Blanquette de Poulet au Savagnin, Côtes du Jura 2009

Publié le par Isa-Marie

Je dois bien avouer qu'avant de réserver une partie de cet excellent vin, exceptionnel même, à ma recette, nous l'avons testé avec plaisir...

Ce Savagnin développe des arômes puissants de noix et de muscade, qui deviennent plus doux lorsque le flacon est ouvert et bien aéré. Le vin du Jura est unique et ne ressemble à rien d'autre, on adore ou on n'apprécie pas mais on y reste rarement indifférent.

C'est toujours avec passion que je réponds lorsqu'on me fait des remarques sur la cuisine avec de bons vins. A t on l'impression de sacrifier inutilement une bonne bouteille si on la verse dans une recette ? J'ai souvent entendu, lorsqu'un vin était décevant "tu n'as qu'à le garder pour cuisiner". Oui bien sûr on peut bien faire cela mais un vin raté donnera une sauce peu intéressante.

Comme le débat reste toujours tendu sur ce sujet, j'opte souvent pour n'utiliser qu'une partie de la bouteille en cuisine et nous dégustons le reste avec le plat. C'est ce que j'ai fait ici, bien que j'aurais préféré avoir deux bouteilles, une pour la sauce et l'autre pour l'accompagnement en verre.

Un plat remarquable, que j'ai accompagné de tagliatelles fraîches... pour ne rien manquer de la sauce, absolument délicieuse...

Blanquette de Poulet au Savagnin, Côtes du Jura 2009

Pour 6 à 8 gourmands il faut :

Un beau poulet bio coupé en morceaux et avec cou, foie, gésier
Une bouteille de Savagnin
20 cl de crème (ici de soja)
2 échalotes
1 panais
3 branches de céleri bio
4 carottes bio
2 feuilles de laurier
2 branches de sarriette
2 branches d'origan
2 cs de farine T65 bio
Sel et poivre du moulin
1 jaune d'oeuf
Huile d'olive bio de première pression à froid
 

Blanquette de Poulet au Savagnin, Côtes du Jura 2009

Action :

Tapisser le plat à four d'herbes aromatiques. Poser les morceaux de viande assaisonnés, dessus. Entre, répartir les carottes, panais et échalotes épluchés et coupés. Placer les branhes de céleri coupées dans les interstices puis verser le contenu de la moitié de la bouteille de Savagnin. Compléter avec de l'eau de façon que le liquide affleure les morceaux de viande. Badigeonner la peau d'huile d'olive et enfourner pour 45 minutes à 200°.

Au bout de ce temps, récupérer le jus de cuisson, qui est très parfumé et ôter les aromatiques. Replacer les morceaux de poulet dans le plat à four avec les légumes.

Dans une casserole, mélanger le jaune d'oeuf avec la crème en battant bien. Ajouter la farine et continuer de mélanger en versant peu à peu la sauce. Commencer à cuire à feu doux en tournant bien au fouet. Incorporer tout le jus de cuisson sans cesser de tourner pendant 5 à 7 minutes, à feu presque vif. Rectifier l'assaisonnement. Verser autour du poulet. Servir très chaud. Se régaler !

 

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Olivier 14/10/2017 10:47

Plus d'un litre de crème ?!?!? Que reste-t-il du goût du Savagnin ? Si vous permettez, j'adapterai.

Isa Marie 14/10/2017 12:29

Bonjour Olivier,
Vous avez raison ! Parfois en écrivant vite on fait des erreurs. C'est 20 cl, la valeur d'une petite brick de crème ;)
Bien amicalement
Isa marie

escargotine 13/11/2015 20:47

ça me donne envie - bises fleuries du soir

regine 12/11/2015 20:21

hum je vais me regaler

claude 12/11/2015 18:25

ahhhhhhhhh, le Savagnin, cette merveille dont on fait le fameux vin jaune...J'adore, et cette recette m'inspire .!Merci

mélie melo en cuisine 12/11/2015 13:32

miammm top !!! bonne journee bises

Bernieshoot 12/11/2015 13:07

J'adhère totalement à l'idée qu'il faut aussi un bon vin pour faire une bonne sauce

Geek Balsamique 12/11/2015 09:48

Ton plat à l'air délicieux et je comprends le dilemme du vin, ta technique est astucieuse.