Confit de Canard

Publié le par Isa-Marie

Ce matin il a vraiment gelé dans la Brie. Alors on profite de l'hiver et de ses bons plats réconfortants...
Parmi eux le confit de canard. Il est très facile à préparer ; pour ma part j'en fais en quantité et je congèle. C'est une réserve idéale pour les repas impromptus ou pour les jours où je n'ai pas envie de cuisiner... 
Je demande à mon boucher 3 paletots de canard gras du Sud-Ouest. C'est l'exacte quantité qui entre dans la cocotte Le Creuset. La recette se fait sur deux jours.

 Confit_T.jpg

 

Pour une cocotte remplie, il faut :
3 paletots de canard gras du Sud-Ouest
2 belles poignées de gros sel de l'Ile de Ré
Quelques tours de moulin à poivre



Action :
Le premier jour je découpe les paletots. En fait ce sont les deux cuisses attachées par la peau épaisse du canard. Je vérifie d'abord qu'il ne reste pas de petits morceaux de penne dans l'épiderme. Puis je découpe le gras autour des cuisses "de façon harmonieuse" : je tourne autour de façon à laisser suffisamment de gras. Attention il se rétracte à la cuisson. Je garde la peau retirée de côté et je poivre sommairement la viande. Puis je la masse avec le gros sel et je place au fridge dans un plat recouvert de film alimentaire.
Le lendemain j'ôte tout le sel possible en époussetant avec un torchon propre. Puis je découpe en morceaux  la graisse qui avait été récupérée et je les dépose au fond de la cocotte. Je pose alors les cuisses de canard, tête-bêche, la peau en dessous. Je couvre et je cuis doucement (frémissement léger) pendant deux heures. Dans un premier temps la graisse des petits morceaux fond, puis celle des cuisses aussi. Très vite la viande cuit dans la graisse fondue. 
Je laisse reposer et refroidir puis je mets en sachets, au congélateur.
La graisse de la cocotte est excellente. On la retire à la cuiller, pour l'utiliser dans d'autres recettes. En prenant soin de conserver le vrais jus, qui est dessous, et qui est délicieux et peu gras.

 

Le confit se sert idéalement avec des pommes de terre cuites à la vapeur et juste écrasées avec un peu de beurre (ou de crème de soja) et d'échalote ciselée finement. Si en plus on peut ajouter un peu d'ail et des cèpes, c'est juste divin...
Le blizzard peut arriver, on est prêts !

 

 

Parmentier de Canard à la Blue HubbardParmentier_T.jpg 

Canard à l'orange revisitéCanardT.jpg

 

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...

 

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

F
Très jolie recette, bien appétissante. Bonne soirée
Répondre
C
Hum...j'aime confit alors du fait maison...tu sais pas tu m'invites et j'améne le vin...lol!
Bon w-e à toi
bisous
Répondre
C
Je viens te faire un coucou. Ce matin, dans le Val d'Oise il y avait aussi de belles gelées. Nous allons avoir faim! Ton article sur le canard m'a fait penser à la balade en Aquitaine que j'ai mise
en ligne il y a quelques jours, pourtant les oiseaux n'étaient pas en cocotte et sur une photo il y a un beau cygne bien vivant! Bravo pour tes articles, y compris ceux sur le Paris des chefs.
Amicalement. Cendrine
Répondre
P
Belle recette et c'est délicieux!
Bonne soirée, Prici
Répondre
N
Ici aussi il a bien gelé ce matin, il a fallût gratter les vitres de la voiture pfffff
merci pour cette belle recette de confit bien réconfortant
bises
jojo
Répondre
B
C'est nettement moins onéreux de faire son confit maison.
Tu m'as conquis avec ta recette. je la garde bien au chaud!
Merci Isa et bon Week-end.
Bisous,
Brigitte
Répondre
I


Oui tu as infiniment raison. En plus c'est facile et on congèle (moi je congèle j'ai toujours un peu peur des bocaux) la graisse ET la sauce qui est dessous et infiniment savoureuse, un concentré
de saveurs proche des bouillons concentrés qu'on achète (ou pas) dans le commerce.


Je t'invite à essayer, après tu n'en achèterais plus du "tout fait"...


Arrêtons de nous faire avoir !


Bises d'Isa-Marie


 



L
Et oui, faire soi même son confit est une garantie d'en manger du bon après! Il y en a tellement des médiocres dans les linéaires des supers! Plusieurs fois par an nous commandons un canard gras
entier au Mas Canet, une ferme uste de l'autre côté des Pyrénées et e fais mes confits : cuisses, manchons et magrets puis rillettes avec les chutes : il y a une économie d'échelle car faire
mijoter plusieurs heures (moi 4 heures de cuisson à feu mini et 2 jours de salage) coûte cher pour 2 cuisses! La graisse je la filtre systématiquement et je procède en 2 fois pour bien la séparer
du jus de viande gélatineux qui va donner du goût à n'importe quel jus de viande ensuite, un vrai fond de sauce! Et je fais comme toi, je congèle car j'ai la flemme de faire des bocaux hi hi hi
Répondre
I


Euh... Nous sommes en phase !


Moi je n'ai pas la flemme de faire des bocaux, j'ai... peur !


Mais ca va venir !


un amical hello à toi Francesa aux fourneaux !


Isa-Marie



K
Je n'en ai jamais fais, ce doit être quelque chose maison !! .. Mon Chéri aime beaucoup, il me faudrait tenter un jour .. Bisousss
kiki
Répondre
F
Je me contenterai de faire une de tes recettes à base de confit,car dans la Brie(au Nord)où j'habite,impossible de trouver un canard gras.Ici c'est le désert alimentaire.Merci de m'avoir rappelé le
mode de cuisson.J'attendrai un prochain voyage dans le Sud Ouest pour m'approvisionner
Répondre
P
Il faudrait que j'ose me lancer dans ta recette car j'utilise souvent le confit de canard dans différentes recettes. Bises
Répondre
V
Quelle délicieuse spécialité périgourdine
Je te souhaite une bonne fin de semaine

Valérie.
Répondre
M
hum ! mais c'est trop bon sa.
Sa me rapelle celui de ma grand - mère, sa fait super longtemps que je n'en ais pas mangé
Répondre
K
Bonjour Isa-Marie,
Un confit de canard royal !! bravo à toi, cuisiné dans l'essence de l'art gastronomique et parfaitement alléchant, réconfortant comme tu dis si bien, voilà un plat magnifique et succulent pour une
fin janvier bien frileuse, merci beaucoup pour cette savoureuse réalisation, une excellente journée, bisous
Jacqueline
Répondre
G
Ils annoncent un WE plein de neige chez moi... Du coup, ta recette est parfaite !! Je note. Merci et bonne journée.
Répondre
L
voilà qui me donne des idées, merci ! bon vendredi, lou
Répondre
T
Mmmmmmmmmh....! ...je succombe! ....à moi les paletots! Tiens, j'ai appris un nouveau mot aujourd'hui!
Biz
Myriam
Répondre
F
j'adore ce plat avec des pommes de terre salardaises, bisous
Répondre
C
Bonjour de la Normandie,chère Isa, je vous avais écrit et vous m'aviez gentiment donné la recette et on s'est vraiment régalés, j'en ai refait avant hier avec mes canards à moi nourris au bon
grain, un délice, j'en ai mis aussi au congel et le reste dans leur graisse dans le frigo, hum. Merci pour vos bonnes recettes et la super présentation, amitiés, Cricri.
Répondre
H
On adore le confit à la maison. Belle collection de recettes Isa.
Répondre
C
depuis qq temps l'envie de le faire moi même me titille aussi ! lol !
je vais peut être me lancer
bisous
Répondre