pour le rable de lapin : au lieu de le couper en deux voire trois tronçons, on le laisse dans toute sa longueur, on le désosse et on en tire les filets. On les cuit très vite dans un beurre mousseux et on les coupe en médaillons ensuite. On a pris soin d'ôter la panoufle avant (peau du ventre). C'est ce que j'ai fait. Enfin parmi tout ce que m'a appris cette expérience : on n'essaie pas d'améliorer sa recette jusqu'au dernier moment car c'est stressant. La veille d'un concours on n'y pense plus et on n'écoute plus trop les conseils des uns ou des autres car c'est le meilleur moyen de s'embrouiller. J'aurais du le savoir pour avoir déjà passé des concours dans d'autres domaines. Le mieux reste l'ennemi du bien !

Merci aux organisateurs de Vitiloire et surtout à Caroline de VFC et son équipe, car tout cela a du demander beaucoup d'organisation : tout était parfait ! Serrage-mains.jpg 
Nous nous sommes vite remises de nos émotions, car juste après nous avons filé vers la découverte des vins, puis un pique-nique de bloggeurs : donc gangantuesque, puis une ballade pleine de douceur tourangelle sur les bords de Loire, je vous en parle dans un prochain billet... 
 

A cette joyeuse tablée, dont je vous parlerai tout bientôt il y avait, entre autre (et pardon à ceux que j'oublie peut-être) : bien sûr Chef Damien, Mamina du blog Et si c'était bon, Christelle du blog Voyage Culinaire,  Sophie de La cuisine de Sophie,  Steph de Deux filles aux fourneaux, Florence de Gourmandises Chroniques, Karen du blog Chez Myrtille, Neige de Tambouille tout, Dorian du blog Mais pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça, Joanna de Cupcakista, Sophie du blog Les bonheurs gourmands de Sophie...  

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...

Publié dans Salons et événements

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article