18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 15:53

Ce livre est une pépite ! Un de ces ouvrages qui se distinguent singulièrement et positivement, on n’en trouve que quelques uns en matière culinaire chaque année. Il est au dessus du lot… Je vais vous expliquer pourquoi…

Tout d’abord venant de l’auteur, dont je vous ai déjà vanté le fabuleux ouvrage « Le Champignon en Cuisine, 130 bonnes raisons de se remettre aux Spores » ici click, je m’attendais bien à quelque chose…
Imaginez la même qualité sur une thématique tout aussi monosujet, avec une foule d’idées, d’informations, et d’angles de vue qui nous font aborder les plats iodés différemment.

Fish

Il s’agit avant tout d’un livre de recettes. Recettes classiques, mais surtout recettes créatives, différentes et qui donnent vraiment envie…

Imaginez plutôt, je vous allèche avec quelques unes de mes préférées :

« Polenta à la mozarella et aux œufs de saumon : un plat doudou et qui pétille de gourmandise !

« Mulet cru à la Spiruline » : un tartare tonique…

« Arêtes et Filets frits , sel au citron » : ici les « plies » sont prêtes à croquer de la tête à la queue…

« Merlans en colère au Tabasco » : ils sont frits en chapelure, croustillants à souhait

« Turbot la tête dans le sac » : ce que j’aime ici c’est la découverte d’un mode de cuisson différent (dans un sac), et le fait d’utiliser « aussi » la tête du turbot. Bien apprêtée, on ne peut que se régaler mais surtout on ne jette rien, comme avec les arêtes.

« Maquereaux et cochon grillés » : une association viande poisson, ce que l’on n’ose pas assez souvent

« Mérou en feuilles de Figuier et Abricots » : la cuisson en feuille de figuier est un de mes favoris, ici le mérou semble nacré, à point, épais, prêt à se détacher en pétales, sous une peau croustillante…

Fish
Fish
Fish

Ce livre est des plus complets dans le sens où il nous apprend tout ce que notre poissonnier (ou notre mère) aurait du nous dire.

On découvre comment découper les poissons, schémas à l’appui.

On apprend tout de leur morphologie.

On nous apprend à les occire si toutefois on les pêche nous-mêmes, et ce en les respectant le plus possible de façon à les faire souffrir le moins possible… C’est bien le seul livre de recettes de poisson qui aborde ce sujet pourtant délicat car trivial. On préfère souvent ne même pas envisager le propos et on parle de "poisson" comme d'une matière.

Pas de tabous non plus sur le problème qu’on ose à peine aborder, celui de la santé et de la diététique. L’auteur conseille sans détours d’éviter de consommer les grands prédateurs et de manger modérément les petits… Il conseille de décliner les parties adipeuses, foie, peau, où les polluants s’accumulent plus facilement.

Fish

On nous apprend à parer les poissons et à les conserver, à les cuire, les confire, les mettre en valeur.

Savez vous ce qu’est la « part du capitaine » ? C’est une queue de thon blanc à la Sarde…

Ce livre est un joyau à bien des égards, je suis très enthousiaste aussi en ce qui concerne les photos, qui sont superbes.

Fish

En fin d’ouvrage une galerie de portraits (superbe) associe des hommes et des femmes à cet opus très complet et très riche.

Et une bibliographie affûtée nous permet d’approfondir encore le sujet dans les détails.

Fish

Fish
Philippe Emmanuelli
Photos de Frederic Raevens
28 cm x 20 cm
288 pages
Août 2014
19,90 €
Editions Marabout

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 09:04

C’est une vraie année pour les pommes !

Cette année notre pommier ploie sous les fruits et la récolte (sans doute ce week end) va être superbe.

En attendant je continue de cueillir celles qui sont à ma portée et je peux d’ores et déjà vous dire que sur le blog vous allez trouver une multitude de recettes très « Pom pom pom »…

Pour l’heure voici une tarte amandine toute fine et très parfumée.

Un peu d’extrait d’amandes pour accentuer le parfum du coussin moelleux sur lequel son disposées les tranches de fruit, et du jus de citron pour leur éviter de s’oxyder, qui donne un petit côté acide à l’ensemble…

Tarte Amandine aux Pommes du Jardin

Pour une tarte carrée il faut :

Une pâte brisée maison (faite à l’huile d’olive)
8 pommes
100 gr d’amandes en pouvre
50 gr de sucre
1 œuf
2 gouttes d’extrait d’amande
QS de sucre non raffiné à saupoudrer avant cuisson
QS de sucre glace à saupoudrer après cuisson
Le jus d’un citron

Tarte Amandine aux Pommes du Jardin

Action :

Protéger le moule d’une feuille de papier sulfurisé.

Foncer le moule de pâte brisée.

Mélanger dans une jatte l’œuf battu, la poudre d’amande, l’extrait d’amande et le sucre. Verser sur le fond de tarte.

Peler et couper les pommes en tranches fines. Les disposer sur la préparation à l’amande. A l’aide d’un pinceau badigeonner les pommes de jus de citron.

Saupoudrer de sucre (ou pas) avant cuisson, selon vos goûts.

Enfourner pour 30 minutes à 200°.

Au sortir du four laisser tiédir et saupoudrer de sucre glace si vous le souhaitez.

Se régaler !

 

 

Rappel : si vous aimez les plantes et le jardinage, le jeu est en cours pour gagner vos entrées gratuites à Saint Jean de Beauregard et c’est ici click !
Les personnes qui ont déjà gagné doivent impérativement me communiquer leur adresse pour recevoir les entrées !

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 14:21

La douceur du poulet s’associe merveilleusement à la sauge, qui dit on est une des aromatiques à posséder dans son jardin pour bénéficier de ses bienfaits innombrables pour la santé… Cela tombe bien le pied de sauge donne avec générosité cette année !

Quant aux pommes fruits, leur récolte a commencé chez moi, du moins je commence à cueillir celles qui sont à ma hauteur. Comme l’arbre croule littéralement sous le poids des fruits, c’est facile, beaucoup de branches sont à ma portée...

Mais j’attends le gros de la cueillette car cette année elle devrait être phénoménale…

En attendant je croque au fur et à mesure en faisant bien attention car elles sont tellement juteuses qu’elles nous aspergent !

Et pour l’heure je les ai faites revenir, en quartiers, dans de l’huile d’olive après les avoir assaisonnées. Elles sont donc cuisinées « salées »…

Brochettes de Poulet à la Sauge, Pommes Fruits

Pour deux il faut :

200 gr de blanc de poulet fermier
15 feuilles de sauge environ
3 pommes
1 cs de moutarde forte
Sel et poivre du moulin
Huile d’olive bio de première pression à froid, une de mes préférées est Kalios
Petits dés de poivron en plus (facultatifs)

Brochettes de Poulet à la Sauge, Pommes Fruits

Action :

Couper le poulet en cubes. Les assaisonner et les remuer en tous sens dans un bol qui contient la moutarde.

Embrocher les dés de poulet en intercalant avec des feuilles de sauge fraîche. Réserver.

Eplucher les pommes et les couper en quatre. Oter les pépins et recouper les quartiers en tranches épaisses. Assaisonner et faire revenir dans un filet d’huile d’olive. Réserver au chaud.

Dans la même poêle rajouter un filet d’huile d’olive et faire dorer rapidement les brochettes de poulet avec les dés de poivron. Dès que la viande est opaque et de couleur blanche, compter deux ou trois minutes et c’est cuit !

Dresser et servir bien chaud !

 

 

Rappel : si vous aimez les plantes et le jardinage, le jeu est en cours pour gagner vos entrées gratuites à Saint Jean de Beauregard et c’est ici click !
Les personnes qui ont déjà gagné doivent impérativement me communiquer leur adresse pour recevoir les entrées !

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 18:10

Je suis sûre que vous reconnaissez la couverture ! Et sans doute en avez-vous acheté un ou deux déjà dans cette très jolie série !

Ce sont les Petits Cahiers Larousse et après vous avoir parlé du Carnet « Confitures, Compotes et Fruits en bocaux », des « Recettes des Dimanches en Famille », du « Meilleur de la Cuisine Bretonne », et même du « Guide de Survie des Nouveaux Robinsons », aujourd’hui je vous propose de feuilleter ensemble le délicieux Carnet « Les Meilleurs Gâteaux de Mamie » !

Les Meilleurs Gâteaux de Mamie

Dans cet ouvrage ci on retrouve tout ce qu’on aime de cette série : le papier à la teinte un peu bise, la calligraphie façon vieille école, les illustrations rétro…
Il a ce petit goût de suranné délicieusement attirant…

Les Meilleurs Gâteaux de Mamie

Quant aux recettes, ce sont exactement celles qu’on veut avoir toujours sous la main, c'est-à-dire de Geneviève ou de Sylvine (respectivement ma grand-mère et mon arrière tante !)…

Les Meilleurs Gâteaux de Mamie

Au sommaire, on trouve des gâteaux tout simples, comme
Le Biscuit de Savoie,
Le Cake aux Raisins et aux Fruits Confits,
Le Pain d’Epice
La Charlotte au Chocolat
Le Far aux Pruneaux,
Le Biscuit Roulé aux Fraises… Impossible de tous les citer.

Mais on trouve aussi des gâteaux pour les grandes occasions, jugez plutôt :
Le Gâteau des Rois de Bordeaux
Le Moka
Le Paris Brest
Le Fraisier
Le Forêt Noire
Le Vacherin aux Marrons
Le Kougelhopf…

En tout il y a plus de 50 recettes !

Les Meilleurs Gâteaux de Mamie

Comme son prix est très raisonnable, je vais en acheter plusieurs pour les offrir à mes invité(e)s de Dimanche. Les hommes auront le Guide de Survie, et les femmes chacune un des livres dont je vous ai parlé au tout début.

Les Meilleurs Gâteaux de Mamie

Les Meilleurs Gâteaux de Mamie
22 cm x 17 cm
64 pages
ISBN 9 782035 900449
4,95 €
Editions Larousse

 

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:53

Les Quiches sont délicieuses et pratiques, je les prépare pour emporter en pique nique, pour récupérer de l’énergie le midi au travail, pour dépanner lorsque je n’ai pas le temps de faire de shopping pour cuisiner.

Celle-ci a une saveur un brin asiatique, elle est diététiique, très rapide à préparer et absolument délicieuse…

Quiche aux Crevettes, à la Dulse et à la Menthe

Pour une quiche de 27 cm x 10 cm il faut :

Un paquet de pâte filo
20 crevettes roses
3 œufs
1 cs de moutarde forte
15 ml de crème de soja
1 cs de Tamari
Les feuilles de 2 branches de menthe
QS de dulse séchée
Sarriette
Sel et poivre du moulin

Action :

Chemise le fond du moule à tarte de papier sulfurisé.

Couper la moitié des feuilles de filo du paquet en deux dans le sens de la longueur (le reste servira à une autre recette).

Garnir le moule de feuilles de pâte filo superposées.

Dans un grand bol battre les œufs avec la crème, le tamari, la crème, la moutarde et assaisonner. Ajouter la sarriette et la menthe ciselée.

Verser sur les feuilles de filo. Répartir les crevettes roses décortiquées puis saupoudrer de dulse.

Enfourner à 200° pour 30 minutes. Servir chaud ou froid. Se régaler !

 

 

Vous ne connaissiez pas la Dulse ?
Je vous la présente ici click...

 

Rappel : si vous aimez les plantes et le jardinage, le jeu est en cours pour gagner vos entrées gratuites à Saint Jean de Beauregard et c’est ici click !
Les personnes qui ont déjà gagné doivent impérativement me communiquer leur adresse pour recevoir les entrées !

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 17:35

C’est un livre plein de bonne humeur et de tonus !

On y trouve les meilleures recettes US de Carrie Salomon, photographe et auteure culinaire, réalisatrice de restaurants éphémères sur le thème de l’American Food à Paris et Trouville et épicurienne avant tout. Ce sont des recettes de famille, des recettes qui « marchent » bien outre Atlantique et qu’on réalise facilement avec les ingrédients d’ici puisque l’auteure vit à Paris depuis une dizaine d’années.

D’ailleurs en fin d’ouvrage elle nous donne ses adresses de shopping en France , et ça , ca fait partie des « petits plus » qu’on aime bien…

Une Américaine à Paris

On aime aussi toutes ces photos d’ « ambiance » qui racontent le Middle Ouest et les repas Nord Américains. Au fil des pages on se laisse transporter, les photos sont sublimes, les recettes font rêver, c’est un livre qui sonne juste.

Une Américaine à Paris

Et la cuisine Nord américaine ne se résume pas aux burgers et autres cookies. Elle est très riche et pleine d’inventions, régionalisée, selon la variété géographique, climatique et même ethnique…

Une Américaine à Paris

Un brin bilingue l’ouvrage nous parle aussi de la cuisine des Amish et de la Pennsylvanie, de la cuisine Tex Mex, de la cuisine des Nations Amérindiennes…

Une Américaine à Paris

Les recettes sont entrecoupées de zooms sur des sujets comme « in my cupboard » (« dans mon placard on trouve… Un genre de kit de survie culinaire en somme»), ou de focus sur les règles d’or de la fabrication des pancakes, ou encore « A few hot dog rules »...

Je crois que j’aime autant ces descriptions très détailles et autres anecdotes, qui jalonnent tout le livre, que les recettes elles mêmes…

Une Américaine à Paris

Je craque pour :

« Les Cinnamon Rolls » et leur glaçage tout doux

Les « Grits and Eggs », qui sont des œufs lovés dans une base de polenta, directement inspiré de plats améridiens

La recette de la « Gravy », cette sauce à base d’échalotes, d’ail, de sauge et d’un peu de volaille hachée, un peu épaisse, qu’on mettrait dans tous les plats salés…

La « Salad in a Jar », cette summer Succotash, une salade bien croquante et agrémentée de plein de choses, qu’on sert dans un bocal pour les grands gourmands !

La « Brocoli Beer soup » avec ses petits croûtons

Le « Peach Cobbler » et le « Pumkin Pie »…

 

Mon chapitre préféré :

A la fin l’auteure nous donne les recettes de toutes les sauces pour les faire soi même à la maison, mais aussi celle du Buttermilk, des épices Old Bay, du Relish…
 

Une Américaine à Paris

Une Américaine à Paris
Carrie Salomon
Illustrations de Aurore d’Estaing
26 cm x 20 cm
224 pages
ISBN 9 782732 461625
24,90 €
Août 2014-09-15
Editions de la Martinière

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 08:00

Cette recette m’a été inspirée par l’idée des Maquereaux aux Groseilles, un grand classique de saison, que j’ai voulu interpréter différemment.

C’est un plat délicieux, légèrement sucré salé, qui est délicieux, et encore meilleur si on le mange frais.

C’est aussi un plat santé, les sardines sont très bonnes pour l’organisme, elles sont en début de chaîne des poissons et le raisin doit être choisi bio.

Il y a deux petites difficultés dans la recette, en fait il s’agit plutôt d’une affaire de patience : il faut désarêter les sardines (si vous le demandez à votre poissonnier il le fera sans doute) et épépiner les grains de raisin. Oter leur peau est un plus…

Après le plat se débrouille tout seul au four…

Sardines aux Raisins Frais

Pour deux il faut :

8 sardines bien fraîches, désarêtées
3 échalotes
Une jolie grappe de raisin vert
De la sarriette
Sel et poivre du moulin
Piment d’Espelette
Un trait de vin blanc sec de l’Ile de Ré
Un trait d’huile d’olive bio de première pression à froid

Action :

Peler les échalotes et les couper en petits dés. Les répartir dans le plat à four. Assaisonner les sardines et les déposer sur les échalotes.

Peler et épépiner les grains de raisin puis les répartir dans le plat. Saupoudrer les sarines de piment d’Espelette et de Sarriette.

Laisser couler un filet d’huile d’olive et un trait de vin blanc sec puis enfourner 15 minutes à four chaud à 200°

Déguster aussitôt, ou bien préparer le plat à l’avance et s’en régaler froid !

 


 

Partager cet article

14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 09:35

La fête des plantes de Saint Jean de Beauregard approche à grands pas, elle se tiendra les 26, 27 et 28 septembre prochain et j’espère vous y retrouver.

D’ailleurs je vous propose de gagner vos entrées gratuites en jouant ici click…

Mais en attendant je partage avec vous quelques photos du magnifique Potager du domaine.

Le Côté Fleuri du Potager de Saint Jean de Beauregard

C’est un potager à la française, classé, et en ce moment il prend des couleurs chatoyantes et vives, il glisse vers des tonalités automnales qui lui donnent une aura toute dorée…

Le Côté Fleuri du Potager de Saint Jean de Beauregard

Selon les angles il est foisonnant ou bien tiré au cordeau...

Le Côté Fleuri du Potager de Saint Jean de Beauregard

Les potirons jouent à cache cache entre les feuilles, et pour la fête des plantes ils seront tous sur le stand, vous pourrez même repartir avec et choisir de les garder en décoration sur la table basse du salon ou de les préparer en savoureux veloutés et en gratins réconfortants…

Le Côté Fleuri du Potager de Saint Jean de Beauregard

Pour gagner vos entrées gratuites à la Fête des Plantes c’est ici click

Le site web de Saint Jean de Beauregard est ici click

 

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 08:11

Tout doucement les légumes d'automne se faufilent...

Le panais a des accents de noisette qui se marient parfaitement avec le poulet.

Sa texture est délicieuse si on le cuit un peu croquant et servi en tranches fines coupées à la mandoline sa subtile délicatesse est exacerbée.

Ici le poulet est très moelleux, presque onctueux même, tandis que sa peau croustillante amuse le palais. J’ai ajouté quelques petits champignons et petits oignons.

La préparation a été très rapide, une improvisation avec ce que j’avais sous la main, un plat qui se débrouille tout seul au four, des produits de qualité… C’est bien là ma philosophie de la cuisine : se faire plaisir avec une nourriture saine qui ne nous enferme pas des heures à préparer. Et un plat léger qui laisse présager d’une digestion qui se fait oublier…

Poulet aux Panais

Pour quatre à 6 personnes il faut :
Un poulet fermier dodu
3 panais bio de préférence
Une poignée de champignons de Paris
2 oignons blancs avec leurs fanes
Un filet d’huile d’olive bio de première pression à froid
Un trait généreux de vin blanc sec (ici de l’Ile de Ré)
125 ml de crème de soja
Sarriette en quantité
Sel et poivre du moulin
Piment d’Espelette

Poulet aux Panais

Action :
Couper le poulet, le saler et le poivrer et le disposer dans le plat à four.

Parer les champignons de Paris, les couper en quatre et les répartir dans le plat. Peler les oignons, les couper en quatre et les glisser dans le plat aussi, fanes comprises.

Peler les panais et les passer à la mandoline. Répartir les tranches un peu partout.

Verser le vin blanc de façon à ce qu’il affleure aux ¾ du poulet. Au pinceau, passer de l’huile d’olive sur la peau du poulet. Assaisonner le tout, saupoudrer de piment d’Espelette et de sarriette et enfourner 40 minutes à 200°.
Prélever du jus de cuisson et le mélanger à la crème. Verser à nouveau dans le plat.

Servir bien chaud et se régaler !

 

Vous ne connaissez pas bien le Panais ?
Je vous explique tout ici click

 

 

Rappel : si vous aimez les plantes et le jardinage, le jeu est en cours pour gagner vos entrées gratuites à Saint Jean de Beauregard et c’est ici click !
Les personnes qui ont déjà gagné doivent impérativement me communiquer leur adresse pour recevoir les entrées !

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 14:40

J’ai eu la chance d’être invitée au lancement de « Tous au Restaurant » 2014 mardi dernier et je propose de partager avec vous ma perception de l’opération.

L’art de vivre à la Française est multiple, on le trouve dans de grands restaurants et aussi dans de moins connus mais tout aussi méritants, et même dans l’atmosphère que nous partageons lorsque nous invitons chez nous.

Il n’est pas si évident à démarquer puisque nous en sommes acteurs, nous n’avons pas de recul. Mais nous avons une chance inouïe, celle d’être dans un pays magnifique, riche de traditions, d’une culture superbe, et d’un somptueux savoir aussi.

En France on aime bien vivre, et notre cuisine est pleine de créativité, elle éveille nos sens, elle nous régale de belles associations de saveurs, d’atmosphères, d’attentions. Une nappe immaculée, une présentation qui sonne juste, de jolis gestes comme ceux d’un serveur qui verse une sauce avec précision… C’est un univers à découvrir, et qu’il soit dans le faste ou dans la confidentialité, lorsqu’il est empreint de bienveillance et de plaisir, c’est un vrai bonheur.

Tous au Restaurant ! Petites considérations autour de l’opération…

Porter attention à la cuisine, c’est porter attention à soi même. Au-delà du fameux « nous sommes ce que nous mangeons », c’est une éthique, un choix, une façon d’être.

En période de crise où tout est moins facile, la clef est sans doute de faire moins, mais mieux.

Et l’opération « Tous au Restaurant » est une des clefs justement pour, le temps d’une semaine exceptionnelle, se faire plaisir différemment, inviter un ami ou un parent, ou découvrir en couple, un beau moment de délices choisis… Car du 22 au 28 septembre, les Chefs qui participent à l’opération le disent : « Votre invité est notre invité ».

Tous au Restaurant ! Petites considérations autour de l’opération…

Bravo à Monsieur Alain Ducasse, initiateur de cette belle opération, et à tous les Chefs qui y participent.

Pour plus d’informations sur « Tous au Restaurant », voir ce lien publié ce matin, ou voir le site www.tousaurestaurant.com

 

Les dates :
L’opération se déroule du lundi 22 au dimanche 28 septembre 2014

Les réservations :

Elles se font exclusivement sur le site de « Tous au Restaurant »
à partir du 17 septembre 2014 à 10h

Le Site Web :

www.tousaurestaurant.com

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Restaurants
commenter cet article

Présentation

  • : Grelinette et Cassolettes
  • Grelinette et Cassolettes
  • : Mon premier fournisseur bio est mon potager ! Pour une cuisine raisonnée...
  • Contact

Courges & Légumes Anciens

 Vignette courges T 

Champignons des Bois

GrosCepeT

D'autres facettes de Grelinette sur FB

FB

Trouver Une Recette

Partenariat

 grelinette 

    Logo_France_2010.jpg  logo VIGNERONS ILE DE RE (2)    

 Garden 

  epicerie fine edelices 

 

Avec

 750 grammes logo interview-120

 

Salon du Blog de Bruxelles : j'y étais ! 6a00d83454134769e2014e8824b59a970d-800wi-copie-1 

Salon du Blog de Soissons : j'y étais ! 

SBC4

 Recettes de cuisine

 

untitled 

Libefood

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog