21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 18:15

7 ans c'est l'âge de raison, du moins c'est ce qu'on dit... Moi j'espère que le Salon du Blog Culinaire de 750 grammes gardera toujours sa fougue et et son côté foisonnant, qu'il ne se lissera jamais et ne deviendra jamais une institution !

Et je sais qu'on peut faire confiance à Chef Damien pour nous surprendre à chaque fois, d'ailleurs je crois que tout est dans les rails déjà pour de chouettes nouveautés pour l'année prochaine, moi qui suis un peu artiste j'ai hâte d'y être !

Le Salon ce sont les copines et les copains, car j'ai remarqué que cette année il y avait plus de mecs que d'habitude, et c'est super !

Et puis les partenaires, Moulinex à qui j'ai fait un coucou j'aurais bien testé le fabuleux nouveau Cookéo au top de la domotique, Saint Sever, avec qui Chef Damien a réalisé un incroyable Pot au Feu aux champignons des bois, gingembre et Foie Gras, La Fourme d'ambert, dont je suis absolument fan, l'admirable marque Falcon, nous avons cuisiné avec une de ses cuisinières quel chance ! Brita, dont j'ai découvert la carafe sur le Salon, je suis conquise et je ovus en reparle tout bientôt, Interfel, Lidl, Les huiles d'olive de nos terroirs, et bien sûr les Champagnes de Vignerons, qui m'ont conquise il y a trois ans maintenant et je n'achète plus qu'eux pour les fêtes et les occasions à bulles...

 

#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?

Cette année je n'ai pas pu participer à tout ce que j'aurais voulu, car je n'ai pu qu'arriver le samedi midi et partir le dimanche midi, et je réalisais deux gros ateliers : la recette gagnante des Champagnes de Vignerons de l'année dernière avec les Cailles rôties en accord avec le Champagne Taprest... Report ici

#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?

Et j'étais membre du jury de la demi finale du concours aussi...

#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?

Et puis il y a eu ce fabuleux Full English Breakfast à l'Abbaye de saint Léger, avec mon amie Hélène : merci à Chef Damien et Anne Charlotte qui nous ont donné carte blanche pour décorer l'espace d'Union Jack et faire un petit peu plus qu'une recette de cuisine !

On s'est bien amusées, on a imaginé que nous étions en Grande Bretagne, dans notre salon, et qu'on venait de se lever, nous étions deux soeurs et avions décidé de prendre le temps parce que c'était dimanche, en rélisant un vrai grand breakfast anglais, avec une touche écossaise : du Haggis !

Tous les gens qui sont venus nous voir ont pu partager avec nous une cup of tea, des scones et muffins et notre Lemon Curd préparé devant eux. On papillonnait des fourneaux à la table de petit déjeuner, en cuisinant et papottant des dernières nouvelles, après avoir épluché les news du Times...

Merci Hélène de m'avoir suivie dans ce petit délire, ca vallait le coup, on s'en souviendra toute notre vie !

Report ici part one click

Et Part 2 click

#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?

Le Salon des blogs c'est top, je ne sais pas vous, mais moi pour l'année prochaine, j'ai déjà une petite idée !

#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?
#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?
#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?
#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?
#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?
#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?
#Salon du Blog Culinaire : 7 ans, l'âge de raison ?

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 18:29

Manger sainement pour préserver sa santé c’est bien,  mais cela ne suffit pas. Encore faut il avoir une maison saine elle aussi…

Dans notre Home sweet home, les pièges sont nombreux, pourtant on ne les connaît même pas la plupart du temps. Des particules issues des matériaux de construction et de décoration sont à fuir, mais aussi des produits ménagers que pourtant on utilise au quotidien.

Ce livre dénonce les erreurs à ne pas commettre et donne les solutions, en aval (au moment de la construction) comme au jour le jour (déco d’intérieur, peintures, revêtements de sol, de murs) pour avoir une vie plus saine, chez soi !

L’Habitat Sain et Naturel

Ce livre est édité par Terre Vivante : on peut faire confiance à ses cinq auteurs, spécialistes de la décoration et de l’écologie, pour nous donner des astuces et des plans beaucoup plus solides, afin d’améliorer notre nid douillet.

L’Habitat Sain et Naturel

J’aime ce livre car il est avant tout un manuel précis.
Il parle d’un des grands projets de vie de chacun : notre maison, et démontre que les pratiques et les matériaux écologiques sont traditionnels mais bien plus modernes qu’on ne croit ! Même en appartement il y a plein de choses à faire pour vivre mieux !
Sénèque disait il y a 2000 ans « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles semblent difficiles ». Dès maintenant, on peut se lancer dans les modifications de raisonnement qui permettent de vivre dans un environnement écologique et sain. Ce livre est pour tous ceux qui réfléchissent à leur vie et ne font pas de compromissions.

Il est bien sûr plein de perspectives pour ceux qui envisagent de faire construire. Si tel est votre cas, ne vous lancez pas sans l’avoir parcouru. Pour ceux qui rénovent aussi (je pense à Isabelle, se reconnaitra t elle ? Me lira t elle ?)

Et puis pour tous ceux qui décident, après avoir lu les étiquettes d’un peu tout ce que nous achetons et ont fait la grimace, de ne plus être objets de consommation…

L’Habitat Sain et Naturel

On apprend à garder les calories, isoler une bâtisse, poser des enduits, ajouter des cloisons intérieures, s’isoler du bruit, changer ses sols, modifier ses murs et son plafond, faire sa déco naturelle, avec des pigments, réussir ses lasures, entretenir le bois…

L’Habitat Sain et Naturel

J’aime le chapitre sur l’entretien de la maison, qui explique comment fabriquer ses propres produits pour éviter toutes les substances chimiques qui nous empoisonnent au quotidien. On apprend à fabriquer des nettoyants, des désinfectants, des dépoussiérants… mais aussi des parfums d’ambiance naturels, du produit vaisselle, du savon, des produits pour les toilettes, de la lessive à base de cendres.

L’Habitat Sain et Naturel

J’aime l’esprit général du livre.

Le bio ne n’est pas que dans l’assiette qu’on le croise.

Dans cet ouvrage tout parait fluide, il offre une vision différente des choses et applicable tout de suite.

Il pose les problèmes, et donne les solutions.

L’Habitat Sain et Naturel

Il peut paraitre moins glamour qu’un livre de cuisine, encore que… mais c’est une bonne idée de cadeau je trouve !

L’Habitat Sain et Naturel

L’Habitat sain et naturel
Christelle Auzias
Bruno Gouttry
Jean Claude et Manu Mengoni
Laetitia Royant
25 cm x 20 cm
272 pages
Octobre 2014
32 €
ISBN 9 782360 981434
Editions Terre Vivante

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 09:14

L’année dernière j’ai remporté la finale du concours Champagne en Cuisine,  sur les accords Mets et Champagnes. Du coup on m’a demandé de refaire ma recette gagnante au Salon des Blogs de Soissons et de faire partie du jury pour le concours de cette année.

Lourde tâche pour les deux engagements ! Mais très agréable aussi !

Difficile en effet d’évaluer les recettes des bloggeuses que l’on connait ! Alors je me suis imposé de rester drastique et faire abstraction de qui était derrière chaque recette. J’ai lu les textes, j’ai plongé dans les photos et j’ai écouté Geoffrey Orban qui nous guidait sur les accords avec les champagnes Blancs de Noir…

Pour ce qui est de la recette, le temps imparti pour la refaire au Salon des blogs n’était pas le même que celui du concours, dans les cuisines sublimes de l’Assiette Champenoise chez Arnaud Lallement. Alors j’ai modifié quelques étapes pour gagner du temps, et comme on m’a beaucoup demandé de cuisiner cette recette depuis un an, je l’ai aussi améliorée, peaufinée au fil du temps : je vous donne mes trucs et astuces, si vous voulez la réaliser à votre tour… Dans cette version ci elle est facile et c’est le succès assuré pour les fêtes par exemple…

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

C’est l’histoire d’un plat à la fois raffiné et orienté terroir associé à un champagne très puissant, plein de personnalité car encore plein de jeunesse, le Tapprest cuvée 2005, le « H », qui appelle des saveurs franches et affirmées, mais dont on pressent aussi la maturité, toute proche, qui évoque des parfums ronds, généreux…

Il m’a inspiré une histoire toute personnelle…

D’origine Solognote et me sentant proche de la nature dans ce qu’elle a de dense et parfois aussi de fougueux, j’ai pensé à ces plats de chasseurs, qui conjuguent les produits de la terre, comme le fait ce champagne.

Des cailles « de fusil », c'est-à-dire une viande « gibier », pleine de personnalité et de finesse, s’accordent bien avec ce Tapprest.

On imagine le chasseur (mon grand père peut être), ayant trouvé quelques poignées de girolles sur son chemin, et, parce qu’il connait sa terre, il a aussi cueilli des feuilles de roquette sauvage, poivrée, pensant qu’elle s’accorderait bien à un plat qui ne s’en laisse pas conter.

Il rentre chez lui par le jardin, on y a cueilli la veille une belle courge musquée rebondie, qui, préparée en mousse bien assaisonnée viendra caresser le palais.

Une gelée de caseilles déglacera les sucs de cuisson des cailles…

Quelques notes umami font le lien : du tamari sert au déglaçage mais sans excès, et un condiment d’œufs de saumon, parfaitement accordé avec l’ensemble, va faire écho par sa pétillance, aux bulles du champagne.   

 

Dégustation :
A l’or jaune de la robe du champagne répond la solarité de la couleur de la courge.

Les cailles rôties sont un pendant aux arômes de grillé et de torréfié du vin.

La roquette poivrée, qui croque sous la dent, aère la dégustation, et est une invitation pour les bulles de champagne à livrer leurs parfums.

Les accents de noisette qu’on décèle dans le vin se marient à la saveur des cailles et à celle des girolles. 

Quant aux bulles d’œufs de saumon, qui éclatent sous le palais, elles font écho aux bulles de champagne avec une petite insolence… 

L’ensemble fait de ce plat un moment de plaisir et de gaité dans la journée !

 

Maintenant je vous donne les astuces et la recette…

 

Pour deux il faut :
Deux belles cailles
Un kilo de courge musquée
150 gr de champignons des bois (ici des lentins des chênes)
Une belle poignée de roquette sauvage
Une belle poignée de grains de raisins muscat
Quelques caseilles
2 cs de gelée de caseilles
2 cs de crème fraîche épaisse
1 cs de tamari
1 cc d’œufs de saumon
Une pointe de noix de muscade
Une pointe de piment d’Espelette
Sel et poivre du moulin
Huile d’olive

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Action :
Peler la courge et la couper en dés. La mettre dans une grande casserole et couvrir d’eau. Cuire 15 à 20 Minutes. Egoutter très soigneusement.

Astuce : comme la courge est constituée à 90 % d’eau, il faut en garder la substance en se débarrassant de son côté aqueux. Pour cela, verser les cubes de courge cuite dans une passoire ou un chinois et presser juste ce qu’il faut pour faire sortir un maximum d’eau.

Mixer au mixeur girafe, ajouter la crème fraîche, assaisonner de sel, poivre et noix de muscade puis réserver au chaud.

Pendant la cuisson de la courge, parer les cailles : séparer les cuisses et les suprêmes, laisser ces derniers sur l’os, et les assaisonner. Les faire revenir de tous côtés dans une sauteuse, dans de l’huile d’olive. Puis les faire rôtir pendant 15 minutes.

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Astuce : le fait de cuire les suprêmes sur l’os leur donne plus de saveur. Mais cela permet aussi d’éviter à la viande de se rétracter et de garder une belle ampleur de forme.

Laisser tiédir et lever les filets avec les ailes.

Plusieurs écoles se présentent : laisser les ailes ou les ôter. J’opte pour les laisser accrochées aux suprêmes, la caille c’est un plat gourmand, qu’on mange avec les doigts, on aime chercher la chair rôtie sur les os…

Pour un diner plutôt smart, on ôte les ailes, on ne garde que les suprêmes et on savoure avec protocole, fourchette et couteau…

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Reprendre la cuisson à la poêle en rajoutant un peu d’huile d’olive…

On déplace la viande sur un côté de la poêle (qu’on a choisi de grande taille), et on loge de l’autre côté les lentins des chênes, lavés, parés et coupés en quatre ou six selon leur grosseur. Leur parfum va se mêler à celui de la viande.

Astuce d’accélération de cuisson : alors que les cailles ont repris leur cuisson et dorent bien, verser un peu d’eau dans la poele. Le choc themique appelle une ébullition qui accélère la cuisson et apporte du moelleux à la viande le temps que l’eau (un petit verre) s’évapore. Ensuite on reprend la cuisson à l’huile d’olive, en en ajoutant un petit peu lorsqu’il n’y en a plus.

Astuce de saveur : on verse du tamari pendant que les cailles compotent à la poele. Et on arrose avec une grande cuiller sans s’arrêter. La viande devient encore plus dorée, goûteuse et moelleuse…

En fin de cuisson, faire revenir les grains de raisin débarrassés de leurs graines, et les caseilles.

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Astuce pour la sauce : Déglacer la sauteuse avec la gelée de caseilles. Assaisonner. Réserver.

Assaisonner les feuilles de roquette. 

Dresser : les cailles et leur jus de fruits noirs, la mousse de courge parfumée à la muscade, les grains de raisin et les caseilles juteux.

Ajouter la roquette et quelques grains d’œufs de saumon.

Saupoudrer très légèrement la viande de piment d’Espelette. Proposer le reste de sauce à part, pour que l’on puisse se resservir si on le veut.

Nb : les caseilles sont des baies mi cassis mi groseille, à la saveur unique de fruits noirs… Je vous en parle ici (click) 

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Merci aux Champagnes de Vignerons, que je continue de découvrir avec plaisir, il faut les considérer comme des vins, tous ont un caractère différent.

Merci aussi bien sûr à Arnaud de Cortanze et à Goeffrey Orban pour leur grande gentillesse.

Si vous voulez vous parfaire en œnologie, ou même simplement découvrir cet univers passionnant, allez sur le site de Geoffrey, Educavin, c’est une mine d’informations à la fois très pointues et accessibles. Geoffrey sait nous captiver et nous apprendre plein de choses sur la dégustation du champagne, sur la découverte de l’importance de la géologie dans cette dégustation et sans s’en rendre compte on fait un parcours énorme, on progresse, on s’initie avec acuité.

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Après la recette, Geoffrey a conseillé les 10 candidats au concours pour les aider à améliorer leurs accords mets et Champagnes de Vignerons.

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Puis le jury, dont je faisais partie, s’est réuni et nous avons fait nos choix, en discutant de chaque recette, avec beaucoup de soin.

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Les résultats ont été proclamés et les 4 demi finalistes ont été nommés : Bravo à Emeline Chouya (Qui Dort Dine ...), Jehan Delbruyère ( Le Verre et l'Assiette), Stéphanie Bottereau (Cook N' Tinem) et Sandra Pascual (Cuisine Addict)

A bientôt à Reims pour la suite !

Je vous raconterai tout dans le détail comme si vous y étiez !

 

Nb : si vous faites la recette, vous me raconterez ?

 

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Pour en savoir plus sur la Roquette Sauvage c'est ici click

Cailles rôties à la crème de Courge Muscade et Champignons des Bois : trucs et astuces de la recette

Pour en savoir plus sur les caseilles c'est ici click

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 19:04

J’adore cette collection d’Epiceries du Monde qui ouvre les placards et fait des zooms et recettes sur les produits typiques qu’on aime !

Et je suis absolument anglophile…

Allais-je aimer ce petit opus ? Je dois bien dire que oui, et je vous le recommande chaleureusement ! Et maintenant je vais essayer de vous dire pourquoi…

Epicerie du Monde : Opus Royaume Uni

Ce livre est basé sur la présentation habituelle dans cette collection…
Tout d’abord un topo de base sur les habitudes et les produits.

La cuisine britannique est décontractée, elle transforme des ingrédients simples en plats généreux et réconfortants.

La tradition maraîchère et agricole sont omniprésentes, les fruits des vergers, les légumes des paisibles campagnes anglaises, les céréales, les bières sont les vedettes, tout comme les produits laitiers dans la cuisine du quotidien.

Epicerie du Monde : Opus Royaume Uni

Les produits mythiques ont une aura de gourmandise et les papilles s’affolent lorsqu’on évoque les 10 produits emblématiques  que sont

Les flocons d’avoine
Le Golden Syrup
La moutarde anglaise
Le curry de madras
Le thé Earl Grey
Le lemon curd
La marmelade d’orange
Les crackers
Le vinaigre de malt
Les bières

Epicerie du Monde : Opus Royaume Uni

Chacun de ces 10 produits constitue un petit chapitre : il est présenté de façon très exhaustive, puis on nous donne des recettes qui le mettent particulièrement en valeur.

 

 

Epicerie du Monde : Opus Royaume Uni

Zoom sur…

Les Bubble and Squeak : ce sont de délicieuses galettes de légumes rôtis, on dit que les pommes de terre font des « bubble » en cuisant et que les galettes donnent des « squeak » de plaisir en dorant dans la poele. .. C’est une recette futée, qui se propose de recycler tous les restes de légumes sans attendre…

Le Treacle Pie, ou Tarte au Golden Syrup : elle est belle, dorée, à la texture chewy, et le jus de citron équilibre son côté sucré…

Les chouchous ce sont les « Backed Beans », ceux que j’aime au breakfast du matin ou le soir sur des toasts… Ils sont une vraie institution et si ceux vendus en boîte Heinz sont indétrônables, on nous propose ici de les préparer « maison »…

Les Tea Sandwiches, quant à eux, m’évoquent toujours « The importance of being Earnest » et je les adore sans concession. Ici on apprend tout des bons ingrédients, et le détail capital, celui de la découpe du pain…

Ce que j’aime dans ce livre c’est le foisonnement. S’il est divisé en dix chapitres produits, les recettes et les idées fusent, on a l’impression que tout le United Kingdom est concentré ici.

J’apprécie aussi les photos, très british mais sans ostentation, avec une jolie vaisselle qui oscille entre tradition et modernité. Seul regret, je n’ai pas vu de Wedgwood, par contre beaucoup de bonnes idées de présentation à reprendre à la maison…

Epicerie du Monde : Opus Royaume Uni

Dernier argument après un contenu de qualité : le prix du livre, 12 euros !

 

Epicerie du Monde : Royaume Uni
Marie Grave
22,5 cm x 16,5 cm
72 pages
ISBN 9 782842 213886
Août 2014
12 €
Editions La Plage

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 16:28

Les Scones sont ces délicieux petits gâteaux anglais qu’on adore pour le « Tea time », mais qu’on grignote aussi toute la journée, tant qu’il y en a…

Ils sont moelleux, dodus, pas bien réguliers et c’est ce qu’on aime, et meilleurs si on leur ajoute des raisins secs…

J’en ai proposé dimanche matin dernier lors de l’English Breakfast que j’ai donné à l’Abbaye de Soissons avec Hélène. Sur la photo les miens ne sont pas bien dorés car je les avais préparés à l’avance en vue de les réchauffer au four Falcon sur place…

On les prépare le plus facilement du monde, pas besoin de rouleau à pâtisserie, on étale la pâte avec la paume de la main, pas besoin d’emporte pièce, un verre (de 6 cm de diamètre environ) fait l’affaire… La préparation demande juste à peser, à mélanger, et à cuire 7 minutes environ au four.

On peut les servir nature ou avec de la Marmelade « middle cut », c’est un petit délice. J n’oserai pas vous avouer que je les préfère avec du fromage de chèvre…

Scones : les biscuits anglais les plus faciles du monde !

Pour une vingtaine de Scones il faut :

250 gr de farine
50 gr de sucre
50 gr de beurre (ici succédané végétal)
100 ml de lait (ici de soja)
50 gr de raisins secs
1 pincée de sel
1 sachet de levure
1 œuf

 

Action :

Une heure avant, réhydrater les raisins secs dans du jus d’orange, du thé ou de rhum.

Préchauffer le four à 180°

Séparer le blanc du jaune d’œuf.

Verser le blanc dans une jatte en inox, et réserver le jaune. Dans la jatte en inox, mélanger tous les autres ingrédients, y compris les raisins secs. On obtient une boule molle, un peu collante.

Fleurer le plan de travail et verser la pâte. L’étaler avec le plat de la main sur environ un demi centimètre. A l’aide d’un emporte pièce ou d’un verre de 6 cm de diamètre, découper des ronds et les poser sur une feuille de papier sulfurisé.

A l’aide d’un pinceau, caresser les scones d’un peu de jaune d’œuf battu.

Enfourner pour 7 minutes à 180°. Les Scones ne doivent pas être trop cuits sinon ils ont tendance à être secs.

On les déguste immédiatement, en se brûlant les doigts.

 

Cette recette fait partie du Full English Breakfast que j'ai organisé à l'Abbaye de Soissons dimanche matin.

Hier de gros problèmes de publication vous ont sans doute empêché d'accéder au blog et vous avez probablement loupé le détail de ce qu'on trouve dans ce fabuleux breakfast très complet, avec haricots, bacon, oeufs et aussi Haggis, la panse de Brebis farcie.
Maintenant l'article est disponible et pour le lire c'est ici click

La première partie de ce breakfast était ici click

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 09:13

Aujourd’hui nous filons over the Channel et je vous donne le détail du très fameux Full English Breakfast…

Dimanche dernier, Hélène et moi avons proposé ce breakfast traditionnel dans le cadre de la très somptueuse Abbaye de Soissons, au 7ème Salon des Blogs et il a eu un vif succès ! Pour plus de détails sur l’ambiance de ce superbe moment, c’est ici click…

Et si, un dimanche matin prochain, vous décidiez vous aussi de préparer un « Full English Breakfast ?

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

Le Full English breakfast est un vrai repas, absolument savoureux ! Très complet (protéines animales et végétales, céréales) et nourrissant, il est assez riche en calories. Il est salé et sucré, et se compose de plats chauds et froids.

Côté salé, on met à frire dans une même poêle en tout premier du bacon, qui va parfumer les autres ingrédients. Puis on ajoute des saucisses de Cambridge, qu’on fait rissoler. Puis on ajoute une tomate coupée en deux et des champignons. Si on a de la place dans la poêle, on complète avec des haricots blancs à la sauce tomate (sinon on les fait réchauffer dans une casserole) ainsi qu’une tranche de black pudding (équivalent de notre boudin noir). Et en tout dernier on ajoute un œuf. Tout cela est agrémenté de sauce HP ou de Marmite, et est servi dans la même assiette. Le principe est de tout préparer dans une même poêle, c’est pour cela qu’on l’appelle le « Fryed up » !

Dans une assiette séparée, on sert des toasts avec du beurre demi sel.

Côté sucré, on propose de la marmelade d’oranges (thin cut ou middle cut) et un porridge composé de flocons d’avoine et de lait avec du sucre et des raisins secs.

On sert un thé noir et fort, avec du lait. Le lait est versé au fond de la tasse en premier, à la fois pour qu’il se mélange bien au thé et pour préserver la porcelaine du choc thermique.

 

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

Les saucisses 
Elles sont traditionnellement à base de porc. Il en existe plus de 400 variétés, qui varient selon la texture de la viande, plus ou moins hachée, parfois au couteau, parfois très finement, et des herbes ajoutées, qui sont en général un secret régional… J’adore les Cambridge saussages…
Pas besoin de les piquer avant de les griller directement dans la poêle. Et comme elles donnent un peu de gras, elles vont, avec le bacon, permettre de  cuire tous les autres ingrédients, en les parfumant délicieusement.

Le bacon 
C’est du lard salé et séché, présenté en tranches. Il fait réellement partie de la tradition, autrefois dans les campagnes le porc était élevé à la ferme et on tuait le cochon avant l’hiver.

 

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

Les Backed beans
On les achète tout prêts, ils sont cuisinés à la sauce tomate et les meilleurs sont sans doute les Heinz… Traditionnellement on les préparait au four, ce qui explique leur nom… Ils ont une saveur légèrement sucrée apportée par la tomates (et quelques savants mélanges d’épices). Souvent on les fait réchauffer à la casserole, mais on peut les ajouter dans la poêle du breakfast si on a la place.

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

Le Black Pudding
Il n’a rien a voir avec le pudding sucré, ça n’est pas un dessert, c’est une sorte de boudin, beaucoup plus large que celui que nous connaissons en France, et qu’on coupe en tranches plutôt épaisses pour le faire frire avec les autres ingrédients dans la poêle. Il est composé de sang de porc et de flocons d’avoine avec du poivre de Jamaïque.

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

Les oeufs frits
Les oeufs sont ajoutés dans la poele et se parfument tout naturellement des autres ingrédients.

Des Rognons d'agneau, sauce à la diable sur toasts
La recette est ici click chez Hélène

Les Champignons
Ils sont juste frits, parfois coupés en deux s'ils sont gros

La HP brown sauce
Elle est la sauce incontournable et présente dans toutes les cuisines, on la consomme à longueur de journée comme condiment, du petit déjeuner à l’en cas d’après dîner. HP signifie House of Parliament… les anglais sont très attachés à leurs institutions !

La Marmite
Prononcer « Marmaït »…
Love it or hate it. Les anglais l’adorent et l’utilisent en permanence : ils la tartinent dur des toasts, l’utilisent pour parfumer une eau de cuisson ou des légumes, dans la vinaigrette… Et Hélène m’a appris sa composition : elle est faite de levures utilisées pour la fermentation de la bière. Elle est donc naturelle et riche en vitamine B1.
Personnellement jusqu’ici j’étais plutôt récalcitrante, c’est le seule produit anglais avec lequel j’ai un peu de mal, avec la fameuse « Jelly ». Mais je vais réétudier la question et il est très probable que je vous en reparle tout bientôt sous un jour favorable et dans une de mes recettes…

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

La Marmelade d’orange
Elle est, elle aussi, symbole du petit déjeûner anglais. On distingue la Thick cut, la coarse cut, la medium cut ou la thin cut. Tout est une histoire de nuance. Personnellement je suis adepte de la middle cut, j’adore cette saveur amère juste comme il faut, avec ces parfums d’agrumes de Séville. On la trouve aussi parfumée au gingembre, au whisky… Un régal à tartiner ou utiliser en condiment.

Le Haggis
Le Haggis est traditionnellement écossais. Il est composé de panse de brebis farcie d’abats, d’avoine et d’épices. Il en existe d’innombrables variété. Autrefois les épouses le préparaient et le lançaient à leurs maris bergers par-dessus la rivière pour qu’ils n’aient pas à la traverser pour récupérer leur repas. La pratique s’est transformée en un véritable sport codifié : le « lancer de haggis »… En fait le haggis est une sorte de saucisse très dodue, d’un poids de 500 grammes. On le cuit poché à l’eau avec des épices et on le tranche.

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 2

La table est dressée sur une nappe, blanche si possible. Pour chaque convive un petit univers codifié et précis permet le rituel du full english breakfast. Les grandes assiettes sont posées sur les « Set mats , ces sets de table  composés d’un coussinet discret de liège que l’on sort invariablement à chaque repas. Chacun dispose d’un Cereal bowl, pour le porridge (mélange de flocns d’avoine et de lait, dans lequel on ajoute parfois des raisins secs et du sucre, à moins qu’on ne le préfère salé et poivré, ce qui se fait aussi), d’un dinner knife (grand couteau), d’une tea spoon (cuiller à thé), d’une lunch fork (fourchette), d’une cup and saucer set (tasse à thé avec soucoupe), d’une bread and butter plate (une assiette dédiée aux toasts) avec un butter spreader (couteau à pain) et d’un verre à jus de fruit…

Je suis allée en Australie il y a deux ans, et à l’autre bout du monde, dans cette ile continent anglophone, on servait le même Full English Breakfast, ce vrai repas confortable, « comfort food », que je vous invite à tester à votre tour, peut être pendant les vacances de fin d’année ?

Vous me direz si vous aimez ?

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

Published by Isa-Marie
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 14:41

Le Larousse des Confitures de Christine Ferber est un must !

Christine Ferber, basée à Niedermorschwihr, en Alsace, est à la fois reconnue des Grands Chefs, et surnommée « La Fée des confitures". Recevoir un pot de gourmandise de chez elle est un cadeau qui réjouit tous les amoureux de douceurs sucrées. Mais se plonger dans son livre, c’est se glisser de l’autre côté du miroir, et accéder à tous les secrets de fabrication !

Le Larousse des Confitures

Dans ce livre on se délecte de 350 recettes de confitures, marmelades, gelées, chutneys et autres compotes, à base de fruits et légumes de saison.

Le Larousse des Confitures

Après nous avoir fait rêver en nous contant l’histoire des confitures, leurs traditions, l’auteur nous dit tout des ingrédients et du matériel, puis des techniques et du savoir faire.

Le Larousse des Confitures

Suivent les recettes : celles de fruits à noyau, de fruits rouges et de baies, de fruits à pépins, d’agrumes, de fruits exotiques, de fruits à coque, de plantes (fleurs, rhubarbe, thé, angélique…), de légumes ( Betterave, courges, carottes, échalotes, tomates…) et celles de douceurs associées…

Le Larousse des Confitures

Ce que j’aime dans ce livre, ce sont les recettes : on y trouve les plus traditionnelles mais aussi des confitures revisitées, avec moins de sucre et plus de fruits, et des confitures insolites aussi. Les recettes sont infiniment gourmandes, les photos donnent envie de se plonger dans cet univers de pots colorés et délicieux, de se lécher les doigts et retomber en enfance…

Le Larousse des Confitures

Ce que j’apprécie aussi ce sont toutes les introductions aux recettes : des histoires, des anecdotes : nous sommes dans la vraie vie, avec ce qu’elle a de savoureux et de voluptueux…

Le Larousse des Confitures

J’apprécie les pas à pas, qui permettent de bien comprendre les étapes en photos, et surtout les conseils, les astuces, qui sont vraiment un « plus » dans ce livre.

Christine Ferber nous parle comme à une amie à qui elle confierait tous ses tours de main exceptionnels, fruits d’une expérience de spécialiste.

Le Larousse des Confitures

Ce livre est définitivement l’ouvrage du moment, car avec les confitures de saison, on réalise qu’à la veille des Fêtes, beaucoup de pots de confitures peuvent être préparés pour offrir en cadeau… A moins que l’on offre ce livre précisément, ce serait encore plus généreux !

Le Larousse des Confitures

Le Larousse des Confitures
Christine Ferber
27 cm x 21 cm
400 pages
Août 2014
ISBN 9 782035 895285
29,90 €
Editions Larousse

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 09:03

J’espère que vous étiez là, à l’Abbaye de Saint Léger dimanche matin ?

C’était à l’occasion du 7ème Salon des Blogs Culinaires organisé par 750 grammes à Soissons !

Car nous avons préparé, avec Hélène, dans cette somptueuse et majestueuse abbaye, un Full English Breakfast, it was such a good time !

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1

Dans ce premier article je propose de partager avec vous l’ambiance de ce breakfast tout particulier…

Et dans un autre post je vous donnerai plus sérieusement tous les détails du vrai breakfast anglais typique et copieux, avec les produits indispensables, les adresses pour les trouver, les astuces de préparation… pour que, si je vous ai convaincus, vous le tentiez à votre tour, qui sait, peut être pendant les vacances de Noel ?

Pour le moment petit flash back  : nous sommes dimanche matin très tôt (pourtant on s’est couchés très tard) et dans l’Abbaye où il fait encore très froid nous sommes en pleins préparatifs.  

Le lieu est juste exceptionnel, c’est une chance d’être là !

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1

Nous avons préparé tout un tas de choses, il faut le temps de tout installer.

L'endroit est presque désert, les pas résonnent avec l’excellente acoustique des voûtes qui renvoient le son, mais nous n’avons pas trop le temps de nous attarder…

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1

On discute avec le régisseur, on partage un petit café avec Anne Charlotte, on explique aux étudiants du Lycée Hôtelier ce que nous allons faire car ils vont nous seconder et je sais combien ils sont efficaces, ils m’avaient déjà bien aidée l’année dernière ici click…

On plante le décor à grand renfort d’Union Jacks, qu’on accroche un peu partout.

On déplace la grande table de préparation pour loger notre table ronde de breakfast, joliment nappée : nous allons papillonner du fabuleux four Falcon (je voudrais bien le même !), au plan de travail et à la table de breakfast…

Il faut que le tout soit bien sous le miroir pour que le public puisse voir clairement ce que nous faisons, on soulève les tables, on fait des essais… C’est bon !

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1

Et on commence : Hélène prépare un Lemon Curd (je vous donne la recette tout bientôt), les scones et les muffins sont au four (recettes à venir également, vous verrez les scones se préparent en quelques minutes avec presque pas de matériel, c’est génial !), et je commence à cuire les saucisses et le bacon à la poêle…

Tout se joue dans une même poêle pour le Full English Breakfast, qu’on appelle aussi le « Fryed up » …

J’ajoute le « Black pudding » qui est une sorte de boudin noir, puis une tomate coupée en deux et des champignons…

Les Tomato beans sont en train de réchauffer à côté. Nous avons aussi prévu du… Haggis !

Le Haggis, c'est de la panse de brebis farcie, servie au petit déjeûner plutôt en écosse mais que l’on trouve facilement dans tout le Royaume Uni car c’est délicieux. Toutes les personnes qui ont goûté ont adoré ; sa saveur est très douce, aromatisée d’herbes.

La bouilloire siffle, le thé est prêt…

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1

Nous dressons les assiettes avec bonheur, quelques petites photos puis tout le monde s’approche, au départ les gens sont timorés, mais on voit bien que leurs narines ont été chatouillées par les parfums du bacon, des saucisses et de tout le reste qui est vraiment alléchant.

Ceci dit, en même temps personne n’ose trop se lancer, le Haggis, c’est spécial…

Puis une personne tente, ça lui plait, deux, et finalement tout le monde goûte, se régale, les regards sont rayonnants, on a faim ! Et on en profite !

Avec Hélène nous échangeons aussi un regard : challenge réussi pour ce Breakfast à l’Abbaye !

Vous en voulez encore ? ici je vous donne tout les détails des produits et de la préparation !

Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1
Full English Breakfast à l’Abbaye, part 1

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 10:19

C'est une tarte que j'apporte au Salon des Blogs... Elle est encore chaude et je n'ai pas le temps de rédiger la recette...

Si vous revenez voir tout bientôt, je l'aurai ajoutée pour vous.

Elle a une saveur qui joue sur deux acidités : celle, fraîche et nette, des pommes Juliet, et celle surranée et unique, des caseilles...

J'espère qu'elle aura du succès et qu'elle ne décontenancera pas trop les palais sucrés...

 

Tarte Pommes Caseilles acidulée

Comme promis donc, je mets la recette en ligne tout bientôt...

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 17:15

Je fréquente Marjolaine depuis des lustres.

Avant j'y allais pour trouver les produits de base d'agriculture biologique. C'était l'époque où il n'y avait pas encore beaucoup de boutiques bio et encore moins de chaines de magasins bio (mais je ne suis pas si vielle ceci dit !).

C'est dire si je suis attachée à cette éthique et convaincue que le bio est nécessaire dans son sens le plus large. Peut on parler d'éthique bio ? Oui j'en suis convaincue et cela se joue au quotidien. L'esprit bio rime avec l'intégrité, la douceur, l'envie de prendre le temps, la qualité, l'incertitude, l'amour, le respect.

Maintenant qu'on trouve des magasins bio un peu partout, je vais à Marjolaine pour dénicher des produits insolites, comme le pollen frais, des vêtements en matières naturelles, des produits pour la maison qui respectent notre atmosphère. J'y achète aussi du papier recyclé, il est souvent très joli, et des produits frais de petits producteurs.

Le Salon Bio Marjolaine

Le Salon Marjolaine se tient en ce moment et jusqu'à dimanche soir à Vincennes, près de paris, dans le Parc Floral.

Mais on trouve d'autre salons bio un peu partout et tout au long de l'année maintenant.

Il faut absolument les préférer aux supermarchés !

Le Salon Bio Marjolaine

Je vous conseille d'y aller, au moins une fois, pour vous faire une idée si vous ne connaissez pas.

Vous pourrez acheter des fruits et légumes...

Le Salon Bio Marjolaine

Allez gouter la fabuleuse pomme Juliet, dont je vous parle toujours. C'est la seule pomme cultivée obligatoirement en bio.

J'en suis fan, elle est savoureuse, elle se garde bien, elle est belle et bonne...

Le Salon Bio Marjolaine

Vous trouverez aussi plein de choses pour la maison...

Le Salon Bio Marjolaine

Et des vêtements en matières naturelles...

Le Salon Bio Marjolaine

Un peu de chanvre

Le Salon Bio Marjolaine

De quoi cuisiner comme ces bols en olivier

Le Salon Bio Marjolaine

Et de quoi se régaler...

Le Salon Bio Marjolaine

Ce sera l'occasion ou jamais d'acheter la Vraie Grelinette

Le Salon Bio Marjolaine

Et des graines chez Kokopeli

Le Salon Bio Marjolaine

Ou, comme moi, de ravissants carnets de papier recyclé avec des formes sympa pour les croquis ou l'aquarelle, en formats carrés ou à l'italienne...

Le Salon Bio Marjolaine

Je vous conseille d'y aller à l'ouverture (10 h 30) car le salon a beaucoup de succès.

Seul bémol : ce parking du Parc Floral toujours pas carrossé...

Vous me raconterez ?

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

Présentation

  • : Grelinette et Cassolettes
  • Grelinette et Cassolettes
  • : Mon premier fournisseur bio est mon potager ! Pour une cuisine raisonnée...
  • Contact

Courges & Légumes Anciens

 Vignette courges T 

Champignons des Bois

GrosCepeT

D'autres facettes de Grelinette sur FB

FB

Trouver Une Recette

Partenariat

 grelinette 

    Logo_France_2010.jpg  logo VIGNERONS ILE DE RE (2)    

 Garden 

  epicerie fine edelices 

 

Avec

 750 grammes logo interview-120

 

Salon du Blog de Bruxelles : j'y étais ! 6a00d83454134769e2014e8824b59a970d-800wi-copie-1 

Salon du Blog de Soissons : j'y étais ! 

SBC4

 Recettes de cuisine

 

untitled 

Libefood

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog