1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 17:16

Il y a peu je vous ai présenté les Terrines de Sophie. Ce livre ci est de la même veine : absolument génial !

Ici Sophie Dudemaine propose 80 recettes de Soupes, crèmes et veloutés, classés par saison.

De quoi inspirer nos dîners avec la saison qui se rapproche des journées fraîches d’automne et d’hiver ! Car s’il fait beau en journée, maintenant le soir on aime bien se régaler d’une soupe bien chaude, et en variant chaque jour c’est encore mieux.

Les Soupes de Sophie

Chaque saison a ses Soupes Vedette et Sophie sait tellement bien les mettre en scène…

Automne :

La Crème d’ail : au magret de canard, on imagine sa saveur du sud ouest…

Le velouté d’endives aux pommes : avec des amandes, et Sophie suggère de le servir avec des brochettes d’andouille et des Saint Jacques… a tester de toute urgence !

La soupe de saumon aux pommes de terre : elle est parsemée d’œufs de saumon, parfumée de vin blanc et le saumon fumé en lanière qui la garnit met vraiment en appétit !

La Soupe de raisins blancs est accompagnée de shortbreads… Du Beaumes de Venise, de la vanille… Je suis prête à goûter !

Les Soupes de Sophie

Hiver :

La soupe du Ski : elle tient ses promesses avec son Beaufort, son ail, ses jaunes d’œuf et sa crème… Un bouillon de volaille et du vin blanc… Et si on n’attendait pas d’en être au ski ?

La bisque de langoustine : plus abordable que celle au homard, parfumée de cognac, sa couleur est prometteuse, son onctuosité aussi, les pinces qui dépassent donnent envie de touiller et de goûter !

La Soupe du Presbytère est rigolote par son nom et a un parfum d’antan…

La crème de lentille et Saucisse de Morteau est pour les gourmands avec ses chips de poitrine fumée…

Les Soupes de Sophie

Printemps :

Le Velouté d’asperges et de ciboulette est mutin !

Le Velouté de courgette à la Vache qui rit est le classque dont on veut se souvenir

Le velouté de navet aux carottes est alléchant avec sa joile couleur jaune d’or.

La Soupe Régime est une mangeuse de graisse ! Elle permet de purger l’organisme en douceur et en se régalant !

La soupe de légume râpés présente une texture inhabitulle, on l’accompagne de fromage râpé et de croûtons de pain

Les Soupes de Sophie

Eté :

Le Velouté de Crabe au pastis est étonnamment original et raffraîchissant !

La soupe paella : une idée géniale !

La crème de moule est certainement ma préférée ! On la sert accompagnée de frites croustillantes !

La soupe au chocolat blanc n’est qu’un aperçu des recettes sucrées, toutes magnifiques. On l’accompagne de pralin et de sorbet aux litchies !

Les Soupes de Sophie

Ce que j’aime dans ce livre c’est la diversité des recettes, toutes très inventives et savoureuses. Avec cet opus de Sophie, on va régaler nos tablées et étonner nos gourmands !

J’aime beaucoup aussi les « Conseils de Sophie » et les « Bonus » qui enrichissent chaque recette : on y trouve des idées nouvelles et très gourmands d’accompagnements, de saveurs, de présentations qui parfois font même de ces soupes de vrais repas !

Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est le premier chapitre sur les astuces de Sophie pour réussir nos soupes.
Sophie a un sens pratique qui nous permet de gagner en temps et en saveur. Elle congèle des cubes de bouillon, elle invite les surgelés, elle joue avec les laitages et fromages.
Elle nous doit aussi comment les conserver de manière optimum, et surtout elle nous livre ses meilleurs outils pour cuisiner.

Vous ai-je dit que toutes les photos sont superbes et donnent une ambiance qu’on peut reproduire chez soi pour la présentation ? Ca compte aussi !

C’est « le » livre de saison !

 

Les Soupes de Sophie
80 recettes inratables signées Sophie Dudemaine
26 cm x 20 cm
160 pages
Août 2014
ISBN 9 782732 466309
20,90 €
Editions de la Martinière

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 08:11

C’est une salade d’automne toute fraîche, tonique et savoureuse. Elle est composée de pommes plutôt acides (nous ne connaissons pas la variété de notre pommier mais ses fruits s’apparentent aux Granny Smith), de courgette râpée et de grains de raisin muscat épépinés.

La sauce, onctueuse et enveloppante, et light, est composée de moutarde, de crème de soja, de sel et de poivre.

Salade idéale pour un dîner, ou pour un bento de déjeûner façon « Salad in a Jar ». Personnellement je m’en régale au petit déjeuner, que je prends toujours plutôt salé…

Salade de Pommes Salée et Light, Vegan

Pour deux il faut :
Deux pommes acidulées
Une petite courgette
Une grappe de raisin muscat bio
Une cs de moutarde de dijon
3 cs de crème de soja
Sel et poivre du moulin

Action :
Laver la courgette (qui doit être bio) et la râper avec la peau. Réserver dans un grand bol.

Peler la pomme et la couper en dés. Ajouter à la courgette.

Laver les raisins et les épépiner, c’est important. Pour cela il suffit de les ouvrir en deux avec un couteau et d’ôter les pépins du bout du doigt, on prend vite le rythme.

Préparer la sauce en mélangeant une dose de moutarde pour trois doses de crème de soja, et assaisonner.

Mélanger la courgette et les fruits à la sauce.

Verser dans les plats de service, ici de petites cocottes Cookut, dont je reste absolument fan car elles possèdent un joli couvercle qui permet de préparer cette salade un peu à l’avance.

Le site de cookut est ici : http://www.cookut.com/fr/

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Recettes : Salades
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 17:08

Ce livre est absolument génial ! Il est l’allié indispensable pour raisonner intelligemment en cuisine, en shopping, en économat…

Comme j’aurais aimé le découvrir plus tôt ! On y découvre une multitude d’attitudes pleines de bon sens pour… acheter malin, gaspiller moins, ne rien jeter !

En cette période de crise il nous guide pour à la fois cuisiner de délicieuses recettes, moins chères que des plats à emporter classiques, et avoir une attitude futée en matière de consommation…

Que l’on vive en couple, seul, en colocation, il donne plein d’astuces pour cuisiner à prix modique, en réalisant des plats équilibrés et savoureux… Le mode d’emploi dont nous avons tous besoin au quotidien en somme !

Cuisine Système D avec Jamie

Ce livre est très différent des précédents de Jamie…

Dans une première partie, Jamie Oliver nous ramène au sens pratique.
Il nous explique comment gérer notres congélateur, notre fridge, nos placards : ce qu’il faut avoir en base permanente, et comment le gérer. Un bon garde manger commence par une notion d’économat qui tient la route.

Cuisine Système D avec Jamie

Et justement Jamie nous donne plein de trucs pour acheter mieux.

Et il y en a plein.

Consommer les produits de saison, savoir faire le marché, faire une liste précise, acheter près de chez soi…

Tous les conseils qui sont donnés devraient être distillés par tous les parents et il y a fort à parier que ceux qui achèteront ce livre le transmettront aussi à leurs enfants ensuite. Parce qu’il est un mémo génial pour ne pas gaspiller.

Cuisine Système D avec Jamie

Suivent 7 chapitres classés par type d’ingrédient :
Légumes
Poulet
Bœuf
Porc
Agneau
Poisson
recettes bonus

Des informations nutritionnelles sur les plats sont données en fin d’ouvrage.

Cuisine Système D avec Jamie

Ce que j’aime dans ce livre, c’est sa structure.
Chaque chapitre est constitué d’une recette de base, par exemple celle du rôti d’agneau du dimanche.
Et suivent plein de recettes à base de restes, qui n’ont plus rien à voir avec la première. « Burritos bad boy au barbecue », « Scottish Broth » (bouillon écossais consistant), « Tourte à l’agneau », « Pastillas à l’agneau », « Keftas à l’agneau » etc…

Cuisine Système D avec Jamie

J’aime aussi tout particulièrement les « pages spéciales » pleines d’idées.
Elles sont disséminées dans le livre en fonction des thématiques.

Cuisine Système D avec Jamie

Il y a par exemple « Connaître son primeur », et dans ce cahier Jamie nous explique tous les avantages à faire son shopping vert toujours auprès du commerçant qui nous aura inspiré confiance, et d’instaurer un relationnel de confiance avec lui. On y achète de petites quantités, on lui donne notre budget pour qu’il nous aide dans certains cas précis, on lui demande ses recettes à partir des produits qu’il met en avant, on lui demande des remises en fin de journée…Le même petit topo existe avec le boucher et le poissonnier…

J’ai aussi adoré la page « Avez-vous déjà ouvert une bouteille de vin sans la finir ? ». Il nous donne ici plein d’idées pour fabriquer du vinaigre maison, des pickles, de la sauce vinaigrée, des astuces de digestion etc, impossible de tout citer mais c’est très intéressant.

Le récap autour de « Avez-vous déjà jeté le jus de cuisson d’un rôti » ouvre beaucoup de perspectives savoureuses et économiques. Tout comme « Avez-vous déjà jeté de petits restes de légumes ? ». Et du coup on sait que plus jamais on ne jettera tout cela !

Son récap sur les herbes fraîches, le pain rassis, la découpe des viandes sont excellents.

Cuisine Système D avec Jamie

Bien sur ce que je préfère dans cet ouvrage ce sont évidemment les recettes.

Et dans ma liste urgente j’ai retenu (ce livre est désormais plein de post its) :

La tourte à la viande et aux oignons, pâte au cream cheese…

Les ailes de poulet marinées Gangnam style !

Le Chowder fumant de Poulet

Les Burgers de betterave, lentilles et laitue en salade...

Cuisine Système D avec Jamie
Jamie Oliver
25 cm x 19,5 cm
288 Pages
ISBN 9 782012 388307
25, 90 €
Editions Hachette

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 16:35

J’ai toujours été fascinée par les cucurbitacées, elles sont replètes, colorées, joufflues avec des formes souvent coquettes…

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Et le potager classé de Saint Jean de Beauregard en présente une collection étonnante, qu’on peut admirer, et même acheter lors de la fête des plantes d’automne.

La thématique cette année étant « Mythes et Légendes », les cultures luxuriantes nous ont donné des envies de rêve et de démesure…

Au fil des lianes de potirons et autres courges, les esprits affûtés pouvaient apercevoir quelques pots de confitures originales : des confitures de courge de Naples !

C’est sur cette thématique que j’ai tenu un stand et donné une conférence dans le cadre exceptionnel du Château de Saint Jean de Beauregard le week end dernier.

Et j’avais très envie d’immortaliser ces beaux moments sur Grelinette et Cassolettes !

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Si j’ai choisi de cuisiner la géante Courge Pleine de Naples, c’est parce qu’elle est belle !

Elle est oblongue et sa peau est d’un beau vert sombre.

Sa chair va du « Jaune de Naples » à l’orangé vif, et mes antennes d’aquarelliste restent toujours sensibles aux couleurs…

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

J’ai choisi la Courge de Naples aussi pour son exceptionnelle saveur !

Elle fait partie de la famille des courges musquées et son goût est doux et subtil.

Sa texture est dense et concentrée.

Alors que le potiron orange que l’on connait bien si on est expert en carrosses présente une chair plus acide et plus tonique.

Sa chair est compacte, alors que celle de la citrouille est plutôt fibreuse.

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Enfin j’ai jeté mon dévolu sur cette belle courge parce qu’elle est facile à préparer !

Avez-vous déjà tenté d’éplucher une courge ronde à côtes ? Je suis sure que oui !

Il faut prendre garde aux formes irrégulières de la peau. Et celle ci est d'ailleurs assez dure. Puis creuser pour ôter les graines et les filaments qui les entourent, pour récupérer une mince couche de chair...
 

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Et maintenant imaginez vous coupant avec aisance une simple tranche épaisse et nette de courge de Naples : elle est ronde, nette, facile à éplucher par le pourtour et aucune graine ne vient nous compliquer la tache.

C’est que la poche de graines est concentrée dans le renflement de l’extrémité. La courge de Naples est sans doute, à mon avis, celle qu’on prépare le plus rapidement et le plus facilement…

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Je l’ai faite goûter à l’auditoire samedi dernier et tout le monde a été étonné de la trouver si désaltérante !

Il faut dire que le flamboyant été indien était assez chaud et de ces pétales de courge coupés finement étaient comme de délicieuses pastilles aqueuses et fraîches…

D’ailleurs je vous conseille de tester cette courge râpée, avec une petite sauce faite d’huile d’olive et de balsamique… Vous serez agréablement étonnés !

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Puis est venu le moment de la préparation des confitures.

Vous pouvez trouver la recette ici click, il vous suffit de transposer la courge Marina di Chioggia avec la Courge pleine de Naples... elles ont la même chair savoureuse.

J'ai donc préparé une confiture de Courge de Naples au citron, à la badiane et à la fève Tonka, avec des cranberries.

La confiture est cuite en deux temps, sur deux jours. Le citron lui apporte une saveur tonique, renforcée par la badiane. La fève Tonka râpée apporte toute sa personnalité à la préparation. Les cranberries, bio (comme tous les autres ingrédients), ajoutées peu avant la fin de la cuisson, offrent une texture supplémentaire, une nouvelle petite touche acidulée, et une jolie couleur pourpre aussi, qui contraste avec le jaune solaire de cette confiture.

La courge est coupée en dés très fins. Il ne s'agit pas d'une confiture fluide qu'on étale sur la tartine le matin. Mais plutôt d'une confiture d'apparat et de dégustation, qu'on sert idéalement avec une viande blanche, du foie gras, un gibier. Ou mieux encore, on la prépare à l'apéritif (ou au dessert) dans de petites cuillers de présentation, avec un copeau de fromage de chèvre de type Sainte Maure de Touraine, coupé non pas au couteau mais à la lyre à foie gras pour obtenir de fines tranches. Et on ajoute un trait de vinaigre balsamique pour parfaire ce trio gourmand !

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

  

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Un gentil brouhaha a envahi la pièce, et tout le monde s’est regardé d’un air entendu en donnant ses impressions !

Si vous y étiez, n’hésitez pas à les donner ici justement !

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Seul inconvénient à cette petite digression un brin nostalgique : la courge de Naples n’est pas facile à trouver dans la commerce… Vous pouvez donc la remplacer par la butternut (celle-ci on la trouve partout), et en semer dans votre jardin l’année prochaine.

Ou mieux : rendez vous à la prochaine fête d’automne de Saint Jean de Beauregard ?

Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…
Autour de la Confiture de Courge Pleine de Naples à Saint Jean de Beauregard…

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 06:55

Voici un nom un peu sibyllin pour une tarte salée et je vais lever le voile tout de suite sur cette étrange appellation : cette tarte est préparée avec un nouvel artichaut lancé par la marque Prince de Bretagne, qui m’a demandé si j’étais d’accord pour le découvrir.
Ce que j’ai fait avec plaisir.

Je connais bien les artichauts, j’en cultive dans mon potager.

Mais celui-ci est unique.

Sa tête est très légèrement plus petite que le « Camus » que l’on connait bien. Elle est pourpre violacée, et c’est de là que lui vient ce nom de « Cardinal ».

Il est très merveilleusement pommé, ses pétales sont très serrés, il a un petit air mutin.

Je l’ai tout d’abord testé de façon classique, cuit à l’eau et je l’ai effeuillé avec délectation, puis j’ai ôté le foin pour me régaler de son fond, qui est d’une grande finesse, avec une saveur subtile, un peu noisette, légèrement sucrée.

Pour moi cette variété, belle et savoureuse est une réussite.

Et j’ai choisi ensuite de cuisiner les fonds, associés à des algues en paillettes, pour le clin d’œil à ce prince à la Bretagne. J’ai aussi ajouté des lanières de saumon fumé, des dés de fromage de chèvre et des champignons. Ces saveurs se marient parfaitement. J’ai relevé le tout d’huile d’olive assaisonnée de piment d’Espelette pour apporter du peps. Cette tarte salée a été un régal.

Tarte Cardinal, à l'Artichaut Prince de Bretagne

Pour une tarte carrée il faut :
Une pâte brisée maison
Les fonds de 3 artichauts Cardinal cuits (ou Camus car la variété Cardinal ne se trouve pas encore dans le commerce)
2 tranches de saumon fumé de qualité, coupées en lanières
100 gr de fromage de brebis
50 ml de crème de soja (qu’on peut remplacer par de la crème fraîche)
5 champignons de Paris
3 pincées d’algues en paillettes (magasins bio)
2 œufs
2 échalotes
Le jus d’un citron
Un trait d’huile d’olive bio de première pression à froid
Une pincée de piment d’Espelette
Sel et poivre du moulin

Tarte Cardinal, à l'Artichaut Prince de Bretagne

Action :
Garnir le fond du moule à tarte de papier sulfurisé. Le foncer avec la pâte brisée maison.

Faire revenir les champignons de Paris émincés, avec les échalotes coupées en dés, le tout assaisonné, dans un filet d’huile d’olive. Réserver.

Couper les fonds d’artichauts cuits en carrés et les citronner.

Dans une jatte, battre les œufs. Ajouter la crème. Remuer. Ajouter le fromage de brebis coupé en petits dés, puis les champignons et les échalotes. Assaisonner.

Verser la préparation dans le fond de tarte. Répartir les dés d’artichaut et les lanières de saumon. Et ajouter les paillettes d’algues. Enfourner pour 30 minutes à 200°.

Au sortir du four verser un trait d’huile d’olive mêlée d’une pincée de piment d’Espelette. Servir bien chaud avec une salade.

Tarte Cardinal, à l'Artichaut Prince de Bretagne

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 17:45

« An apple a day
Keeps the doctor away…
…Surtout si on vise bien”

J’adore les pommes, elles sont replètes, colorées, originelles… Elles sont multiples, elles donnent envie de croquer !

C’est la pleine saison en ce moment et ce livre, qui nous propose 70 recettes  (tout de même !) favorise notre esprit gourmand pour concocter à nos amis, à notre famille ou à nous mêmes plein de délices très variés, sucrées comme salées.

Des recettes saines, des recettes qui embaument délicieusement la maison lorsqu’on les prépare, des recettes qui renouvellent les repas et les grignotages de l’heure du thé ou du petit déjeuner…

Je ne pensais pas que l’on puisse si facilement inviter les pommes à notre table ! Profitons-en et nous allons grâce à ce livre étonner notre palais…

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

J’aime cet ouvrage tout d'abord pour ses recettes présentées de façon très originale !

Après nous avoir donné le meilleur de ses dix tartes aux pommes préférées (Tatin classique, Tarte de Malitourne, Tarte fine, Façon grand-mère, Néerlandaise…) , Keda Black nous propose des recettes en fonction des variétés : Elstar, Golden Delicious, Royal Gala, Granny Smith, Jonagold, Reinette grise du Canada, Reinette Clochard, Reine des reinettes, Cox Orange Pippin, Belle de boskoop.
Je trouve cette classification plutôt futée car on ne cuisine pas de la mème façon une pomme ferme et une pomme fondante… La texture, la saveur ont un rôle précis.

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

Suit ensuite un chapitre excellent sur « Les accords de pommes » qui nous dit avec quels ingrédients associer la pomme que ca soit en version sucrée ou salée, ou « salée crue »…

Il est bien rare que l'on s'attache à décrire les saveurs et ici c'est un plus ! 

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

J'aime aussi ce livre parce qu'en toute première partie, dans un « Carnet pratique », on découvre tout ce qu’il faut savoir sur la pomme en général : les vergers de pommiers, l’utilisation de la pomme crue, les critères sélection, les pommes de terroir, anciennes ou modernes, leur conservation.
On apprend à les préparer en compote, en confiture, en chutney, en jus, en gelée à froid.
On apprend tout sur le cidre, sa fabrication, et on rend visite à un producteur près du Mont Saint Michel…

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

J’aime les livres thématiques, lorsqu’ils remplissent bien leur mission, lorsqu’ils nous apprennent plein de choses en nous faisant rêver, de façon fluide et non didactique.

Justement celui ci est comme un carnet de savoir, dans lequel on aurait consigné plein de choses, recettes, idées, infos, avec des croquis, des dessins, des notes collées au scotch…

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

Enfin, j'aime ce livre beaucoup pour sa présentation très attractive !

On y sent un esprit un peu farmer, un brin amish, enfon c'est disons indiscible, peut être que j'interprete, mais il y a une ambiance "nature" dans ces pages, qui me plait beaucoup ! 

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

Je vais tenter de toute urgence :

Les Pommes au Four au Cidre
La Tarte en Feuilles
Les Pommes pochées au Sirop
Les Linzer Tartelettes !

 

Une Pomme par Jour… 70 Gourmandises aux Pommes

Une Pomme par Jour
Keda Black
Photographies de Marie Pierre Morel
27 cm x 20 cm
192 pages
ISBN 9 782501 094115
16,90 €
Editions Marabout
 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 07:57

Quel week end réussi pour ce nouvel opus de la Fête des Plantes de Saint Jean de Beauregard ! Une des plus belles à laquelle j’ai pu participer !

Le soleil a eu le bon goût de nous offrir trois journées chaleureuses d’été indien resplendissant, les amoureux des plantes et de la chlorophylle étaient tous au rendez vous, les exposants avaient apporté leurs plus belles productions et on a pu faire de fabuleuses trouvailles !

Ce que j’aime à Saint Jean de Beauregard, c’est bien sûr ce cadre exceptionnel et somptueux, et la très bonne ambiance qui y règne, tout en offrant une journée de très grande qualité.

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

C’est l’occasion unique de rencontrer les meilleurs spécialistes et de leur poser toutes les questions pointues qui nous permettent de progresser dans la connaissance des plantes, en entretenant notre passion. Et d’installer chez nous les plantes ou objets qu’on ne trouve nulle part ailleurs.

Justement Monsieur Bernard Merlet, qui tenait le stand juste à côté du mien, a mis en place un logiciel absolument génial : le « trouve plante », qui permettait d’identifier, et de rechercher n’importe quelle plante ou presque sur le salon . C’est une des bonnes adresses que vous pouviez découvrir à Saint Jean, si vous n’avez pas noté les coordonnées du Jardin du Gué (que tient aussi Bernard Merlet), qui a remporté le grand prix du concours national des potagers de la Société Nationale d’Horticulture, le lien est http://www.jardinsdugue.eu/ Sur ce site vous retrouvez aussi le Trouve Plantes (et vous pouvez encore lui poser des questions).

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Je ne pourrai pas vous citer tous mes stands chouchou à Saint Jean de Beauregard, il y en a trop, mais je vais essayer de vous en donner quelques uns… il faut dire que pendant ces trois jours la thématique du salon « Mythes et légendes de plantes » a flirté avec la réalité : les découvertes étaient au rendez vous à chaque pas…

Vendredi a eu lieu la remise des trophées, c’est un des grands moments de cette fête, pendant un instant chacun retient son souffle en attendant les résultats, et je vous laisse découvrir les lauréats sur la page facebook de Saint Jean de Beauregard, ils seront bientôt affichés ici

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Chez Hortiflor Bureau j’ai enfin trouvé le shiso pourpre que je cherchais depuis longtemps, je vous en reparle très bientôt. Leur site : https://www.hortiflorbureau.com/

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Mathieu Vermes, du Domaine de la Source, était là et c’est une chance car il possède la plus grande collection de rhubarbes : chez lui nous pouvons choisir celle qui convient le mieux à notre terrain, à nos goûts, ou à notre déco car il existe aussi des rhubarbes décoratives, aux feuillages pourpres étonnantes et magnifiques… Il faut dire que la rhubarbe a ce petit côté british et cette saveur un brin surannée qu’on adore. C’est le moment de l’installer au jardin.

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

J’hésite toujours entre les Jardins de Grenelle et La Brocante Anglaise pour faire mon shopping, cette fois j’ai encore craqué à la brocante pour une bassine de jardin en zinc, mais il y avait plein d’autres objets qui m’auraient bien plu. Ce sera pour la prochaine fois…

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Clin d’œil à la Grelinette bien sûr sur le stand des Jardins d’Ollivier, qui expose parmi les meilleurs outils et plants biologiques d’Ile de France…

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Et pour ma part j’ai aussi participé activement puisque j’ai proposé des recettes à partir des légumes du potager classé de Saint Jean de Beauregard, on pouvait venir chercher des fiches gratuites et les collectionner, il y en a de nouvelles chaque année. Je proposais aussi de tester des confitures de courge de Naples, inédites et qui ont eu beaucoup de succès, je vous en parle très vite ainsi que de la conférence que j’ai donnée sur les confitures et qui a été un très beau moment…
Merci à tous les fidèles lecteurs de Grelinette et Cassolettes et aux amies bloggeuses qui sont venus me rendre visite !

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Pour l’heure voici quelques photos de ce week end inoubliable, si vous n’avez pas pu venir cette fois ca n’est pas grave car la fête des plantes vivaces qui sera donnée au printemps promet d’être tout aussi riche en découvertes. Les équipes qui sont déjà en train de la mettre en place nous promettent d’autres fabuleux moments…

La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard
La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard
La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard
La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard
La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard
La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard
La Fête des Plantes d’Automne de Saint Jean de Beauregard

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 06:57

La courge Marina di Chioggia présente une chair ferme et assez douce.

Elle cache bien son jeu car sa couleur est pleine de soleil, sous son épaisse peau vert sombre.

Je l’ai préparée en confiture en l’associant à du citron, zeste et jus, des étoiles de badiane, des cranberries, et de la fève tonka. Cette confiture est encore un peu croquante, elle n’est pas du tout fluide ou lisse. Les cubes de courge restent bien présents.

Sa saveur est très acide, pleine de peps. Et elle se marie parfaitement avec le fromage de chèvre AOP Sainte Maure, qui est ici servi en pétales.

Je découpe le fromage (après avoir ôté la paille qui est au centre) à la lyre à foie gras, pour ne pas l’abimer. Et j’aime que l’on voit les petits trous de la paille dans les tranches : c’est tout son charme !

Confiture de Courge Marina di Chioggia à la Badiane

Pour un peu plus de deux pots de confiture il faut :
1 kg de chair de courge musquée
700 gr de sucre de canne non raffiné
30 gr de cranberries séchées
3 étoiles de Badiane
3 citrons bio
¼ de fève Tonka

Confiture de Courge Marina di Chioggia à la Badiane

Action :
La veille, couper la courge en petits cubes. Ajouter le sucre, le jus des citrons et leur zeste râpé, les étoiles de badiane et le fève tonka râpée. Bien remuer, verser dans la bassine à confiture et cuire 20 minutes. Laisser refroidir. Transvaser dans un grand saladier et filmer, déposer au fridge.

Le lendemain, cuire la préparation pendant 20 minutes à partir de l'ébullition puis ajouter les cranberries. Cuire encore 10 minutes et mettre en pots stérilisés.

Retourner jusqu’à ce qu’ils soient froids.

Servir avec le Sainte Maure.

 

Pour en savoir plus sur la Courge Marina di Chioggia cliquer ici link 
 

Je vous rappelle qu'un jeu est en cours jusqu'à la semaine prochaine pour gagner des goodies super sympa, c'est ici click et vous pouvez participer chaque jour autant de fois que vous le voulez !

 

 
Confiture de Courge Marina di Chioggia à la Badiane

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Recettes : Confitures
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 15:51

Nous avons la chance d’être « LE » pays du fromage !

Et ce que je trouve très classe lorsqu’on invite, c’est de présenter en fin de repas (parfois je le fais même à l’apéritif) « une seule » gamme de fromage.

Différents fromages d'une même région, mieux : un plateau de fromages de chèvre bien choisis…

La région Centre en propose de fameux… Ils sont AOP c'est-à-dire qu’ils ne peuvent être fabriqués que dans une région bien délimitée par une charte.

 

A propos des Fromages de chèvre AOP de la Région Centre

Je vous en parlerai mieux dans peu de temps car je vais tout bientôt participer à un bel atelier, et je vous raconterai tout ce que j’aurai appris.

Mais pour l’heure je vous livre quelques petits infos que vous pourrez raconter à votre tour à vos amis :

A propos des Fromages de chèvre AOP de la Région Centre

Le Sainte Maure de Touraine n’est pas parfaitement cylindrique. Un de ses côtés est plus large que l’autre.

Et la paille qui le traverse servait autrefois à le consolider lorsqu’on le transportait.

Avez-vous remarqué qu’elle est gravée ? On peut lire dessus… Eh bien à vous de découvrir quoi, la prochaine fois... Vous me raconterez ! Et je vous donnerai la réponse dans quelques jours, on joue juste pour le fun.

On le sort du fridge au moins une heure avant dégustation pour qu’il développe magnifiquement tous ses arômes…

A propos des Fromages de chèvre AOP de la Région Centre

Le Selles sur Cher est un fromage Solognot, et c’est un de mes chouchous car je suis d’origine Solognote. Je l’aime avec un miel liquide et un peu de poivre, c’est tout !

A propos des Fromages de chèvre AOP de la Région Centre

Le Vallencay est fin et subtil.

Il devrait sa forme à Talleyrand. A l’origine le Valencay avait une forme pyramidale. Mais pour ne pas rappeler à Napoléon sa défaite en Egypte, son  ministre demanda qu’on le modifie en le coupant à mi hauteur. Depuis il a gardé cette forme caractéristique.

 

A propos des Fromages de chèvre AOP de la Région Centre

Avez-vous remarqué la très belle croûte du Pouligny St Pierre ? C’est la plus ancienne AOP caprine de France.

La croûte, bien sûr, on la mange !

Un dernier petit conseil avant de vous raconter tout ce que j’apprendrai lors de cet atelier sur les fromages de chèvre AOC de la région centre :

Je les trouve délicieux lorsqu’ils sont tranchés très finement, comme de fins pétales.

Alors pour les couper, j’utilise la lyre à foie gras et je les présente chacun légèrement entammé, avec quelques tranches très fines déjà coupées, tout le monde adore (et on me demande d'en couper d'autres) !

 

La page Facebook des Fromages de Chèvre AOP de la Région Centre est ici click

 

 

Je vous rappelle qu'un jeu est en cours jusqu'à la semaine prochaine pour gagner des goodies super sympa, c'est ici click et vous pouvez participer chaque jour autant de fois que vous le voulez !

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

 

 

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Fiches Produits
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 07:48

La semaine dernière j’ai participé à un atelier Amora, comme d’ailleurs chaque année à la même saison.

Ca se passe à l’Atelier de 750 grammes et c’est là d’ailleurs que beaucoup de bloggeuses gourmandes et créatives adorent se retrouver pour cuisiner ensemble…

crédit photo Laurent Rodriguez©

crédit photo Laurent Rodriguez©

L’atelier se transforme en ruche qui buz dans tous les sens du terme, on papote, on fait le buz, on s’affaire à cuisiner…

Nous arborons toutes un très joli tablier aux couleurs d’Amora et on pioche dans toute la gamme des produits : il y a le choix !

Blini Burgers

Et on compose avec un « Panier surprise » d’ingrédients mystère… sur une thématique donnée. Cette fois c’était « La Street Food » !

Nous étions quatre équipes de quatre bloggeuses, on complote des recettes, on imagine des associations de saveurs, on goûte : pour vous qui nous lisez ! Et on s’amuse….

Cette fois c’est avec Réjane, Nelly et Marine que nous avons mis au point quelques recettes délicieuses, empanadas, wraps et burgers…

Blini Burgers

Je vous présente la recette des burgers revisités, des « Blini Burgers » ! Ils sont l’idéal pour un déjeuner qui change et avec un mini dessert, ils offrent même un repas complet. Ils sont composés de deux blinis toastés, de concombre, de cébettes qui donnent du peps, de galettes de pommes de terre qui apportent de l’onctuosité, de coriandre, de saumon fumé pour la note nordique et de sauce thaï Amora qui apporte toute sa personnalité au burger…

 

Pour trois il faut :
6 blinis  
3 tranches de saumon fumé
3 pommes de terre
1/4 de concombre
2 cébettes
Sauce thaïe Amora
Coriandre fraiche ciselée
Huile d'olive bio de première pression à froid
Sel
Poivre du moulin

Action :
Préparer les galettes : peler et râper les pommes de terre. Faire chauffer un filet d'huile d’olive dans une poêle. Diviser les pommes de terre râpées en trois et les déposer dans l’huile chaude. Aplatir à l'aide d'une spatule. Saler et poivrer. Laisser dorer de chaque côté puis baissez le feu et laissez cuire une dizaine de minutes en les retournant régulièrement. Réservez sur du papier absorbant.
Nettoyer le concombre et le couper en lanières fines. Ciselerles cébettes et la coriandre.

Détailler le saumon fumé en lanières.

Faire griller les blinis au grille pain ou au four quelques minutes.

Dresser les burgers en plaçant un blini, de la sauce thaïe, une galette de pommes de terre, les lanières de concombre en corolle, les lanières de saumon fumé, des cébettes ciselées, de la coriandre. Ajouter un peu de sauce thaïe à nouveau et couvrir avec un blini.

Servir aussitôt.

 

Pour d'autres recettes pleines d'imagination avec la gamme Amora, suivre ce lien click

Je vous rappelle qu'un jeu est en cours jusqu'à la semaine prochaine pour gagner des goodies super sympa, c'est ici click et vous pouvez participer chaque jour autant de fois que vous le voulez !

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie
commenter cet article

Présentation

  • : Grelinette et Cassolettes
  • Grelinette et Cassolettes
  • : Mon premier fournisseur bio est mon potager ! Pour une cuisine raisonnée...
  • Contact

Courges & Légumes Anciens

 Vignette courges T 

Champignons des Bois

GrosCepeT

D'autres facettes de Grelinette sur FB

FB

Trouver Une Recette

Partenariat

 grelinette 

    Logo_France_2010.jpg  logo VIGNERONS ILE DE RE (2)    

 Garden 

  epicerie fine edelices 

 

Avec

 750 grammes logo interview-120

 

Salon du Blog de Bruxelles : j'y étais ! 6a00d83454134769e2014e8824b59a970d-800wi-copie-1 

Salon du Blog de Soissons : j'y étais ! 

SBC4

 Recettes de cuisine

 

untitled 

Libefood

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog