Pêche à la Palourde

Publié le par Isa-Marie

Les palourdes sont très appréciées des gourmets... celles qu'on pêche soi même sont forcément les meilleures... J'avoue que cela me rappelle l'ambiance de la cueillette des champignons : il y a ce petit engouement qui fait qu'on est heureux lorsqu'on en trouve, on se laisse vite prendre au jeu et on fait facilement un concours pour voir qui en trouvera le plus...
L'idéal est cependant de se faire plaisir tout en respectant et en préservant la portion de littoral que l'on visite...
Se faire plaisir : il faut choisir un "coin à palourdes"... Les gens du cru vous diront où si vous leur semblez sympathiques. Sinon on vous renseignera peut-être aussi à l'office de tourisme. Les bons coins sont comme ceux à champignons : on ne les divulgue pas d'emblée... Ils se méritent.

MerT.jpgLes palourdent s'enfouissent dans des sols sableux et caillouteux...
Et puis on choisit une marée descendante (si possible une grande marée), car les coquillages remontent eux aussi. Enfin, on se munit d'une genre de gouge, un outil de jardinage fera très bien l'affaire.
On repère les palourdes aux petits trous qu'elles laissent dans le sable, avec l'eau affleurante. On enfonce la gouge à côté du petit trou et on soulève: la palourde est là (ou pas)...
Il faut bien sûr faire preuve de bon sens et respecter l'estran et sa biodiversité. A part le petit trou creusé, on ne doit pas laisser la moindre trace de son passage. On ne bouge pas les pierres, on respecte l'environnement.

SabelT.jpgOn se renseigne aussi sur les éventuels risque de danger (pollution). Et on ne ramasse jamais les trop petits coquillages (4 cm).
On évite les sacs plastique pour conserver sa récolte (les paniers sont mie
ux) et on recouvre le tout d'algues pour les garder humides, surtout en pleine chaleur.
On respecte les installations professionnelles (bouchots, parcs à huîtres) et on ne s'en approche pas, et on ne prélève que ce dont on a besoin. On prélave les coquillages dans l'eau de mer et on les prépare très rapidement...

 

      

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) ! Vous pourrez aussi et surtout recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière... 

Publié dans Ile de Ré

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Méline 05/07/2013 12:41

Bonjour Isa-Marie,
J'ai grandi sur la Côte d'Opale et je ramassais moultes coques, crevettes ou autres coquillages de toutes sortes, aujourd'hui, ce n'est plus possible justement à cause de la pollution d'une part et
des interdits d'autre part, le plaisir s'en est allé... je n'ai plus la même ardeur pour venir pêcher... mais ton article me donne une envie soudaine de revenir en arrière pour quelques palourdes
délicieuses, merci à toi !
Excellente journée de vendredi, bises amicales
Jacqueline