Petit Epeautre très Tomate

Publié le par Isa-Marie

Une céréale et des légumes... Ce plat est un délice malgré sa simplicité ! Le petit épeautre est délicieux mais un peu long à cuire, j'en prépare donc toujours le double, de façon à l'accommoder différemment le lendemain. Je le trouve plus savoureux que le riz, plus fin aussi malgré son côté "raw"...

Quant aux tomates, je pense que je vais vous donner plein d'idées de recettes car ici la récolte, qui a commencé un peu tardivement est maintenant très dense. J'ai planté une quarantaine de pieds, tous issus de graines récoltées l'année dernière sur des tomates bio qui nous ont régalées... Le résultat est très satisfaisant, les pieds sont énormes et généreux... J'ai ajouté aux tomates un peu de curcuma, les deux saveurs se marient bien.

Voici la recette...

Petit épeautre très Tomate

Petit épeautre très Tomate

Pour deux il faut :

Un grand verre de petit épeautre, cuit selon les indications du paquet
3 échalotes
3 grosses tomates
15 tomates cerise
1 gousse d'ail
Les feuilles de trois branches de thym
Une feuille de laurier
CS de curcuma en poudre
Sel et poivre du moulin
Huile d'olive bio de première pression à froid
Une CS de tamari
Quelques olives noires de Nyons
 

Récolte quotidienne de tomates au jardin !

Récolte quotidienne de tomates au jardin !

Action :

Faire revenir les échalotes et l'ail dans un filet d'huile d'olive. Laver les tomates et les couper en dés pour les grandes, en deux pour les tomates cerise. Les ajouter, avec le thym, le laurier et une pincée généreuse de curcuma. Eventuellement détendre avec un demi verre d'eau. Laisser réduire et compoter. Ajouter le petit épeautre déjà cuit, les olives et le tamari. Laisser cuire encore cinq minutes pour que les parfums s'imprègnent bien. 

Saupoudrer d'un peu de curcuma au moment du service...

Se régaler !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

chantal SEVESTRE 09/08/2019 09:10

Quelle veinarde, ici les tomates ne donnent pas ! Entre canicule et interdiction d'arroser ce fruit fait défaut même chez les maraichers.