Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 07:47

Quand on fait la fin du marché il y a toujours de bonnes affaires... Mon poissonnier m'a fait un bon prix pour un stock de crevettes crues décongelées et je n'ai pas hésité.

Le stock a été préparé en petites brochettes épicées. Enfin presque tout le stock car une partie a servi à réaliser cette soupe absolument délicieuse...

Soupe de Miso aux Crevettes et aux Shiitakés

Pour deux il faut :

8 crevettes crues décongelées
Un petit bouquet de coriandre
Un petit bouquet de persil plat
Une tablette de miso
8 shiitakés
1 trait de tamari
1 gousse d'ail
1 litre de bouillon de légumes
2 échalotes
Sel et poivre du moulin
Quelques baies roses

Soupe de Miso aux Crevettes et aux Shiitakés

Action :

Oter les têtes des crevettes et les faire revenir dans une casserole avec un filet d'huile d'olive. Ajouter l'ail, le miso, une échalote, le persil, le thym et le laurier, la branche de céleri, la carotte coupée en dés, le tamari, du sel et du poivre et faire revenir à feu vif en remuant. Couvrir de bouillon de légumes et laisser mijoter, en remuant souvant et en appuyant avec une cuiller en bois.

Eplucher les crevettes et oter le boyau noir.

Laver les shiitakés et les couper en lamelles.

Peler la seconde échalotte et la couper en dés.

Faire revenir les shiitakés doucement dans un filet d'huile d'olive avec l'échalote. Ajouter les crevettes. Lorsqu'elles prennent une couleur opaque, les réserver.

Ajouter les feuilles de coriandre et mouiller avec la préparation aux têtes de crevettes passée au chinois. Plonger les crevettes dans la soupe et rectifier l'assaisonnement, ajouter les baies roses. Servir aussitôt, bien chaud !

se régaler !

 

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 19:02

A l’approche de la Saint Valentin il faut que je vous parle de ce livre beau et bien fait, qui traite des plantes aphrodisiaques…

Il m’a tout de suite plu, pour son côté foisonnant, mi botanique mi coquin.

Plantes Aphrodisiaques

Une première partie, « A la racine du plaisir », traite de l’histoire, des traditions, des liens entre les plantes et l’amour.

On se régale d’anecdotes, de croyances où petites histoires rejoignent l’Histoire et la culture en général. On revient sur Adam et Eve sont chassés du Paradis, avec le plaisir qui devient tabou à travers la chrétienté, sur Hippocrate et sa théorie des Humeurs, sur la théorie des signatures, sur les traités de plantes, onguents et filtres… On étudie les fleurs, et de façon empirique on les considère comme les reflet d’attributs impudiques et provocants… Les plantes d’une façon générale suivent le même traitement.

Plantes Aphrodisiaques

La seconde partie, « Portraits de Plantes », propose 45 fiches consacrées chacune à une plante aphrodisiaque. Si l’Asperge, le Gingembre, le Piment, ont une solide réputation, j’ai été étonnée de découvrir les vertus de la Capucine, de la Coriandre ou de la Sauge… L’Ortie, le Romarin et le Safran suivent juste derrière…

Plantes Aphrodisiaques

Ce que j’aime dans ce livre c’est qu’on y papillonne au fil des sujets, des illustrations, on s’y laisse distraire et on se régale d’informations courtes, qui peuvent être lues sans linéarité. C’est un ouvrage divertissant et souvent drôle.

J’apprécie aussi les illustrations, souvent rétros, chromos ou planches botaniques.

C’est un livre attirant, beau, bien instruit et bien écrit, par l’auteur Bernard Bertrand, spécialiste des plantes et de leur histoire.

 

Plantes Aphrodisiaques
Bernard Bertrand
24,5 cm x 17 cm
148 pages
ISBN 9 782366 720425
Mai 2014
19,50 €
Editions Plume de Carotte

Partager cet article

27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 09:25

Ce dessert est infiniment fruité et parfumé. Les poires ont infusé dans le cidre doux, elles sont accompagnées de mélisse, de badiane, et de fruits rouges du jardin (décongelés) : cerises et caseilles...

Le seul ajout de sucre se fait au tout dernier moment, un petit saupoudrage de rapadura pour son goût de réglisse.

On se régale des poires, toutes tendres, puis du jus joliment coloré et délicieusement parfumé...

Un dessert qu'on peut préparer à l'avance...

Poires au Cidre, aux Fruits Rouges et aux Epices

Pour deux il faut :

Deux poires de qualité
Une demi bouteille de cidre doux
Une gousse de vanille
3 étoiles de badiane
Une poignée de cerises congelées (maison, mais qu'on peut acheter dans le commerce)
Une poignée de caseilles congelées (maison, qu'on peut remplacer par des cassis)
3 feuilles de mélisse
1 pincée d'épices à pain d'épices
QS de rapadura

 

 

 

Poires au Cidre, aux Fruits Rouges et aux Epices

Action :

Verser le cidre dans une casserole avec les épices et les fruits rouges. Faire chauffer doucement.

Peler les poires et les vider à l'aide de la pointe d'un couteau, sans les abimer.

Les entailler légèrement, pour la présentation et pour faciliter le pochage puis la dégustation.

Pocher les poires dans le cidre parfumé pendant 15 à 20 minutes, en les arrosant. Puis laisser infuser 1 heure à température ambiante. Réchauffer si on veut les servir chaudes ou tièdes.

Verser le cidre parfumé dans les assiettes de service. Ajouter les poires et les étoiles de badiane pour la déco.

Saupoudrer de rapadura et servir aussitôt.

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Recettes : Desserts
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 18:45

Un ami nous a prêté un objet étonnant et plutôt esthétique aussi : un "aérateur de vin" !

Dans cette petite phrase d'introduction je suppose que vous pouvez déjà discerner mon approbation : je suis conquise ! Et je vais vous dire pourquoi...

A mon sens à priori en matière de vin (comme d'en pas mal d'autres domaines), il y a deux camps : le bon et... le reste.

Un bon vin gagnera à faire un petit séjour en cave de vieillissement. Tandis qu'un vin médiocre pourra attendre des âges : le temps ne fera rien à l'affaire et même après un honorable repos, médiocre il restera.

Par contre un bon petit vin sympa, comme ici un Pessac Leognan, peut largement gagner en saveur et en subtilité si on le carafe correctement.

C'est une option que j'aime assez, le rituel du vin fait partie du jeu, on s'en délecte à l'avance et nous le pratiquons avec grand plaisir.

La découverte de l'aérateur de vin a eu un effet similaire au passage en flacon. Mais à vitesse accélérée. Un système de filtre fait passer de l'air dans le filet de vin, et lui donne de l'ampleur avec légèreté. Un petit bruit caractéristique, comme celui d'une haute pression, ou même d'une sussion (si quelqu'un trouve une autre image je suis preneuse) accompagne l'opération, qui prend quelques instants. L'aérateur se pose directement sur le verre (on choisi un verre INAO pour plus de praticité) et le tour est joué.

J'ai testé l'Aérateur de Vin Vinturi

Nous avons fait un test à l'aveugle : le même vin (plutôt agréable) avec ou sans le filtre de l'aérateur.

Le résultat est patent : le vin aéré gagne en parfum, il est plus dense et plus affirmé, sa personnalité est décuplée, mais en douceur. On a l'impression de mieux le comprendre, ici par exemple les parfums de fruit rouge ont été mis en avant, la longueur en bouche a été prolongée, et le plaisir aussi.

Nous avons refait encore deux tests, avec un Agassac et un Saint Julien (oui, nous sommes très versés Bordeaux). Les impression ont été confirmées. Et on s'est prêtés au jeu, une sorte de rituel ludique s'est ajouté au service, nous avons même rempli des fiches de dégustation*, et la conclusion est simple : nous allons acheter le bidule, c'est juste positivement bluffant !

Remarque : un vin aéré plusieurs heures à l'avance conserve les bienfaits de l'opération (sans doute pas plusieurs jours non plus)... Bémol : l'objet ne sert qu'à aérer un vin rouge. il existe un autre aérateur pour le vin blanc, et un troisième pour les alcools forts.

De prochains tests en perspective, donc...

*Ah ah ? Vous aimeriez savoir à quoi ressemblent nos fiches de dégustation de vin ? Elles sont ici click...

Et vous, avez vous déjà testé cet objet ?

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Ma sélection de vins
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 09:32

C'est une version renouvelée du traditionnel Couscous, absolument délicieuse et adaptée aux légumes d'hiver. La pintade, plus moelleuse que le poulet, ajoute un vrai "plus"...

La pintade est cuite au four, avec les panais, au vin blanc sec. Les saveurs se mêlent et créent une harmonie délicieuse. C'est une recette que j'ai inventée (comme pratiquement toutes celles de ce blog) et je pense qu'elle va passer dans mes classiques.

Couscous de Pintade au Vin Blanc et aux Panais

Pour quatre il faut :

Un pintade fermière
6 panais pas trop gros
QS de semoule de blé
QS de raisins secs
Un bocal de pois chiches
3 échalotes
Une demi bouteille de vin blanc sec
Herbes de Provence séchées
1 feuille de laurier
Sel et poivre du moulin
Huile d'olive bio
Baies roses

Action :

Peler les panais et les couper en petits tronçons.

Dans un plat à four déposer les échalotes pelées et émincées, le laurier, les morceaux de panais et saupoudrer d'herbes de Provence et de baies roses. Verser le vin blanc.

Découper la pintade et déposer les morceaux assaisonnés dans le plat. Ajouter de l'eau de façon qu'elle affleure les morceaux de pintade. Badigeonner la peau qui dépasse avec de l'huile d'olive bio de première pression à froid.

Enfourner pour 20 minutes à 220°.

Préparer la semoule et les raisins selon le sachet, en les humidifiant d'eau bouillante.

Servir très chaud : les morceaux de pintade, la semoule et ses raisins, les panais, et la sauce.

Se régaler !

Couscous de Pintade au Vin Blanc et aux Panais

Pour en savoir plus sur les Panais, c'est ici click

 

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 10:04

La pizza a toujours beaucoup de succès chez nous. En hiver, pas question de la laisser de côté, on s'adapte, avec les ingrédients du panier. Aujourd'hui, panais, shiitakés et fromage de brebis frais...Des herbes de Provence séchées, quelques noix, et au moment du service, un trait de vinaigre balsamique... Un vrai petit régal... A vous de tester.

NB : attention, les shiitakés (lentins des chênes) apportent une saveur unique, j'ai testé avec des champignons de Paris, ça n'est pas du tout la même chose...

Pizza d'hiver, aux Panais et aux Shiitakés

Pour quatre il faut :

Une pâte à pizza (ici une pâte à l'huile d'olive)
Deux petits panais (jeunes)
10 Shiitakés
10 cl de crème de soja
1 gousse d'ail
Les feuilels de quelques branches de persil plat
QS de fromage de brebis
3 échalotes
Une grosse pincée de cerneaux de noix
Huile d'olive bio de première pression à froid
Sel et poivre du moulin
Piment d'Espelette
Vinaigre balsamique

Action :

Etaler la pâte directement sur la plaque à pâtisserie.

Eplucher les échalotes et les couper en dés. Les faire revenir dans l'huile d'olive. Assaisonner. Peler les panais et les couper en brunoise. Les ajouter aux échalotes. Remuer de temps à autre. Laver les shiitakés et les couper en tranches. Les ajouter. Enfin ajouter l'ail dégermé et coupé finement. Verser la crème de soja et faire chauffer encore un peu, rectifier l'assaisonnement puis verser le tout sur la pâte à pizza et répartir harmonieusement.

Enfourner à 220° pendant 25 minutes.

Au sortir du four ajouter le persil ciselé, les cerneaux de noix et saupoudrer de piment d'Espelette.

Servir avec une salade un peu amère type barbe de capucin...

Se régaler !

 

Partager cet article

23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 07:27

Merci à celles et ceux qui suivent l'histoire de cette magnifique petite chatte et prennent des nouvelles, merci aussi à vous qui me donnez des conseils pour progresser ! J'en ai encore besoin : on a bien avancé mais la relation est subtile, et il reste du chemin à parcourir...

A moi de vous raconter ce qu'il vient de se passer...

Hortense (j'ai testé plusieurs noms qui la laissaient indifférente, et comme je n'avais plus d'idées j'ai essayé Hortense, qui est le nom d'une petite chatte dont nous a parlé Arnaud. Elle a immédiatement réagi et m'a regardé en répondant... Depuis elle s'appelle Hortense)... Hortense, donc, est entrée dans la maison ! Plusieurs fois.

Elle explore, elle semble apprécier, parfois elle se cache. Je laisse la porte ouverte (quand je suis là, mais ce n'est pas à horaires réguliers ce qui ne facilite rien) et elle entre. Elle sait qu'elle peut repartir comme elle veut, aussi.

Elle réclame à manger (en miaulant et en me fixant) mais lorsqu'elle est rassasiée elle ne touche plus à son assiette, même si je la remplis.

Elle semble très concentrée dans tout ce qu'elle fait, comme si elle s'appliquait. Et lorsqu'elle a mangé, elle me regarde en louchant !

J'ai pu la caresser deux fois : elle n'est pas bien épaisse sous sa fourrure magnifique qui est toute douce et qui est comme en angora...

Le paradoxe reste entier : elle est à la fois très demandeuse, et reste très sauvage comme si elle avait peur...

Des Nouvelles d'Hortense...

Elle vient manger tous les jours, au moins trois fois par jour. Mais elle n'est pas là la nuit...

Qu'en pensez vous ?

Parfois elle mange avec la queue repliée, parfois la queue parallèle au sol... Est-ce que cela a une signification ? Quel est le langage des postures ?

Des Nouvelles d'Hortense...

Elle se lèche toujours les pattes avant, sur les coussinets : est-ce que cela veut dire quelque chose ? Je n'ai pas pu prendre sa patte pour la regarder. Une de ses petites oreilles est un peu abimée.

Des Nouvelles d'Hortense...

Hortense et moi guettons vos avis pour nous aider dans cette rencontre étrange et pas facile, vous m'avez déjà beaucoup aidé...

Je parlais chien couramment, j'essaie d'apprendre le langage chat mais il est bien plus subtil et nuancé !

 

Pour ceux qui n'avaient pas lu les premiers épisodes ils sont ici click...

 

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Ballade libre
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 07:02

La douceur du velouté de Céleri (boule et feuilles) est contrebalancée par les tranches de magret de Canard poivré généreusement et coupé très fin comme des pétales...

Le magret est proposé à côté, chacun se recoupe de si fines tranches si bien qu'elles ne sont presque jamais entières et les associe à cette soupe de légumes légère et savoureuse.

Cette fois j'ai fait sécher mon magret sans la peau, et je trouve qu'il est encore meilleur. On dirait presque de la viande des grisons...

Un régal hivernal, à vous de tester, donc, mais il faudra commencer par faire sécher votre magret (en ôtant la peau)... à moins que vous n'en ayez déjà un qui attende en bas du réfrigérateur ? Pour ma part j'en fais chaque semaine...

Velouté aux deux Céleris, Pétales de Magret de Canard

Pour deux, il faut :

Un quart de boule de céleri
Deux branches de celeri feuilles
3 pommes de terre
2 échalotes
Sel et poivre du moulin
Piment d'Espelette
Magret de canard séché sans la peau
Huile d'olive bio de première pression à froid

Action :

Éplucher le céleri rave et les pommes de terre et les couper en dés. Laver les branches de céleri feuilles et les couper aussi.

Éplucher les échalotes et les couper en dés. Les faire revenir dans un filet d'huile d'olive et réserver au chaud.

Dans une grande casserole, déposer les cubes des deux céleris et les pommes de terre et couvrir d'eau. Laisser cuire à couvert jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ôter l'eau de cuisson de façon qu'il en reste jusqu'à hauteur d'un tiers des légumes. Passer au mixeur girafe, assaisonner et garder au chaud.

Couper le magret en tranches le plus fines possibles. Pour cela il faut qu'il soit bien froid.

Dresser : le velouté, un trait de piment d'Espelette, les échalotes revenues à l'huile d'olive, les copeaux de magret séché et... se égaler !

 

Si vous n'avez jamais fait de Magret de Canard séché maison, c'est ici : click

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 18:58

Cet ouvrage est une promenade fabuleuse dans le jardin japonais le plus abouti adapté à notre climat. Il se situe dans la Drôme, il a été composé au fil du temps, à partir des années 60 70 par l’artiste et concepteur Erik Borja.

Du bon Usage du Jardin Zen

D’un lieu de friche mais riche d’ondes positives et de beauté, Erik Borja a peu à peu sculpté l’espace.

Guidé par des voyages au Japon, une connaissance pointue de la civilisation asiatique, l’art des jardins de monastères… il a su créer un merveilleux Jardin Zen qu’il nous présente dans cet ouvrage.

Ce lieu sublime et hors du temps est labellisé  Jardin Remarquable par le Ministère de la Culture, et a reçu le premier prix du concours des jardins de France.

Mais surtout il évoque l’harmonie, la sérénité, « comme un poème vivant dédié à la nature dans toute sa magnificence »…

Du bon Usage du Jardin Zen

Ce livre induit différentes lectures, toutes denses et claires à la fois.

On se délecte des aspects de ce jardin au fil de sa création, on découvre ses ambiances et ses chambres vertes, on s’imprègne de la philosophie de bien être multiple qu’il dégage.  

Du bon Usage du Jardin Zen

Dans une seconde partie, l’auteur présente d’autres jardins, parisiens, corses, suisses… mais tous ont en commun la densité d’une atmosphère de bien être et de réflexion, une attention au minéral et au végétal comme un reflet de l’être.

Du bon Usage du Jardin Zen

La découverte de cet ouvrage est un réel plaisir esthétique et philosophique…

Au sommaire :

Avant propos
Jardin Zen
Jardin de méditation
Jardin de Thé
Jardin promenade
Jardin du Dragon
Jardin méditerranéen
Jardin privé, Corse
Jardin Privé, Neuilly sur Seine
Jardin Privé, Paris
Bambouseraie d’Anduze
Jardin privé, Lausanne
Collection privée

Du bon Usage du Jardin Zen

Ce que j’aime dans ce livre, ce sont avant tout les photos.

Elles sont splendides. Laur auteur, Paul Maurer, a su capter les ambiances, jouer avec la lumière, faire parler la nature.

Chacune est un monde dans lequel on veut entrer, on l’étudie, on s’y sent bien, on s’y repose.

La plupart sont en pleine page et beaucoup sont en double page. Le livre étant d’envergure, elles sont de fait très grandes et invitantes…

Du bon Usage du Jardin Zen

J’aime aussi bien sûr les histoires, les commentaires qui les accompagnent. Les deux forment une sorte d’enseignement, on en tire des leçons de conception, des cours d’harmonie, et qu’on le veuille ou non on en ture des idées pour peut être les adapter ensuite chez soi… Ce magnifique livre d’art est aussi un prodigieux cours de jardinage !

Mais surtout la beauté qu’il inspire saura toucher les esthètes, les artistes peintres qui y trouveront matière, et tous les amoureux de chlorophylle, gageons que certains lecteurs de cet article aurapnt peut être même envie de projeter une escapade dans la Drôme prochainement pour, si cela est possible, visiter ce merveilleux univers…

 

 

Du Bon Usage du Jardin Zen
Erik Borja
Photographies de Paul Maurer
25 cm x 29 cm (format italien)
192 pages
Octobre 2014
ISBN 9 782841 387458
Editions Ulmer

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 08:49

Pour changer un peu des plats consistants et roboratifs de l'hiver voici une entrée légère et pleine de saveur...

Seul bémol : j'aurais probablement du doubler les proportions... et passer du statut d'entrée à celui de "plat principal"...

Palourdes Farcies

Pour deux il faut :

20 palourdes bien fraîches
3 tranches de magret de canard séché
2 gousses d'ail
2 échalotes
4 tomates séchées
1 petit bouquet de persil plat
1 biscotte
Piment d'Espelette
Huile d'olive bio de première pression à froid
Une feuille de laurier
Thym

Palourdes Farcies

Action :

Vérifier les palourdes et les passer sous l'eau fraîche.
Faire chauffer un filet d'huile d'olive avec le thym et le laurier puis déposer les palourdes et hausser le feu pour qu'elles s'ouvrent rapidement. Les ôter au fur et à mesure qu'elles s'ouvrent. Oter une coquille, et dé coquiller la palourde puis la replacer das une des deux coquilles. Les placer dans un grand plat au fur et à mesure.

Eplucher les échalotes, les gousses d'ail et le poivron. Les couper un dés fins, ainsi que les tranches de magret débarrassée de leur gras, et les faire revenir dans un filet d'huile d'olive. Assaisonner de piment. Ajouter le persil ciselé.
Garnir chaque coquille de cette préparation et saupoudrer de chapelure faite à partir de la biscotte émiettée finement.
Passer sous le grill.

Servir très chaud.

Se régaler !

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ? L'état d'esprit de Grelinette et Cassolettes ?

Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Présentation

  • : Grelinette et Cassolettes
  • Grelinette et Cassolettes
  • : Mon premier fournisseur bio est mon potager ! Pour une cuisine raisonnée...
  • Contact

Courges & Légumes Anciens

 Vignette courges T 

Champignons des Bois

GrosCepeT

D'autres facettes de Grelinette sur FB

FB

Trouver Une Recette

Partenariat

 grelinette 

    Logo_France_2010.jpg  logo VIGNERONS ILE DE RE (2)    

 Garden 

  epicerie fine edelices 

 

Avec

 750 grammes logo interview-120

 

Salon du Blog de Bruxelles : j'y étais ! 6a00d83454134769e2014e8824b59a970d-800wi-copie-1 

Salon du Blog de Soissons : j'y étais ! 

SBC4

 Recettes de cuisine

 

untitled 

Libefood