28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 18:04

Je sens que ce livre arrive à point ! Les jardins regorgent de fruits, les étals aussi, sur les marchés en fin de matinée on peut négocier des cageots entiers, ce livre donne envie de filer faire le plein pour très vite les transformer en confitures et autres gourmandises irrésistibles !

Le concept de cette collection : 500 recettes.

Le livre est mini, son prix aussi.

500 Confitures

Il est infiniment beau, carré. Tout de suite j’ai eu envie de la déshabiller et sous sa couverture, on le découvre, rose fushia, tonique, il donne la pêche !

500 Confitures

Lorsqu’on l’ouvre, c’est un foisonnement de bonnes idées. On y trouve les confitures classiques (confitures de fraises à l’ancienne,  de fruits rouges à la vanille) et rassurantes, mais plein d’idées qui sortent des sentiers battus aussi : Gelée de framboises infusées au basilic, Gelée de pommes à la badiane…

Tout naturellement les dérivés de la confiture nourrissent de nouveaux chapitres. Au sommaire :
Confitures
Gelées
pâtes aux fruits
Marmelades
Alcools
Fruits à l’alcool
Sirops
Achards
Pickles
Chutneys
Condiments et tentations…

500 Confitures

Je vais tenter très vite :
La gelée de groseilles au piment
La pâte de cassis
Le framboises curd
Le beurre de pommes aux épices (qui ne contient pas une once de beurre)
La marmelade au gingembre (eh oui, pour une fois c’est lui qui a la vedette !)
Le cognac macéré aux prunes
La confiture de vieux garçon
Les poires confites aux épices
Les pickles d’échalotes
Le chutney de prunes aux épices
Le ketchup de prunes

500 Confitures

J’adore ce livre parce qu’il donne vraiment une idée de la gourmandise suprême. Les recettes sont sublimes, les photos gourmandes comme autant de tentations.

500 Confitures

Je craque pour ce livre parce qu’il est inspirant.
Pour chaque chapitre, plein d’idées de variations autour d’une même thématique sont données. Les idées fusent, les parfums et les plaisirs aussi !

500 Confitures

On trouve en ce moment plein de livres sur les confitures. Ouvrez donc celui-ci, vous comprendrez pourquoi c’est mon préféré !

J’oubliais :
L’auteur, Clippy McKenna,
a créé sa propre marque de conserves, condiments, chutneys, confitures et elle est archi connue en Grande Bretagne, aux Etats unis et même jusqu’en Chine. C’est une référence… Elle a entammé une bataille pour faire appeler ses conserves « confitures » bien qu’elles contiennent moind de 50 % de sucre.

500 Confitures

500 Confitures
Clippy McKenna
16 cm x 16 cm
288 pages
Mars 2014
Première édition en 2013 sous le titre « 500 Jams & preserves »
ISBN 9 782732 459714
10 €
Editions de la Martinière

 

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine et de jardinage, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 06:25

Toujours dans l’esprit estival et vacances, je vous propose une recette rapide et facile, mais au résultat bluffant.

Les sardines sont ouvertes en papillon, complètement désarêtées, badigeonnées de moutarde et saupoudrées de piment d’Espellette, garnies d’une feuille de sauge et  emmitouflées de pâte filo, huilées au pinceau juste ce qu’il faut, puis passées rapidement au four.

Est-ce un plat ? Un grignotage d’apéritif ? A vous de choisir.

Sardines à la Sauge, croustillantes et moelleuses

Pour deux il faut :
Huit sardines bien fraîches, désarêtées totalement
4 feuilles de filo
QS de moutarde
8 petites feuilles de sauge
Huile d’olive bio de première pression à froid
Sel et poivre du moulin
Piment d’Espelette

Action :
Couper les feuilles de pâte filo ensemble, aux ciseaux, dans le sens de la longueur. Réserver.

Ouvrir les sardines et les assaisonner (très peu de sel). Les badigeonner d’un peu de moutarde, déposer une feuille de sauge et refermer.

Rouler chaque sardine dans une feuille de filo.

A l’aide d’un pinceau de cuisine enduire d’un peu d’huile d’olive et déposer sur une feuille de papier sulfurisé, sur la grille du four.

Enfourner à 180° jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Retourner, dorer l’autre côté et servir bien chaud, avec une sauce ou avec de la salade…

Test report :
Un délice ! Les sardines sont moelleuses et parfumées, la pâte filo les rend délicieusement croustillantes…

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 15:10

Le Bar se marie merveilleusement avec les figues, feuilles et fruits. Ici j’ai préparé les filets en une papillote géante, la photo vous montre les préparatifs juste avant de recouvrir le plat de feuilles de figuier.

Les parfums au sortir du four sont un vrai enchantement.

Le figuier commence à s’étendre joliment au jardin et maintenant (quel âge a-t-il ? 5 ans environ) je ne rechigne plus à lui shiper quelques feuilles pour cuisiner, il est généreux et cela n’a pas d’incidence sur la récolte.

C’est un plat parfait simple et savoureux comme je les aime en été.

De façon très répétitive mais avec une conviction installée je clame régulièrement que je cuisine avec de l’huile d’olive bio de première pression à froid, l’huile Kalios fait partie de mes préférées.

Si en matière de parfum je fais parfois des infidélités à Shalimar pour aller vers le « Numéro 5 », en fait d’huile, chez Kalios, j’ai souvent opté pour la Numéro 2, choisie par Eric Guérin. Mais aujourd'hui j'ai utilisé la Bio, à vous de les tester, et d'élire votre préférée. Elles sont toutes de qualité.

Filets de Bar aux Figues

Pour deux il faut :
Les filets d’un beau bar sauvage
7 feuilles de figuier
Quelques figues bien mûres
Sarriette
Thym
2 feuilles de Laurier
Un à deux verres de vin blanc sec
Huile d’olive bio de première pression à froid
Sel et poivre du moulin
Piment d’Esplette
Oignons rosés frais, avec leurs fanes

Filets de Bar aux Figues

Action :
Tapisser le plat de feuilles de figuier.
Assaisonner les filets de bar. Les déposer côté peau sur les feuilles de figuier.
Répartir les aromatiques et l’oignon coupé.
Verser le vin blanc sans immerger les filets.
Badigeonner les filets d’huile d’olive pimentée. Recouvrir de feuilles de figuier.

Enfourner 25 minutes à 200°. Découvrir à table en soulevant les feuilles de figuier, servir bien chaud.

 

A propos de l’huile Kalios : http://mykalios.com/

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 09:42

La fin Juillet est la période la plus fertile au jardin ! Les récoltes ont commencé, certaines en sont à la deuxième phase, comme la rhubarbe.

On commence à cueillir des tomates, des courgettes aussi. Les figues sont pour la première année belles, de bonne taille et sucrées en début de saison. Les Reine Claude prennent de la couleur tandis que les poires, qui ont atteint leur taille mature, se bonifient. Elles attirent les guêpes, aussi…
Les mirabelles n’ont plus qu’à se gorger de soleil.

Finalement j’ai laissé les artichauts fleurir… Avez-vous remarqué l’escargot qui y envisage un grand régal ? Je me demande comment il parvient à ne pas se blesser avec les feuilles piquantes…

Les aromatiques ont pris des proportions pantagruéliques, si vous avez des idées avec la mélisse, la verveine, l’absinthe, je suis preneuse.

La saison des confitures va bientôt battre son plein…

Les courgettes jaunes donnent chaque jour

Les courgettes jaunes donnent chaque jour

La marjolaine et l'origan ont pris des proportions épanouies

La marjolaine et l'origan ont pris des proportions épanouies

L'escargot à la conquête de la fleur d'artichaut

L'escargot à la conquête de la fleur d'artichaut

Les capucines s'épanouissent parmi les tomates

Les capucines s'épanouissent parmi les tomates

Les figues commencent à donner

Les figues commencent à donner

Les Mirabelles n'ont plus qu'à faire le plein de soleil

Les Mirabelles n'ont plus qu'à faire le plein de soleil

Les Reines Claudes vont prendre de la couleur

Les Reines Claudes vont prendre de la couleur

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Tour au Jardin
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 08:12

J’aime le côté un brin anglais des « Pies », ces tourtes délicieuses qu’on découvre après avoir ôté le chapeau qui les coiffe. ..

Ici plutôt qu’une pâte épaisse et un peu lourde j’ai choisi de recouvrir mes tourtes individuelles de croisillons dorés. On les décroche avec les doigts et on les grignote avant de s’attaquer au vif du sujet, le « Pie »…

Et c’est une délicieuse surprise qui nous attend.

Il y a quelque temps Amora a lancé le défi à quelques bloggeurs de cuisiner avec ses produits phares « autrement ».

La mayonnaise on l’utilise toujours comme condiment, on aime l’ajouter aux petits plats au moment de passer à table, elle est le « petit plus » qui fait que tout est un peu plus gourmand.

Avec ces « Pies » j’ai choisi (mais ce n’était pas la première fois que je relevais ce défi, essayez vous aussi vous verrez c’est vraiment une découverte) j’ai choisi, donc, de l’intégrer à ma recette comme ingrédient à part entière. Elle apporte de l’onctuosité et du moelleux à la préparation.

Dans le même esprit je vous ai proposé ici click une recette avec la sauce Samouraï utilisée « autrement »…

Chicken Pies

Pour deux il faut :

2 escalopes de poulet
1 cuillerée à soupe de Mayonnaise de Dijon
4 cuillères à soupe de crème fraîche
2 échalotes
Les feuilles de 3 branches de persil plat
1 pincée de piment d’Espelette
1 pâte brisée toute faite

1 oeuf
Sel et poivre du moulin
 

Action :

Couper les escalopes et les échalotes en dés. Les assaisonner de sel et poivre, et d’un peu de piment d’Espelette.

Mettre une cuillerée à soupe de Mayonnaise dans une grande poêle et chauffer. Faire revenir les dés de poulet et les échalotes dans la mayonnaise très brièvement (il ne faut pas que la viande soit complètement cuite car elle va finir de cuire au four). Ajouter les feuilles de persil et verser dans les cassolettes. Recouvrir de crème fraîche.

Découper la pâte en lanières.
Chauffer le four à 200°.

Recouvrir les cassolettes de lanières de pâte pour faire des croisillons. D’abord dans un sens, puis dans l’autre. A l’aide d’un couteau, égaliser les bandes de pâtes sur les côtés des cassolettes. Et bien les appuyer pour qu’elles se soudent sur les cassolettes.

Casser l’œuf dans un petit ramequin et le battre. En badigeonner les croisillons de pâte à l’aide du pinceau.
Enfourner pour 20 minutes, jusqu’à ce que les croisillons soient bien dorés.

Servir tout de suite… Se régaler !

 

Pour d'autres recettes Amora sur le site de 750 grammes : http://www.750g.com/amora_recettes.htm 

 

Billet sponsorisé

Partager cet article

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 16:39

Ce petit cahier aux allures rétro est un guide fameux écrit par un maître de la connaissance de la Nature et dont je suis fan : François Couplan. Je vous ai déjà présenté plusieurs de ses ouvrages, si vous en trouvez un en bibliothèque, en librairie, n’hésitez jamais.

Un guide d’actualité en cette période de vacances où on part davantage en randonnée, où on explore volontiers des régions, des paysages, où on se lance dans l’aventure !

Il est pour tous et tous les âges, les enfants adoreront rêver en le découvrant, les adultes aussi.

Ce cahier de survie nous incite à retrouver nos instincts ancestraux pas si enfouis que cela, il est une invitation à renouer avec les éléments, à retrouver la nature et se faire un plaisir immense à tenter de l’apprivoiser, la côtoyer, s’y frotter dans les meilleures conditions qui soient.

Il est plein de trucs et astuces pour se débrouiller seuls en pleine nature avec ce qu’on trouve à portée de main.

Guide de Survie des Nouveaux Robinsons

Au fil des pages, ont découvre comment se déplacer en cas extrêmes (avec ou sans boussole). On apprend quoi faire si on est perdus en pleine nature comme « Les Randonneurs » en Corse.

On apprend à éviter les insectes, construire un abri, fabriquer de la ficelle, un matelas d’herbe, préparer un feu, y compris avec du bois humide, et en prenant toutes les précautions nécessaires.

On apprend à trouver de l’eau, à se nourrir en pleine nature, à parer les éventuelles blessures.

On découvre que la nature est une petite armoire à pharmacie, encore faut il connaître les bonnes plantes. Et justement on apprend quelles sont les plantes toxiques, à éviter.

Guide de Survie des Nouveaux Robinsons

J’aime ce livre(t) pour son côté foisonnant, et il faut bien avouer que Robinson ou pas, il met nos sens en éveil et nous invite à nous dépasser.

La densité et la pertinence des informations, l’invitation au plaisir de découvrir la nature, le prix très modique, la présentation à l’ancienne font qu’on ne résiste pas bien longtemps à ce guide génial !

A glisser dans les bagages des loulous qui partent en colo, et dans son sac perso aussi !

Guide de Survie des Nouveaux Robinsons

Guide de Survie des Nouveaux Robinsons
Fançois Couplan
16,8 cm x 22 cm
64 pages
Broché
Juin 2014
ISBN 9 782035 898616
4,99 €
Editions Larousse

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine et de jardinage, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 08:25

Toujours dans la lignée des grignotages d’été faciles, rapides et délicieux, aujourd’hui je vous propose une tarte fine prédécoupée, on n’a plus qu’à piocher dedans en détachant de petits carrés, et à savourer avec un bon verre de petit vin blanc (avec modération)…

Tarte fine à l’Estragon, auxTomates jaunes et Roquefort

Pour une tarte carrée d’environ 30 cm x 25 cm il faut :
Une pâte brisée maison
Un bouquet d’estragon
Une brick de crème de soja
150 gr de Roquefort
2 échalotes
7 tomates cerises jaunes
Graines de courge
Piment d’Espelette
Quelques feuilles de sarriette
Sel et poivre du moulin
Fleur de sel
Huile d’olive bio de première pression à froid

Tarte fine à l’Estragon, auxTomates jaunes et Roquefort

Action :
Préparer la pâte brisée en lui incorporant de l’estragon ciselé. L’étaler en carré sur une feuille de papier sulfurisé, sur la plaque du four. La prédécouper en la quadrillant, avec une roulette.

Parsemer la pâte de crème de soja, de Roquefort émietté, d’échalote ciselée, saler très légèrement et poivrer. Ajouter les tomates coupées en tranches fines et verser un filet d’huile d’olive. Saupoudrer un peu de piment d’Espelette et de la sarriette.

Enfourner pour 25 minutes à 200°.

Avant de servir, parsemer de graines de courge et de fleur de sel, c’est prêt !
 

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:07

Le livre est épais, bien fourni, il est beau, coloré, généreux… à l’image de son challenge : offrir le meilleur de la cuisine italienne !

Pour moi (qui suis d’origine italienne justement), cette cuisine, quelle que soit sa région de la botte, est authentique, familiale, parfumée.

Et justement, cet ouvrage offre 200 recettes, et répond avec brio à nos attentes pour ce qui est des recettes emblématiques (pizzas, pasta, légumes) et de celles moins connues aussi.

Le Meilleur de la Cuisine Italienne

Chaque recette se présente en deux pages, photo et texte, avec en plus une anecdote ou des précisions, un macaron qui d’emblée situe les choses : Très facile, Facile, ou Challenge, le temps de préparation, le nombre de gourmands.

Aux photos correspondent des mises en scènes, des ambiances qui nous donnent à notre tour envie de soigner la présentation…

Le Meilleur de la Cuisine Italienne

Au sommaire :
A la Carte : ici on nous explique et on nous classe les recettes à partir de toutes les photos, présentées en vignettes et classées. Régionales, vite prêtes, faciles, incontournables, classiques, légères, défis…

Introduction : là on nous donne les bases pour préparer la pasta, la polenta, la pizza, le risotto et tous les indispensables à connaître…

Antipasti
Pizzas, pains et tartes salées

Pasta

Soupes, risottos, gnocchis et polenta

Produits de la mer

Viandes

Recettes aux œufs

Salades et légumes

Desserts

Biscuits, gâteaux et tartes

Le Meilleur de la Cuisine Italienne

Parmi mes préférées :

Les Buccatini alla carbonara, les Crescentine (beignets d’Emilie Romagne), les Roulés siciliens, les olives farcies panées...

Le Meilleur de la Cuisine Italienne

Ce livre est foisonnant de très belles recettes et de photos enjôleuses, qui toutes nous donnent envie de filer au marché pour préparer à notre tour ces régals italiens…

Le Meilleur de la Cuisine Italienne

Le meilleur de la cuisine italienne
Carla Bardi
26 cm x 22 cm
416 pages
ISBN 9 782501 087353
Juin 2014
20, 90 €
Editions Marabout

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine et de jardinage, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 06:42

Ces brochettes sont très parfumées, et épicées juste comme on aime. On les grignote à l’apéritif, ou on s'en régale en plat, avec une salade bien croquante.

J’ai imaginé cette recette pour Amora qui m’a demandé de réaliser une préparation avec la sauce Samouraï. Cela m’a permis de la découvrir et j’avoue avoir été agréablement surprise car elle est délicieuse, assez forte, elle donne du peps aux plats !

Un conseil : n’hésitez pas à réaliser davantage de brochettes, car elles ont beaucoup de succès et au cas où il en resterait, elles sont délicieuses aussi froides, le lendemain.

Brochettes de Poulet Marinées à la Coriandre, Sauce Samouraï

Pour deux il faut :
Deux escalopes de poulet
Les feuilles de deux branches de coriandre
3 cuillerées à soupe de sauce samouraï
Huile d’olive

Brochettes de Poulet Marinées à la Coriandre, Sauce Samouraï

Action :
Ciseler la coriandre finement et la mélanger dans un petit bol avec la sauce samouraï. Réserver.
Découper les escalopes de poulet en lanières fines dans le sens de la longueur.
Les embrocher sur les piques en bois en les pliant légèrement en accordéon.
Lorsque toutes les brochettes sont prêtes, les badigeonner de sauce samouraï à l’aide du pinceau.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une grande poêle et faire revenir les brochettes de chaque côté en les retournant.

 

Pour d'autres recettes Amora sur le site de 750 grammes : http://www.750g.com/amora_recettes.htm

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 13:45

La météo actuelle, faite de périodes de grandes chaleurs et de pluies alternées fait pousser les plantes version turbo plus que jamais. Toutes les plantes. Y compris celles qui nous laissent songeurs, ou qui même parfois nous désespèrent.

C’est le moment idéal pour se plonger dans cet excellent ouvrage qui fait le point de façon précise et exhaustive sur les plantes envahissantes et nous apprend à mieux les connaitre, à vivre avec ou à les endiguer.

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?

Les auteurs ont identifié 44 plantes, des plus « envahissantes » aux mauvaises herbes les plus tenaces, et ont dressé pour chacune des dossiers très bien faits sur leur identité botanique, leur histoire, leurs qualités et leurs défauts et les solutions naturelles pour les limiter, les supprimer ou les remplacer.

Chaque dossier est très précis, allant de deux à sept pages, selon la densité des informations.

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?

Les plantes identifiées sont particulièrement bien choisies, quelque soit notre région. J’en ai pour ma part repéré plusieurs, qui correspondent à mon jardin.

Prenons l’exemple du bambou.
J’ai été très intéressée de découvrir ses qualités, par exemple. Dans l’antiquité on l’utilisait comme emballage. On l’a utilisé pour stocker des larves dans leur chemin sur la route de la soie. Il fixe 30 % de plus de Co2 que les arbres feuillus. Ils sont brise vent. On s’en sert en écriture, dessin et peinture (les fameux calames. Dès que j’aurai mais en ligne cet article je vais essayer de m’en fabriquer un !), et on en fabrique des instruments de musique… Je vais lui trouver quelques petites utilisations au passage, auxquelles je n’avais pas pensé.
Pour ce qui est de son expansion, j’ai appris qu’à la Roque-Gageac, en Dordogne, le bambou est en train de détrôner les chênes verts à flanc de falaise et en bordure d’eau.
On apprend quelles variétés choisir lorsqu’on l’achète (car il faut reconnaître qu’il est très à la mode) et quelles précautions prendre. Et si on est dans la phase d’envahissement, les conseils et pratiques sont décrits (attention les moyens pour s’en débarrasser sont impressionnants et s’étalent sur plusieurs années).

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?

Au sommaire, un préambule très intéressant sur les explications et les réflexions qu’inspirent les plantes envahissantes.

Une première partie fournit des dossiers sur les envahissantes les plus problématiques (l’Arbre aux papillons, la berce, l’Herbe de la Pampa, l’Ambroisie, le bambou etc…

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?

Une deuxième partie aborde les espèces secondaires (la Canne de Provence, le Sumac de Virginie, le figuier de Barbarie…)

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?

Une troisième partie traite des « autres envahissantes » comme le bouton d’or, le chiendent, le liseron, la prêle etc.

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?

En fin d’ouvrage un glossaire nous explique ce que sont les techniques des faux semis, la technique de la culture en lasagne, ce qu’est un capitule ou une plante monoïque… Tout un vocabulaire spécifique et intéressant. Une bibliographie et des liens de sites permet d’aller plus loin. Les organisimes liés au sujet sont listés et enfin suit un carnet d’adresses de jardins à visiter, où les « vagabondes » sont bienvenues, et des pistes pour au contraire trouver des semences et plants d’espèces botaniques indigènes.

J’aime ce livre car il s’adresse à tous les publics. Les non spécialistes qui veulent juste se débarrasser de plantes trop envahissantes trouveront les réponses pragmatiques à leur problème, et ceux qui veulent des réponses plus pointures trouveront aussi des réponses.
Merci aux auteurs d’avoir répondu avec cet ouvrage à un besoin réel : mieux connaitre les plantes qui ne nous conviennent pas et éventuellement les limiter.

 

 

Plantes envahissantes, pionnières ou simplement expansives ?
Gilles Clément et Brigitte Lapouge Déjean
24,5 cm x 19,5 cm
200 pages
Avril 2014
ISBN 9 782360 981304
25 €
Editions Terre Vivante

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine et de jardinage, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

Présentation

  • : Grelinette et Cassolettes
  • Grelinette et Cassolettes
  • : Mon premier fournisseur bio est mon potager ! Pour une cuisine raisonnée...
  • Contact

Courges & Légumes Anciens

 Vignette courges T 

Champignons des Bois

GrosCepeT

D'autres facettes de Grelinette sur FB

FB

Trouver Une Recette

Partenariat

 grelinette 

    Logo_France_2010.jpg  logo VIGNERONS ILE DE RE (2)    

 Garden 

  epicerie fine edelices 

 

Avec

 750 grammes logo interview-120

 

Salon du Blog de Bruxelles : j'y étais ! 6a00d83454134769e2014e8824b59a970d-800wi-copie-1 

Salon du Blog de Soissons : j'y étais ! 

SBC4

 Recettes de cuisine

 

untitled 

Libefood

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog