Atelier Vins d'Alsace avec Odile Pontillo et Yvelise Sciard

Publié le par Isa-Marie

Il y a une dizaine de jours j'ai eu la chance de participer à un atelier aromatique sur la découverte des Vins d'Alsace.
Lorsque Chef Damien m'a proposé de participer à cette soirée j'ai bien sur dit oui immédiatement avec beaucoup d'enthousiasme !

Car à Soissons en novembre dernier, au Salon des Blogs, j'avais eu un aperçu de cet atelier, en version condensée. Nous étions sur le point de partir, le dimanche après midi, mais en même temps nous n'arrivions pas trop à quitter cette ambiance formidable du Salon des Blogs Culinaires organisé par toute l'équipe de 750 grammes. Ceux qui y étaient savent de quoi je veux parler. Et nous avons croisé Odile Pontillo, qui nous a proposé très gentiment de nous faire découvrir rapidement les vins d'Alsace. En très peu de temps Odile nous a captivés, parlé de ces vins avec tellement de passion que nous avons appris plein de choses sans nous en rendre compte, avec aisance. Cette fois nous quittions le SBC3 avec encore plus de regrets, décidément c'était génial.

Alors la perspective de découvrir à nouveau ces vins et surtout de se laisser captiver par notre fabuleuse sommelière a été un vrai cadeau. J'allais prendre mon temps, déguster en me laissant porter par la voix chantante qui m'apprendrait tout des subtilités de ces vins merveilleux.

En effet, la soirée s'est tenue dans les somptueux ateliers parfum de Thierry Mugler, juste en face de l'Opéra. Odile Pontillo et Yvelise Sciard, sous l'égide du CIVA : Conseil Interprofessionnel des Vins d'Alsace, nous ont présenté le meilleur des Vins d'Alsace !

Odile-PontilloT.jpg

Odile Pontillo est sommelière, créatrice de l'A.R.T. du vin, vigneronne, journaliste, auteur, formatrice des métiers du vin, passionnée, passionnante ! 
Yvelise Sciard est responsable des relations publiques du CIVA, passionnante elle aussi !

Je vais essayer de partager avec vous brièvement ce que j'ai pu découvrir...

Toutes les deux dans un délicieux duo nous ont fait découvrir septs vins, des parfums, des émotions nouvelles ou retrouvées, et surtout une méthode de dégustation, un vocabulaire précis, tout un univers très riche de sensations et de saveurs...
Nous étions une douzaine de bloggeuses, Brigit de Un an pour faire son cooking out, Linou, du Blog de Linou, Marina, du blog Parmesan et paprika entre autres (que celles que je ne cite pas me pardonnent), et surtout Angélique, du Palais des Lys, que j'aime beaucoup !

Nous avons commencé la dégustation avec un Crémant d'Alsace Brut Prestige Chardonnay. Pour l'observer, on tient son verre par la jambe, on le met en lumière... Et on découvre des reflets verts, jaunes : ce vin est dans le printemps de sa vie, il a le mordant et le côté floral des vins jeunes. Ses bulles sont fines, il ne graisse pas la bouche, qui reste fraîche après la première bouchée. Le crémant est le premier vin effervescent de France. Nous le dégustons avec d'énormes bretzels et un kougelhopf salé délicieux, le mariage est parfait. Après avoir démuselé la bouteille, Odile nous a appris à la tenir "à la griffe" (à pleine main au cul de la bouteille... pas facile j'ai de petites mains) ou "à la pince" : entre le pouce et les autres doigts, toujours au cul de la bouteille... tout aussi périlleux ! (ce qui m'a beaucoup plu, idéal pour bluffer les invités, mais il vaut mieux s'entraîner avant en cuisine !).

Ensuite nous avons découvert un Riesling: "Le Roi", accompagné d'un petit sandwich au saumon très raffiné. L'accord était parfait. C'est un vin à la couleur pâle, un peu verte, brillante. Il est jeune, d'une fraîcheur acide. L'acidité est la colonne vertébrale des vins blancs. On la reconnaît au "disque", épais, que forme le vin dans le verre. L'harmonie tient à l'équilibre entre acidité, glycérol et alcool. Odile nous montre comment on humecte les bords du verre en tournant le vin. Un cordon se crée. Les "larmes" s'effondrent : son niveau d'alcool est raisonnable. De grosses larmes lentes témoignent d'un vin riche en alcool. Celui ci est chargé de fraîcheur. Le Riesling doit rafraîchir. Puis Odile nous explique comment se "laver le nez" : on plie le bras et on souffle plusieurs fois dans son coude, pour ôter tout parfum ambiant. Le nez du Riesling est empreint de pamplemousse et de citron, il est minéral, avec des accents de pétrole lampant... Il laisse une bouche nette, il est en flèche, droit ! C'est que les racines du cep sont fichées très bas sous terre, parfois jusqu'à 40 mètres ! Il se marie avec des Saint-Jacques, des huîtres, des légumes croquants, une volaille crémée (cuite au riesling)...

Vient ensuite un Pinot Gris, qui nous est proposé avec de jolis petits sandwichs de foie gras. Il présente moins d'alcool et plus de glycérol. Son nez est plus mûr, plus puissant. Il délivre des notes grillées, pierrefeutées. Il est "perlant" (mais pas pétillant). On le sert à 8° car il va se réchauffer.  TableeT.jpgLe Pinot Noir est servi avec une énorme, épaisse et délicieuse quiche Lorraine. C'est le seul vin rouge d'Alsace. Sa jolie couleur est nuancée. L'évolution d'un pinot noir parcourt une robe bleue rouge violacée, puis rouge, pour finir avec le temps vers un orange tuilé, brun. Son nez est noté de griotte, il est léger, fluide, un peu amer. On le retrouve aussi en Bourgogne. Il est issu de cépages nobles. Il se marie parfaitement avec la quiche Lorraine, la charcuterie. 

Puis nous sont offerts trois Gewurztraminer (l'"Empereur"), accompagnés d'un magnifique plateau de fromages affinés de la prestigieuse Maison "Quatre hommes"...

Un Simonis 2009, premier cru. Il rappelle les écorces d'orange, la bergamotte, subtil, il est "chaud". Ses larmes tiennent au verre, il est chargé d'alcool. Sa saveur est exquise. 

Un Grand Cru Frankstein de 2008. Sa couleur est jaune d'or, son nez est de senteurs épicées, avec des arômes de fleurs d'acacia. En bouche il est charpenté, éclatant, fin, miellé. C'est un vin de garde, qui trouve son équilibre et sa patine après 4 à 5 années de repos. Vin d'apéritif et de dessert, on le boit lors d'une réception ou d'un moment convivial. Il est incomparable sur des fromages corsés. Le tester a été un réel plaisir.

Pour finir nous découvrons un Gerwurztraminer Silberberg Vendange Tardive de 2007. Mon préféré. Si jusqu'ici j'avais suivi les conseils d'Odile en recrachant les vins pour pouvoir aller sobrement jusqu'au bout de la dégustation, celui ci je me suis surprise à la déguster et à le savourer jusqu'au bout. Ce fut une réelle révélation ! Le Silberberg (Mont d'Argent) est comme un concentré de saveurs. Il a été récolté manuellement en octobre 2007, laissé fermenter en cuve inox thermorégulée, puis élevé sur lies fines jusqu'à l'embouteillage en août 2008... pour une dégustation en février 2011. Il est issu d'une parcelle du Silberberg où la pourriture noble se développe facilement (Botrytis Cyrénéa). Sa robe est jaune paille et brillante. Son nez révèle des notes de roses et d'épices. La bouche démarre avec une attaque tendre, relayée par une acidité fine qui soutient les arômes de fruits surmûris. Il est aérien et remarquablement équilibré. On le déguste à l'apéritif, sur du foie gras en terrine, avec des fromages à croûte lavée et pâte persillée, et en dessert.Les-VerresT.jpgTrois heures de concentration intense et de plaisir où tous les sens ont été sollicités, quelle découverte ! Il est rare de pouvoir exercer ainsi son palais, tester, revenir en arrière, comparer.  Au fil de la progression nous avons pu aligner face à nous les  sept verres INAO contenant toutes les saveurs découvertes, pour mieux tenter de les retenir, mais aussi pour nous laisser porter par leurs personnalités, leurs caractères, pour les écouter en quelque sorte. Odile est une conteuse fabuleuse, pétillante, avec Yvelise elle nous a éclairés, nous a donné des clefs de dégustation. Elle a affûté notre palais en mettant nos sens en éveil, et m'a donné envie d'aller plus loin, envie de continuer cette découverte.  Grand merci à toutes deux, grand merci aussi Chef Damien !

   

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...

 

Publié dans Ma sélection de vins

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article