Radiatori d'automne, aux Pleurotes et à l'Estragon

Publié le par Isa-Marie

Les "Radiatori", "Pâtes radiateurs" ont été pour moi comme une révélation ! Je les ai découvertes il y a deux semaines lors d'un atelier organisé par Edda, sur la cuisine des pâtes Garofalo.
Les "Radiatori" sont des pâtes en tube droit, avec des ailettes sur les côtés. Cette forme permet de retenir la chaleur et la diffuser pour les radiateurs, et de piéger la sauce pour la retenir en ce qui concerne les pâtes. Tout cela est très bien expliqué dans l'excellent livre "Géométrie de la Pasta" présenté ici (click). Chaque forme de pâte a un rôle précis.
Donc pour ce plat j'ai préparé une sauce bien de saison : aux pleurotes et à l'estragon. Les pleurotes, j'en ai cueilli quelques unes dans les bois. Mais pas de quoi cuisiner. Celles ci ont donc été achetées. Quant à l'estragon, il vient tout droit du jardin, où il a envahi la rocaille d'aromatiques. C'est la première fois qu'il pousse autant. Et il va falloir d'ailleurs que je le cueille avant dimanche puisqu'on nous prévoit du gel. Je me demande comment je vais le conserver, séché au dessicateur ? congelé ? Conservé dans l'huile ? Si vous avez déjà fait cela ou si vous avez des idées, partageons !
Mais revenons à nos pâtes... A la dégustation elles étaient gorgées de sauce, un régal. Je pense que ce sont mes préférées maintenant. On ne les trouve pas facilement cependant...RadiatoriT2.jpg

Pour deux il faut :
2O0 gr de Radiatori
Deux poignées de pleurotes
Les feuilles de trois branches d'estragon
Une brick de crème de soja bio
Deux échalotes
Une gousse d'ail
1/4 de poivron rouge
Deux grosses pincées de noisettes concassées
Une grosse pincée de chapelure (biscotte écrasée)
Un filet d'huile d'olive bio de première pression à froid
Sel et poivre du moulin

Action :
Faire chauffer une grande casserole d'eau puis la saler. Plonger les radiatori et cuire 9 minutes.
Pendant ce temps vérifier les pleurotes et les passer sous un filet d'eau fraîche pour éliminer les éventuelles traces de terre. Les essuyer dans un grand sopalin. Émincer l'ail et les échalotes. Peler le quart de poivron et le couper en dés. Faire revenir ail, échalotes et poivron dans un filet d'huile d'olive puis ajouter les pleurotes. Assaisonner et faire cuire cinq minutes. Verser la crème et ajouter l'estragon ciselé (garder quelques feuilles entières pour la déco). 
Égoutter les pâtes, puis les mélanger à la sauce aux pleurotes et à l'estragon. Servir bien chaud après avoir saupoudré la chapelure aux noisettes.

 

Géométrie de la pasta :Couv-Pasta.JPG



  

 

 

La newsletter vous informe en avant première d'événements et de publications à venir et fait le point du meilleur de Grelinette et Cassolettes (astuces, idées de présentation etc.). Pensez à vous inscrire (en bas à droite) en cochant "notification de publication d'articles". Vous pourrez ainsi recevoir les articles au fil de leur publication, qui n'est pas forcément régulière...

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

H
Belle assiette qui donne envie !
Répondre
D
Bonjour Isa,
Je n'ai pas d'estragon au jardin mais pour les herbes je les coupes au ciseaux à herbes, je les étales sur une feuille silicone dans le congel, et quelques heures après, zou, je mets tout cela dans
un sac congelateur. Ensuite, je prends au fur et à mesure dans le sac. je met directement sur les mets les herbes ainsi préparé sont comme fraiches
Répondre
B
ton blog est toujours aussi beau mon isa de la brie
tes pâtes alléchantes moi qui les aime tant !
pensées et bises
de bribri
Répondre
B
une belle assiette tout en saveur...
bon week-end
Bizzz
Répondre
L
Effectivement, je ne connaissais pas ces pâtes radiateur (j'aime leur appellation) !
Ton plat doit être un délice, merci du partage Isa-Marie, bon week-end, bisous.
Lylou
Répondre
M
Une belle assiette comme j'aimerais déguster!
Répondre
M
Et bien voilà que j'en apprends beaucoup en lisant tes articles, mais là ce n'est pas nouveau... lol... les pâtes parlent donc selon leur forme... pourquoi pas ? je trouve l'explication de ces
radiatoris très intéressante et particulièrement judicieuse, pleurotes et estragon font le reste, voilà un succulent plat parfaitement réussi, encore bravo et merci à toi !
belle fin de journée,
Jacqueline
Répondre
P
A nouveau, un excellent plat de pâtes, j'adore!
Répondre
C
très beau plat de pâtes... Je n'ai jamais goûter l'estragon frais...
Répondre
N
j'adore le titre de ce livre^^
et ta sauce aussi ! champignon et estragon miam !
personnellement je fais mes réserves d'estragon pour l'hivers en le ciselant très fin et en le congelant Je trouve qu'il ressort comme frais !
Répondre
G
C'est fou comme il existe de variété de pâtes !! Je n'ai jamais vu celles-ci et crois moi je le regrette !! Elles ont l'air de bien s'imprégner de sauce !! Hummm !! ça me donne envie ! Bonne
journée !
Répondre
P
oh là là quelle divine assiette :)
Répondre
S
je dois dire que cette assiette est bien tentante
Répondre
E
j'adore les pasta que je mange souvent chez une amie italienne à la sauce piquenté !!!!! un délice - je ne connaissais pas celles-ci - je regarderai si j'en trouve pour y goûter - j'espère que tu
vas bien ???? merci de me dire quand à lieu ton salon à Soissons - j'aimerai peut-être aller y faire un tour - gros bisous fleuris - bon vendredi - aujourd'hui je suis en préparation pour
l'anniversaire de ma fille - bisousssssssssssss
Répondre
V
Tu cuisines toutes sortes de champipis , c'est extra !!
Bises
Bonne journée

Valérie.
Répondre
I


Coucou Valérie !


Oui ! C'est comme ca tous les automnes, une grande envie de champignons ! Bon après ca passe :-)


Amitiés d'Isa-Marie