Pintade Forestière aux Pruneaux et au Cognac de l'Ile de Ré

Publié le par Isa-Marie

Peut être une idée pour Pâques ? Cette pintade est un régal avec sa sauce forestière crémée, et son léger côté sucré salé qui lui donne une saveur "ronde", délicieuse. La viande est moelleuse, tout comme la sauce nappante.

Je l'ai préparée sans four et sans stress, en cuisson douce, dans ma grande poêle coiffée de son couvercle un peu comme un creuset gourmand qui sublime tout. Quant au Cognac, il ne garde que sa note boisée un peu "cuir", qu'il transmet à l'ensemble tout en perdant son alcool.

A vous d'essayer !

Pintade Forestière aux Pruneaux et au Cognac de l'Ile de Ré

Pour Huit gourmands il faut :

  • Une pintade fermière
  • 500 gr de champignons de Paris, bien frais, bien fermés, lavés et coupés en quatre
  • Deux belles poignées de pruneaux
  • 1 poignée de baies de goji
  • Trois échalotes
  • Trois gousses d'ail
  • Une CS de moutarde
  • Une CS de fécule de maïs
  • Deux feuilles de laurier
  • Quelques branches de marjolaine
  • Quelques branches de thym et de sarriette
  • 4 CS de Cognac de l'Ile de Ré
  • 2 CS de tamari
  • 20 cl de crème (ici de soja)
  • Sel et poivre du moulin
Pintade Forestière aux Pruneaux et au Cognac de l'Ile de Ré

Action :

  • Couper la pintade en morceaux (ou le faire faire par le volailler au moment de l'achat) et les assaisonner
  • Faire revenir l'ail et les échalotes dans une très grande poêle avec un filet d'huile d'olive. Ajouter les morceaux de pintade à revenir 5 minutes côté peau puis de l'autre côté
  • Ajouter les herbes aromatiques (en garder un peu pour la déco) et les pruneaux
  • Verser le Cognac, le tamari, un verre d'eau filtrée, ajouter les champignons et couvrir le temps d'une cuisson à feu doux (3 sur 9) pendant 30 minutes
  • Savourer le fumet lorsqu'on soulève le couvercle... Prélever les pruneaux et les tiges des branches de thym et de sarriette
  • Dans un bol, délayer la fécule avec la crème à l'aide d'un fouet, puis ajouter la moutarde et la délayer aussi. Verser dans le plat et mélanger, en prolongeant la cuisson 10 minutes. Apprécier l'onctuosité de la sauce : rajouter un peu d'eau filtrée si besoin, et ajuster son assaisonnement. Réintégrer les pruneaux (ainsi ils gardent le jolie couleur ébène pour la présentation), saupoudrer de baies de goji et placer les quelques aromatiques qui avaient été gardées au début...
  • Se régaler !
Pintade Forestière aux Pruneaux et au Cognac de l'Ile de Ré

Epilogue

  • Ce plat est un véritable délice. La viande est parfumée, la sauce, très onctueuse, aussi... On le sert idéalement avec des tagliatelles fraîches...
  • Ma grande poêle Baumstal est très élégante, avec son côté Grande Cuisine Chic : je l'apporte directement à table. Son couvercle cloche garde mon plat au chaud aussi longtemps qu'il le faut.
  • Elle est dotée de deux poignées de part et d'autre : on la saisit facilement lorsqu'on prépare une paella (d'ailleurs c'est une poêle à paella à la base), un tajine, un poulet ou tout autre plat pour une grande tablée. Et surtout, elle est en promotion en ce moment sur le site de Baumstal, venez voir c'est ici click

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors abonnez vous à ma page facebook ici ... Ou à mon Insta ici click !

Et surtout... laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire ! 

Vous pouvez aussi vous inscrire à la Newsletter (sous les rubriques, à droite) pour être prévenu à la publication de mes articles ! 

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article