Thierry Marx et Bernard Thomasson remportent le Prix 2016 des Ecrivains Gastronomes

Publié le par Isa-Marie

Le Prix des Écrivains gastronomes est en quelque sorte le Goncourt Gourmand... Il a été fondé en 2014 et couronne l'ouvrage d'un auteur qui aborde la gastronomie comme la philosophie, la fiction ou le journalisme : avec exigence et talent. Il distingue un auteur qui affirme son goût pour la gastronomie ou qui introduit son amour pour la cuisine dans sa littérature. Il célèbre les arts de la table et de la cuisine sous toutes ses formes, et couronne aussi bien des romans, des essais, des dictionnaires, des livres de cuisine ou des livres sur le vin.

Traditionnellement les prix sont remis dans des restaurants, hier c'est au Mandarin Oriental que s'est tenue la cérémonie, à laquelle j'étais heureuse de participer...

Et c'est le l'ouvrage "L'Histoire à la Carte", de Thierry Marx et Bernard Thomasson paru aux Editions de la Martinière qui a été honoré !

Félicitations à leurs auteurs car ce livre est passionnant...

Thierry Marx et Bernard Thomasson remportent le Prix 2016 des Ecrivains Gastronomes

Je vais vous parler tout bientôt plus spécifiquement de ce très beau livre. Mais pour l'heure disonsqu'on y découvre avec délices la petite histoire de trente plats mythiques de notre gastronomie et au fil des anecdotes qui se lisent comme un roman, on rejoint la grande Histoire, on flirte avec la Culture G.

On y découvre de très belles recettes, de Thierry Marx, mais ce n'est pas un Nième bouquin de cuisine, non. C'est plutôt un précieux concentré de savoirs qui nous plongent au plus profond de la naissance de ces recettes, avec un grand travail de sourcing, et nous apprennent non seulement leur origine et leur cheminement à travers le temps, mais aussi des astuces, des tours de main...

Ce livre se distingue et si vous avez écouté l'émission "L'Histoire à la Carte" diffusée chaque dimanche sur France Info, vous avez un avant goût de ce que vous allez trouver au menu. Gastronomie, tradition, innovation, un brin de philosophie voire même de sociologie, les ingrédients sont multiples mais tous tournent autour du plaisir de la table, et font de cet acte quotidien, se nourrir, un principe fédérateur qui rassemble les hommes...

Thierry Marx et Bernard Thomasson remportent le Prix 2016 des Ecrivains Gastronomes

La Conférence de Presse s'est tenue au Madarin Oriental, au 251 rue Saint Honoré, le sublime 5***** de Thierry Marx.

J'y étais déjà venue, et même depuis longtemps car avant c'était le Ministère de la Justice, où mon père travaillait, mais là je dévie c'est perso...

Le Mandarin Oriental, 5***** de Thierry Marx

Le Mandarin Oriental, 5***** de Thierry Marx

L'ambiance de la conférence de presse était délectable, Thierry Marx et Bernard Thomasson nous ont régalés d'anecdotes qui sont à suivre dans l'ouvrage bien entendu.

Par exemple connaissez vous l'origine de la recette du Lièvre à la Royale ?
On ne la croise pas souvent car elle est infiniment complexe.
Elle vient du fait que le cuisinier de Louis XIV s'évertuait à préparer pour son Roi des mets adaptés à sa dentition défaillante. Louis XIV a beaucoup souffert de problèmes de palais et de dents dès l'âge de 24 ans. Mais il ne manquait pas de palais pour autant... Le lièvre était donc dépecé, et sa chair cuite très longtemps, un peu comme les cuissons à basse température actuelles, mais avec d'autres techniques jusqu'à ce que le chair soit fondante. Les parfums et saveurs y gagnaient en une parfaite concentration digne du royal gourmet. Puis elle était dissociée des os, et on en garnissait la peau du lièvre, qui avait été traitée comme le feraient les tanneurs, puis on reconstituait l'animal. Il reprenait l'apparence du lièvre après un grand travail mais cependant à la dégustation ne présentait aucune résistance à la mâche... La recette, initialement adaptée aux désirs du Roi a été modifiée depuis. A vous de lire tout le détail de cette histoire dans le livre, et d'en découvrir d'autres.

Ca a été un bonheur de découvrir combien le Chef pouvait nous régaler de ses paroles, manier mets et mots, et depuis j'ai très envie de me replonger dans Escoffier, Alain Chapel et les écrits de l'Ecole de Salernes, si toutefois on peut les trouver...

Ce qui est clair c'est que dans ce livre il n'y a pas de conflit entre tradition et innovation, la cuisine comme l'histoire du monde fait penser à la Roue de la Vie, qui enchaine excès et périodes plus posées.

Thierry Marx a cité Montesquieu "La Tradition est mère de l'ignorance" car c'est une certitude et pas qu'en cuisine : notre histoire est notre fondement, nous avons besoin de conserver nos piliers, le savoir de nos aïeux, on ne vit pas sans culture mais il faut savoir capter la nouveauté, et s'en imprégner sans oublier d'où elles viennent. Subtile évolution et capteurs de la connaissance affûtés, et si le Cuisinier était un genre d'Honnête Homme ?

Rendez vous tout bientôt et plus précisément pour vous parler de "L'Histoire à la carte", paru en 2015 aux Editions de la Martinière, en section Beaux Livres.

 

L'Histoire à la carte
Thierry Marx et Bernard Thomasson
25,5 cm x19 cm
256 pages
ISBN 9 782732 474205
Ocotobre 2015
25,90 €
Editions de la Martinière
 

 

Et vous, gardez vous précieusement des livres de cuisine préférés ?
En avez vous de vos aïeux ?
Que vous ont ils transmis en cuisine ?

 

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chloé 06/05/2016 15:40

Je n'ai pas les livres de famille mais j'en achète dans des brocantes et peu à peu je constitue ma petite bibliotheque culinaire.
La chance d'avoir vu Thierry Marx et d'avoir pu discuter avec lui !
Il mérite bien ce prix, je vais me faire offrir ce livre pour mon anniversaire.

Mely 01/05/2016 10:08

Super partage :)
Bises et bon 1er mai.

Bernieshoot 30/04/2016 19:44

je lis peu ce style de littérature mais ton article me dit que je devrais de temps en temps en lire

irisa 30/04/2016 13:04

J'ai reçu ce livre a Noël et justement je m'appretais m'apprêtais a en parler bientôt. ...... chanceuse , va , d'avoir pu assister a cette cérémonie ,j'adorerais aller manger chez T Marx pour sa cuisine bien sûr mais aussi pour son humanité