Petites considérations sur l’achat de Volailles entières

Publié le par Isa-Marie

J’achète toujours mes volailles entières. Poulet, pintade, caille, canard… je veux savoir exactement ce que je fais. Prendre la vie d’un animal pour se nourrir me semble souvent trivial, un brin barbare, voire même inconcevable éthiquement parlant.

Mais, si j’ai des tendances souvent végétariennes, je dois avouer que  je reste cependant carnivore. Et, allez savoir pourquoi, j’ai un peu moins de mal avec la volaille.

Mais je veux garder la maîtrise totale de ce qu’il se passe.

Acheter la volaille entière permet de ne pas se voiler la face.
Un blanc de poulet acheté en tranches sous vide est très pratique. C’est aussi vaguement hypocrite : on achète de la matière. Mais il ne faut pas se tromper, le jambon, c’est de la patte d’un animal, les nuggets ce sont des morceaux de chair d’un être qui était vivant, un navarin c’était avant un agneau attendrissant qui aimait sa maman.

Acheter une pintade entière, avec le cou, la tête, les pattes, le foie, permet de ne pas oublier qu’il s’agit d’une nourriture noble.

Petites considérations sur l’achat de Volailles entières

Et puis c’est aussi une façon de vérifier des choses.
On achète en général la volaille à un spécialiste, le volailler. On lui fait confiance. Mais c’est bien de se rassurer aussi.
Alors on regarde ses pattes. Elles ont de grands doigts fins, la peau forme presque des écailles. Et dessous, on doit voir qu’elles ont couru, gratté la terre, fouillé les graines et cherché les vers. Si elles sont toutes lisses ne n’est pas très bon signe. Si elles sont abimées c’est nettement un gage de vraie volaille fermière élevée en liberté.

Et puis je n’ai pas pris de photos, cela aurait été un peu gore, mais le gésier, qu’on dégage avec habileté, doit être plutôt dodu. Et la poche qui est à l’intérieur, qu’on l’appelle la « housse », doit contenir des graines, de petits cailloux, des morceaux d’herbes. C’est le signe, avec un foie beau, gros et bien rouge, que la volaille est de bonne qualité.

Une volaille de bonne qualité laisse supposer que l’on n’absorbera pas trop d’hormones en la consommant. C’est rassurant pour notre santé. Mais aussi, cela laisse supposer que l’animal a été bien traité et respecté. Et nous revoilà rendus à la considération éthique du début. Si on choisissait d’acheter moins de viande, mais de meilleure qualité, on ferait barrage à notre façon aux détestables élevages de batterie. Respecter les animaux, c’est se respecter soi même.

Enfin, lorsqu’on cuisine du gibier, on garde ses plumes aussi, rien ne se perd ! On collectionne les plumes noires recourbées de la queue du colvert, on garde les magnifiques plumes du faisan ou celles de la poule faisane…

Qu’en pensez vous ?

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Merci 25/11/2014 12:06

Je comprends tout à fait tes considérations, j'ai moi même du mal avec l'idée de manger des animaux parfois, en particulier si ça en a l'aspect (à savoir l'animal entier comme ici), mais au moins la qualité est garantie, ce n'est pas du poulet de batterie !
Bonne journée :)

dithy846 25/11/2014 08:40

Evidemment je suis "pour" aussi d'acheter moins mais avec "qualité" !
belle journée

Bon Ap chez Mamounette 24/11/2014 21:05

ah c'est génial alors tu n'achèteras ni ne fera de pub pour la viande ou volaille casher et hallal bravo à toi !

Bon Ap chez Mamounette 25/11/2014 10:20

je t'envoie un mail, bonne journée

Val de Ctresfacileafaire 25/11/2014 07:54

Oui je suis tout à fait d'accord avec toi Isa-Marie, acheter moins mais de meilleure qualité. Je pense que beaucoup reviennent à cette façon intelligente de manger. Bonne journée !!!

Isa Marie 24/11/2014 22:47

?????????????????

Val de Ctresfacileafaire 24/11/2014 20:53

Oui tout à fait d'accord avec ton approche. Cependant, il faut le dire, la volaille que l'on achète à un volailler ou un particulier reste très chère et malheureusement combien n'ont jamais vu de gésier avec ses petits cailloux ou n'ont jamais vu un cœur de volaille ? Et voir la tête d'une pintade tuée, c'est rédhibitoire pour en manger ! Même pour moi ! J'ai beaucoup de chance d'avoir des parents qui ont (pour leur plaisir) des poules et des canards, donc j'ai déjà vu une volaille en cours de déplumage. Mais, oui cela reste quand même inaccessible pour beaucoup. J'espère que l'on puisse revenir petit à petit à une autre façon d'appréhender notre nourriture : plus saine, plus près de la source et plus responsable. Merci Isa-Marie pour tes billets authentiques !

Isa Marie 24/11/2014 22:54

Coucou chère Val,
J'ai connu cela toute petite, car issue d'une famille solognote donc de chasseurs...
Mais je suis tout à fait consciente que cela revient plus cher. Et comme je l'écris plus haut, je pense qu'il vaut mieux acheter moins, mais de meilleure qualité... C'est pareil pour les légumes bio.
Qu'en penses tu ?
Amitiés d'Isa Marie