Poulet en Feuilles de Figuier, Figues, Quetsches, Raisin Muscat

Publié le par Isa-Marie

C'est un plat simple, qu'on prépare en quelques minutes, et qui se débrouille tout seul pendant la cuisson. Lorsque j'ouvre le four, les parfums sont un enchantement ! C'est grâce aux aromatiques, et aux feuilles de figuier surtout, qui apportent des arômes délicieux et il faut en profiter maintenant.

Il nous ont bien fait peur nos figuiers d'ailleurs. Je les adore, ce sont des arbres nobles et leurs fruits sont des trésors. Cet été pendant la canicule, leurs feuilles ont commencé à jaunir d'un coup. Pourtant les figuiers sont des arbres de chaleur, ils sont équipés pour supporter le soleil extrême. Un bon tiers des feuilles avaient changé de couleur. Nous les avons abondamment arrosés plusieurs jours de suite et ils ont repris le dessus. En ce moment la deuxième récolte commence. La première a été précoce, printanière, et maintenant les figues mûrissent peu à peu, elles s'assouplissent et lorsqu'elles changent légèrement de position, c'est qu'elles sont parfaites, pleines de sucre et de jus.

Elles sont l'ingrédient principal de ce poulet automnal, je vous en donne les étapes.

Poulet en feuilles de figuier

Poulet en feuilles de figuier

Pour au moins huit à dix parts il faut :

Un poulet fermier de qualité
5 à 7 figues
Une belle poignée de quetsches
Des grappillons de raisin muscat
5 feuilles de figuier
3 échalotes
1 gousse d'ail
un petit bouquet de sarriette
Une feuille de laurier
Un verre de vin blanc sec (facultatif)
Tamari
Sel et poivre du moulin

Poulet en Feuilles de Figuier, Figues, Quetsches, Raisin Muscat

Action :

Couper le poulet en morceaux, ou le faire faire par le volailler. Assaisonner les morceaux. NB : garder la carcasse pour faire un bouillon.

Tapisser le plat à four de feuilles de figuier. Déposer dessus le laurier, l'ail et les échalotes émincées. Répartir les morceaux de poulet, et les fruits dans les interstices.

Verser le vin blanc, avec autant d'eau et un trait de tamari.

Glisser la sarriette un peu partout.

Enfourner à 180° pour 50 minutes.

Servir directement le plat à table, l'intérêt de cette recette est qu'on ne s'embête pas avec l'épisode périlleux de la découpe d'un poulet chaud qui éclabousse partout. On peut récupérer le jus et lui ajouter de la moutarde ou de la crème (ici de soja) pour l'épaissir.

Taste report : la peau du poulet est dorée et croustillante. La chair est tendre et moelleuse. Les fruits sont gorgés de jus et de saveurs, et deviennent des condiments parfaits... Se régaler !

Publié dans Recettes : les viandes

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

Naniland89 09/10/2020 05:58

j'aime ta recette, qui me fait rêver, à l'occasion je l'essaie promis !!

Chantal SEVESTRE 08/10/2020 09:15

Je mets de côté pour l'an prochain car je pense que les feuilles du figuier seront plus en état de servir. Merci du partage