Cultiver ses Légumes Hors Sol, en Ville

Publié le par Isa-Marie

Avoir un potager devient une vraie passion pour tous, y compris dans les villes. Ce livre donne toutes les clefs pour cultiver des légumes lorsqu’on n’a pas de jardin, c’est à dire hors sol.

Ce type de culture suit la mouvance du développement durable et correspond à un nouvel état d’esprit, qui s’instaure simultanément chez les particuliers et chez les décideurs des structures urbaines.

Cet ouvrage explique comment s’y prendre pour prendre les bonnes décisions : quel système adopter ? Quels substrats choisir ? Comment instaurer des systèmes d’arrosage pour ces plantations spécifiques…

Cultiver ses Légumes Hors Sol, en Ville

La culture hors sol a même des avantages que le jardin traditionnel n’a pas : pas besoin de labourer, biner, buter, l’outillage est réduit au minimum.

En revanche il faut aborder des notions telles que le substrat nutritif, la mise en œuvre de structures comme la culture sur table, qui permet le jardinage à hauteur d’homme, ou la culture en balconnière, la culture en bacs à mèches, le potager textile pour tuiliser les terrasses, les toits, les balcons, les rues, et les transformer en espaces productifs... En quelques semaines un volume végétal impressionnant peut être obtenu. Les récoltes suivent…

On ne peut pas se lancer dans la culture hors sol au hasard, de vrais dispositifs doivent être choisis, en fonction des lieux et des envies de résultats.

Ce livre donne tous les shémas, toutes les structures et les bonnes adresses pour élaborer de vrais jardins de ville, avec des solutions qui n’ont rien à voir avec la culture traditionnelle, en jardin.

Dans une deuxième partie, le livre propose des fiches techniques, pour faire pousser du basilic, des tomates, des épinards, des courgettes et autres framboisiers : tout ce dont on peut rêver. Mais ces fiches sont bien différentes de celles des guides de jardinage traditionnels. Ici la précision est de mise pour maîtriser les bons substrats, les engrais (naturels), l’exposition…

Suit le chapitre sur la protection des plantes. En hors sol comme en culture traditionnelle, les végétaux ont leurs réactions, ont besoin d’une hygiène spécifique. Tout est expliqué, ainsi que les parades aux éventuels problèmes rencontrés.

J’aime ce livre parce qu’il correspond à un vrai mouvement, presque à une éthique : celle d’introduire plus de verdure en ville, parce que tout simplement nous en avons envie et besoin ! Le végétal fait partie intégrante de notre équilibre.

J’aime ce livre aussi pour sa précision très technique. La culture hors sol est si différente de la culture traditionnelle, que seul un guide rigoureux permet d’aborder ce mode de production.

Enfin j’apprécie la concision « lisible » de ce manuel, qui reste abordable à tous, le lectorat est vous, moi, tout habitant qui veut tenter l’expérience fabuleuse de faire pousser un jardin dans son environnement direct, avec de la bonne volonté et sans être un professionnel aguerri. Cependant je pense que ce livre conviendra aussi aux professionnels qui y trouveront les réponses à leurs interrogations.

L’auteur, Yohan Hubert, grenoblois, est directeur de l’Association Française de Culture Hors Sol.  Cette association a sept ans. Ce livre est le fruit de l’expérience recueillie, qui promeut une écologie urbaine et un nouveau mode de production alimentaire.

 

Vous pouvez commencer dès maintenant : et si vous aussi vous aviez un jardin en ville ?

 

 

Cultiver ses légumes hors sol
Guide pratique du potager productif en ville
Yohan Hubert
24 cm x 17 cm
160 pages
Mars 2014
ISBN 9 782841 385898
19,90 €
Editions Ulmer

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine et de jardinage, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Polly 23/07/2014 15:20

Moi je suis "pour", les villes ne sont pas toutes polluées et de toutes façons les campagnes avec tous les pesticides le sont aussi. Autant se faire plaisir !

mamapasta 19/07/2014 22:34

je vois un énorme avantage.....si tu es hors sol, en étage, en ville, tu as peu de chance d'avoir une centaine de loches et de cagouilles qui radinent pour dévorer tes semis......de plus, les voisins qui n'ont pas de légumes, ne risquent pas de refiler de maladies cryptogamique à tes plantations.....
Pour se balader pieds nus dans tes parterres...c'est plus dur...

Isa-Marie 21/07/2014 08:21

Idem chère Marie !
Amitiés

Isa-Marie 21/07/2014 08:20

Hello chère Eve, tu as bien raison ! Quant à la remarque sur les maladies cryptogamiques, elle est aussi faite dans le livre !
Belle journée
Amitiés

marie 20/07/2014 20:27

Mamapasta , vous m'avez bien fait sourire avec vos remarques : amicalement : marie.

michelle 19/07/2014 10:24

Pourquoi pas faire un peu de culture sur son balcon, un livre surement tres interressant, bon samedi Isa-Marie

Isa-Marie 21/07/2014 08:20

Bien d'accord Michelle !
Belle journée
Amitiés

martine 19/07/2014 09:41

quand on n'a pas la chance de posséder un jardin et bien oui quelques plantations sur jardinière c'est possible en surveillant bien l'arrosage
ma fille habitant Paris a quelques pieds de fraise des bois,des pieds de tomates cerise et des aromates
elle nous rapporte du miel de son travail ou ils ont installe 3 ruches .Son miel est délicieux avec un petit goût un peu mentholé.Il faut savoir qu'il y a moins de pesticide en ville .

Isa-Marie 19/07/2014 09:59

Absolument tu as bien raison Martine et ta fille aussi !
Belles récoltes, bonne journée !
Amitiés d'Isa-Marie

marie 18/07/2014 22:42

@mortassurée : de toute façon il faut bien mourir de qqe chose et ce n'est pas le peu de cultures de nos balcons , vu ce que l'on nous vend en tout méme certains vétements ou chaussures made in china,, pleins de produits chimique , qui y changeront qqe chose et nos petits légumes ne serons eux que meilleur ! de toute façon , je fais confiance à Isa-Marie pour le choix , bien réfléchi, des livres qu'elle nous présente : remettons les choses à leur juste place : bonsoir amical : marie.

marie 19/07/2014 10:53

OH! on a oublié la Vigne ! ancienne prof de philo ( ai en suivant mon mari pour Bouygues , "qui demandait les diplomes des femmes aussi,", à l' l'étranger , sur des barrages donc très nombreux en personnes de ttes nationalités, ai continué avec les cours par correspondance méme d'Iran - 7ans- + d'autres pays) , j'ai donc un mari qui n'arréte pas de " raler" après mes livres , à Frejus " beaucoup ..." , et, en Espagne ( attendant l'entrée de mon mari d'une remise à niveau de son a.v.c.à Cerbère -66 , à 40km de l'espagne ) - ou j'ai la chance d'avoir, pour lui car moins loin pour moi, un gd appt , j'ai 3 meubles de biblio. et cache certains livres que je rapporte mais c'est vrai que les cartons de livres sont lourds et j'en ai pas encore ouverts du Maroc ! mieux vaut en rire mais j'évite ainsi qqes petits incidents diplomatiques : bon WE agréable :amicalement : marie.

Isa-Marie 19/07/2014 09:26

Merci Marie pour ta réponse, je te reconnais bien là, pleine de bon sens.
A la personne un brin péremptoire et qui ne donne pas son nom je répondrai que bien sur on en va rien planter place de l'Opéra ou sur les boulevards périphériques.
Mais la progression de la culture en ville est déjà bien avancée car toutes les vielles ne sont pas polluées, il ne faut pas être si catégorique.
D'ailleurs le miel des abeilles de Paris est aussi bon que d'autres.
Il y a des milliers de gens qui habitent en ville, pas forcément des mégapoles, et qui pratiquent cette culture urbaine. Tout aussi bien qu'une autre.
Et que dire des personnes qui critiquent tout mais dans le secret de leur cuisine achètent des produits manufacturés, des fraises d'Espagne et de la viande de batterie.
Parfois il convient d'être nuancé, merci Marie tu l'as fait pour moi, nous n'étions pas là hier soir et je n'ai pas pu répondre à cette personne...
Amitiés d'Isa-Marie

mortassurée 18/07/2014 20:58

avec la pollution des villes vaut mieux s'abstenir je ne comprends pas ton billet du jour

marie 18/07/2014 19:47

Ce livre m'intéresse beaucoup, je vais l'acheter, mais ce sera pour l'année prochaine pour les plantations! Merci à toi,qui les choisis si bien ! mais tu dois avoir une sacrée bibliothèque à " thèmes " : je viens de récupérer ma voiture du garage de Perpignan ( petit accrochage ! ) mais suis " moulue " de partout avec le choc! en Espagne 35° ; vivement que je retrouve mon Frejus ou un de mes fils s'occupe de mon jardin : bonne soirée : marie.qui ne sais +ou elle est depuis 6h ce matin et la chaleur jour et nuit !,

Isa-Marie 19/07/2014 09:58

Merci pour ton commentaire Marie, j'espère que tu vas bien.
Oui la bibliothèque est imposante tu as raison !
Mais je suis de formation littéraire et j'ai toujours aimé les livres !
Bon courage avec la chaleur.
Amitiés

Val 18/07/2014 18:19

Si je n'étais pas aussi mal exposée sur ma terrasse miniature, je me serais lancée ds ce genre de culture! Bisous

Isa-Marie 19/07/2014 09:55

Dès lors que tu as de la lumière ça peut marcher Val !
Belle journée à toi !