Terrine de Poulet au Cognac, aux Pistaches et aux Pruneaux, Light

Publié le par Isa-Marie

Les terrines ont ce petit truc en plus qui mets en appétit et apporte de la bonne humeur ! Si en plus elles sont light, comme celle ci, on se fait plaisir sans retenue !

Ma grand mère préparait souvent des terrines, en Sologne, c'était une tradition délicieuse. Pendant un temps j'ai repris ses recettes, puis je les ai adaptées en retirant le gras, le saindoux, la couenne... Les miennes sont tout aussi savoureuses mais complètement légères... J'ai modifié mon héritage culinaire familial à ma façon de voir les choses car je préfère cuisiner des régals qui apportent du plaisir avant tout bien sûr, mais aussi de bons nutriments. Nous sommes ce qui nous mangeons...

Voici le déroulé de la recette...

Terrine de Poulet au Cognac, aux Pistaches et aux Pruneaux, Light

Pour une terrine ovale de 20 cm environ il faut :

Une pâte brisée maison à l'huile d'olive selon cette recette ci click
350 gr de blanc de poulet bio
2 oeufs
20 gr de farine T80
50 gr de pistaches
7 pruneaux dénoyautés
20 ml de Cognac de l'Ile de Ré
20 ml d'huile d'olive
Les feuilles d'une branche de thym
Les feuilles d'un petit bouquet de persil plat
2 échalotes
1 gousse d'ail
Sel et poivre du moulin

Terrine avant cuisson

Terrine avant cuisson

Action :

Chemiser la terrine de papier sulfurisé
Recouvrir le bas de la terrine de pâte. Garder le reste en boule.

Détailler la viande de poulet : couper finement, au couteau, 100 gr. Couper 100 autres grammes en dés d'un cm environ, et 150 gr en gros dés que l'on met dans un bol à mixeur girafe.

Ajouter dans le bol les 2 oeufs, la gousse d'ail, le sel et le poivre, une pincée de piment d'Espelette, le Cognac et l'huile, la farine, et mixer. On obtient une pâte. La transvaser dans une jatte.

Ajouter dans la jatte le reste de viande de poulet coupée au départ, le persil ciselé, les feuilles de thym, les échalotes émincées très finement, les pistaches, les pruneaux coupés en dés et bien mélanger. En garnir la terrine en donnant un peu la forme d'un dôme.

Couper le reste de pâte en lanières en en recouvrir la terrine.

Enfourner pour 35 minutes à 200° puis laisser refroidir dans le four.

Laisser reposer au fridge une demi journée au moins. Puis... se régaler !
On sert cette terrine avec une comptée d'échalotes, ou une confiture de fruits rouges et quelques pickles et un vin qui va bien (un Moulis par exemple ).

 

 

Vous aimez l'esprit de Grelinettes et Cassolettes ?
Alors laissez vos commentaires, donnez vos avis... C'est ce qui enrichit le blog et le fait vivre ! Moi aussi j'adore vous lire !

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article

chris 06 22/10/2018 00:03

J'ai peur que ce soit un peu sec?? Est-ce le cas??
Je pose cette question,car mon zoulou de mari . Bisous Chris 06

Isa Marie 22/10/2018 07:24

Bonjour Chris,
Non pas du tout ??? Quelle idée ?? Mais ce n'est pas une terrine qu'on étale joyeusement sur une tranche de pain. Pour cela tourne toi plutôt vers les terrines pleines de gras ! Rires... Le saindoux est très moelleux, la couenne fondue aussi, pareil pour le gras de porc. Mais je ne crois pas que tes artères apprécient et personnellement je n'aime pas ce qui est gras. Tu ne trouveras rien de ce genre sur le blog !
Ma terrine est délicieuse, moelleuse, tous ceux qui l'ont goûtée l'adorent. Elle est même très festive et c'est un régal ! Rien à voir avec les terrines du commerce "pas sèches" mais pas terribles non plus :)
Amitiés

nanie 20/10/2018 07:05

je vais essayer ta recette cela me tente bien
je t'en remercie

miss gleni 19/10/2018 13:18

Vraiment très appétissant ! bravo.
Nicole