1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 13:17

Avez-vous vous aussi craqué devant ces fameux gâteaux somptueux, froufroutants, hauts perchés et avec un petit je ne sais quoi de royal et d’œuvre d’art ?

Et les avez-vous goûtés ? Ils sont aussi beaux que bons !

Ils sont les rois de la mise en scène et ravissent les tablées, les enfants comme les grands.

Maintenant ils sont à porté de main, on peut les préparer soi même !

Gâteaux de Rêve

Lorsque j’ai commencé à prendre des photos de ce livre de Gâteaux de rêve, j’ai eu un instant de réserve : je n’allais tout de même pas déflorer les secrets de fabrication de ces bijoux de gourmandise ?

Gâteaux de Rêve

Mais très vite mes appréhensions ont été balayées : chaque page de l’ouvrage est un secret, chaque page dévoile des astuces pour donner tant de gourmandise à ces gâteaux hauts et beaux…

Gâteaux de Rêve

J’aime ce livre parce qu’il nous ouvre les portes d’un monde spécifique. Ces gâteaux demandent des techniques très précises, on ne trouve pas les recettes pour les confectionner n’importe où.

Gâteaux de Rêve

J’apprécie cet ouvrage pour les mises en scène sublimes qu’il offre pour chaque réalisation : tout est étudié, de l’aspect général, imposant mais bien dosé, à la texture, qui donne envie d’avancer le doigt pour tester juste un petit peu de douceur personne n’y verra rien (ils sont irrésistibles), à la couleur aussi : infiniment glamour mais pas kitch, le curseur est posé à l’extrême subtilité et c’est ce qui fait toute la différence.

Gâteaux de Rêve

Ce livre donne toutes les clefs pour réussir à placer la juste proportion pour obtenir le gâteau de rêve ni plus, ni moins…

Au fil des pages l’auteur nous donne tous les conseils sur les ustensiles à utiliser, les ingrédients à choisir et les pas à pas très utiles pour garnir, couvrir et décorer ces impressionnantes pâtisseries.

Gâteaux de Rêve

L’auteur, Linda Lomelino, bloggeuse suédoise, est passionnée de beaux gâteaux. Son blog  ?« Call me cupcake » !

Gâteaux de Rêve

Gâteaux de Rêve
Linda Lomelino
27 cm x 20 cm
144 pages
Mars 2014
ISBN 9 782501 089197
15,90 €
Editions Marabout

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 12:00

Cet été nous avons passé une partie de nos vacances en Périgord noir. Nous avions une maison dans la jolie ville de Sarlat et je m’étais préparé un mémo géant pour ne pas oublier de passer au « Marché à la Truffe d’été » qui se tenait chaque vendredi soir, Place des Oies.

Si je connais la Tuber melanosporum, je voulais tester cette fameuse truffe blanche d’été appelée aussi « Truffe de la Saint Jean » dont je n'avais jamais entendu parler…

Le jour J j’ai été un peu désappointée de ne trouver qu’un seul stand… Il n’y avait donc pas de choix, ni de concurrence, le seul vendeur tenant le fameux marché à lui tout seul.

Mais les quelques truffes restantes (nous sommes arrivés vers la fin du rendez vous indiqué car juste avant nous avions pendant toute la journée descendu la Dordogne en Canoe Cayak… et je trouve que nous avons été très courageux de filer changer de déguisement pour revenir en ville après cela) étaient plutôt belles et dégageaient un parfum moins développé et différent de la truffe d’hiver…

Son aspect est assez proche de la melanosporum, l’extérieur est noir et forme des pépites, mais l’intérieur est brun clair.

Elle était vendue à 250 euros le kilo.

Pas de marchandage possible (comme on le fait parfois sur un marché), je n’ai pas eu une once de remise sur la truffe que j’ai achetée.

Mais elle avait fière allure et j’étais contente de mon acquisition.

J’ai testé la Truffe d’été du Périgord, tuber aestivum ou Truffe de la Saint Jean

De retour à la maison je l’ai brossée sous un rapide et fluet filet d’eau (il est clair qu’elle avait déjà été préparée mais elle était aussi sans doute passée de main en main).

Je l’ai tranchée pour mieux humer les parfums qui s’exhalaient : j’ai senti le champignon frais, l’humus avec un petit trait de noisette et un peu de cette personnalité unique de la truffe que je connaissais déjà.

J’ai testé la Truffe d’été du Périgord, tuber aestivum ou Truffe de la Saint Jean

J’ai choisi de la cuisiner en cru cuit, avec un risotto à la moelle.

Côté cuit, elle n’a en fait qu’infusé dans de la crème à peine chauffée.

Côté crue, je l’ai tranchée finement pour la servir directement sur le risotto.

Taste report : cuite ou plutôt infusée, elle a diffusé ses parfums à la crème avec subtilité. Crue, elle a gardé tout son croquant et son parfum était plus frondeur, plus prégnant. J’ai aimé les deux.

Conclusion de l’expérience : la truffe achetée valait elle son pesant d’or ? Oui sans doute, pour la découverte. Mais, même en version été et donc moins prohibitive, elle reste un ingrédient de luxe. Si je compare au plaisir qu’apporte une poêlée de cèpes, autre champignon dont la personnalité est tout aussi forte, je me demande si les deux ne sont pas à égalité. Et on peut trouver des cèpes à 15 euros le kilo. Sauf ici, en plein hiver*… Voire même les cueillir soi même. Et là je sais où aller !

*Où je parle de cèpes à 70 euros le kilo Lien ici click

Où je raconte comment s’organiser pour une cueillette de cèpes Lien ici click

Où je vous donne ma recette de risotto à la truffe d’été et à la moelle Lien ici click

 

 

NB : dans un tout prochain article je vous ferai gagner vos entrées pour Saint Jean de Beauregard...
Un aperçu du programme et des surprises que je vous y réserve est ici click...

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

 

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Fiches Produits
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 07:09

Je suis allée au Marché à la truffe d’été de Sarlat lors de notre séjour en Périgord noir. Il se tenait le vendredi soir, place du Marché aux Oies.

J’avoue avoir été étonnée car en fait de marché, il n’y avait qu’un marchand… Mais je voulais tester cette truffé d’été, bien plus abordable que la Mélanosporum.

De prime abord l’enchantement était moins fort qu’avec la truffe noire du Périgord. Mais elle avait un fameux parfum tout de même et je me suis laissée tenter.

J’ai décidé de la sublimer dans un risotto, et pour que le régal soit encore plus gourmand, des dés de moelle ajoutés en fin de cuisson ont parfait ce petit délice.

Un plat à la fois doudou et raffiné, à savourer avec modération car tout de même calorique avec la moelle… Mais franchement exceptionnel.

J’ai choisi de faire infuser la truffe dans de la crème, ajoutée en fin de cuisson. Et la moelle a été ajoutée en toute fin elle aussi, da façon à bien distinguer les parfum, tout en les mêlant sous le palais, pour une parfaite harmonie…

Risotto à la Truffe d’été et à la Moelle

Pour deux il faut :

Un verre de riz arborio
Une truffe d’environ 15 grammes
3 os à moelle
1 échalote
1 litre de bouillon de volaille (maison) gardé bien chaud pour le risotto
1 litre de bouillon de volaille (maison) pour la moelle
125 ml de crème (ici de soja)
Thym et laurier
Vin Blanc sec
Sel et poivre du moulin
Huile d’olive bio de première pression à froid

 

Action :

Faire chauffer les deux casseroles de bouillon de volaille. En garder une pour le risotto. Dans l’autre ajouter thym et laurier, sel et poivre et plonger les os à moelle. Maintenir un petit frémissement pendant 25 minutes.

Brosser la truffe en la passant rapidement sous un filet d’eau. Bien l’éponger. La couper en lamelles. Faire chauffer tout doucement la crème, l’assaisonner et y plonger les lamelles de truffe, en en gardant pour la présentation. Laisser infuser avec une cuisson à peine perceptible.

Faire revenir l’échalote dans l’huile d’olive puis mouiller de vin blanc. Ajouter le riz et assaisonner. Mélanger à la cuiller en bois jusqu’à ce que le riz soit nacré (translucide). Verser un une louche de bouillon. Laisser le riz absorber, en remuant bien.

Puis verser un verre de vin blanc sec. Alterner vin blanc et bouillon de légumes pendant 15 minutes environ. Rectifier l’assaisonnement.

Prélever la moelle des os. L’ajouter au risotto. Laisser cuire encore deux minutes. Pour la dernière minute, ajouter la crème infusée de truffe. Le riz est cuit au bout de 18 minutes environ.

Il faut qu’il soit à la fois fondant et ferme, à ajuster selon vos goûts.

Servir sans attendre, avec ou sans parmesan, j’ai choisi sans, pour ne pas interférer les saveurs de moelle et de truffe. Ce risotto a été une merveille…

Mais avouerai je que j'ai préféré celui ci click...

 

NB : dans un tout prochain article je vous ferai gagner vos entrées pour Saint Jean de Beauregard...
Un aperçu du programme et des surprises que je vous y réserve est ici click...

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 11:54

Pour bien apprécier la saveur d’un plat qu’on ne cuisine pas souvent, le mieux reste de le préparer de la façon la plus simple possible.

C’est le cas des soles, qui restent assez chères, et que j’aime préparer au four avec juste ce qu’il faut de sauce pour prolonger le goût sublime de ce poisson.

L’astuce est de ne pas déposer les soles à même le plat : après cuisson, elles ne se détacheraient qu’avec difficultés et en se déchirant.

Soles Grillées au Four, Sauce au Vin Blanc

Je choisis donc de huiler le plat à four avec une très bonne huile d’olive bio de première pression à froid. Puis je hache très finement trois échalotes, que je répartis un peu partout. J’assaisonne mes soles et je les saupoudre très délicatement de farine. Enfin je les dispose : elles sont légèrement en hauteur et ne touche pas directement le fond du plat. Je verse un peu de vin blanc sec et en cours de cuisson j’ajoute de la crème liquide (de soja). Un filet d’huile d’olive sur les poissons et j’enfourne à 180° pour 30 minutes.

Au moment du service je « lie » la sauce en la remuant directement dans le plat avec une cuiller en bois.

L’ensemble est un délice raffiné et sans égal. A vous d’essayer !

 

 

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?


Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 09:15

L’été indien promet d’être magnifique et la grande Fête des Plantes de Saint Jean de Beauregard va lui rendre un hommage somptueux avec une thématique directrice qui fait frétiller l’imaginaire : « Mythes et Légendes de Plantes » !

Depuis des années je vous parle de Saint Jean de Beauregard avec passion, et mon engouement va crescendo, je suis émerveillée à chaque fois, car ces rendez vous sont exceptionnels. J’espère vous communiquer mon enthousiasme…

Mythes et Légendes de Plantes

Parmi tous les stands riches de chlorophylle qui réunissent passionnés et plantes de rêve, un de mes préférés est celui du Potager du Domaine : on peut y acheter fruits et légumes de Saint Jean de Beauregard, cultivés selon les dogmes d’autrefois, de façon naturelle et les courges ont la part belle sur ce stand coloré et généreux comme une corne d’abondance !

Les potirons de toutes les couleurs font craquer tout le monde, et si on est fier d’en rapporter un chez soi pour le faire trôner sur la table basse du salon, au bout d’un certain temps on a bien envie de la cuisiner aussi, de savoir si son ramage se rapporte à son… cuir coloré !

Mythes et Légendes de Plantes

Alors j’ai mis au point des recettes qui vous donnent plein d’idées pour cuisiner les fruits et légumes du potager du domaine, et tout spécialement les Courges.

Ces fiches de recettes originales et inédites sont à votre disposition et sont gratuites, vous pouvez les collectionner, il y en a de nouvelles à chaque fois. Courges de Napes, Potimarrons, Pâtissons et autres Panais sont à l’honneur, ces fiches vous permettent de cuisiner les légumes anciens avec bonheur…

L’année dernière nous sommes allés un peu plus loin : vous avez cette fois pu tester mes recettes. Notamment les recettes de confitures de courges et si j’en juge par les compliments reçus, vous avez adoré !

Les confitures de potiron ou de courge de Naples ca n’est pas banal et pourtant c’est tellement savoureux ! Elles ont ce petit parfum suranné et unique qui ne trompe pas…

Mythes et Légendes de Plantes

Cette année je vous propose de venir préparer les confitures à mes côtés !  Chaudron en cuivre et potirons ! Nous allons faire bloublouter ensemble les nectars d’automne et vous pourrez découvrir les secrets de confitures de Saint Jean de Beauregard !

Je vous donne rendez vous Samedi 27 septembre à 14 h 30 pour un beau moment sucré et gourmand !

Une autre surprise est en cours, je vous en parlerai très bientôt…

Mythes et Légendes de Plantes

Mais la thématique de cet opus de la Fête des Plantes, qui se tiendra les 26, 27 et 28 septembre prochains, est faite de plantes et de légendes, pour un automne magique à Saint Jean.

Mythes et Légendes de Plantes

Plus de 200 pépiniéristes et producteurs européens se sont concentrés sur ce fil directeur et apporteront leurs plus belles sélections.

Conférences, ateliers olfactifs, histoires de plantes, je vous laisse découvrir le programme en détail sur le site de Saint-Jean de Beauregard car le menu de cette fête des plantes est des plus séduisants.

Mythes et Légendes de Plantes

Et je vous donne rendez vous tout bientôt sur Grelinette et Cassolettes pour venir gagner vos entrées gratuites, attention c’est pour très bientôt sur le Blog !

Mythes et Légendes de Plantes

Stay tuned, les entrées seront à gagner dans un prochain article !

 

Le site de Saint Jean de Beauregard est ici click

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?


Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 09:04

Cette année nous avons adoré suivre les GR (grande randonnée) et PR (petite randonnée) en Dordogne.

Cela nous a permis de découvrir les villes et les paysages différemment…

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

On s’y retrouve en suivant de petites marques basiques, pas toujours très visibles d’ailleurs. Les chemins de Petite Randonnée ont des marques jaunes comme celle-ci…

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

Ce n’est pas parce qu’on suit une « petite randonnée » qu’on est « plan plan » d’ailleurs…

Nous en avons fait d’une quinzaine de kilomètres à travers des forêts, des champs de maïs et de tournesol, des villages aux ruelles qui montent, interminables qui étaient plutôt sportifs !

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat
Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

Comme nous connaissions déjà Sarlat, qui est une ville médiévale sublime et chargée d’histoire, mais très touristique aussi, nous avons décidé de nous laisser guider par les « Marques Jaunes » (qui me font toujours penser à Blake et Mortimer) rudimentaires…

C’est ainsi que nous sommes partis de la fameuse place du Marché aux Oies, alors qu’il faisait encore jour, pour suivre les ruelles au crépuscule.

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

Les ruelles prenaient des aspects mystérieux, les chats errants semblaient là depuis toujours, l’Histoire des pierres et des bâtisses impressionnantes reprenait le dessus…

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat
Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

Comme cette merveilleuse échoppe médiévale dont la structure, de jour, est beaucoup moins visible qu’avec le contraste des lumières de la nuit…

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat
Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat
Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat
Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

On se laisse tenter par des glaces et… Comme nous avons déjà fait une randonnée un peu longue dans la journée, retour à la maison (la dernière photo) !

Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat
Ce n’est pas Blake et Mortimer… Marques Jaunes à Sarlat

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?


Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles !

Ou abonnez vous à ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Perigord
commenter cet article
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 16:18

Le Vélib, vous avez déjà osé ? Moi non mais je n’arrêtais pas de dire qu’il fallait que je me lance. Et depuis que j’ai lu ce guide j’ai hâte de suivre un des itinéraires pour explorer un peu Paris !

D’abord je ne savais pas comment ça marche cette location de vélo.

Dans ce livre tout est expliqué étape par étape, l’achat du ticket, comment retirer concrètement le vélo du point d’attache, comment bien rendre le vélo et stopper la location, comment faire s’il n’y en a plus de disponibles en station, à quoi sert la caution… Toutes les questions qu’on se pose sont envisagées et ouf, on se lance !

Paris à Vélib

Puis 7 itinéraires sont proposés :

Paris en Bord de Seine
Paris Ville Lumière
Du Paris du Luxe au Paris Bohème
La Campagne à Paris
Le Paris des Canaux
Paris Rive gauche
Du Paris contemporain au Paris authentique

Paris à Vélib

Pour chacun des 7 parcours, des étapes sont marquées.

On nous guide un peu comme dans une randonnée, avec les points de repère à suivre et la ballade qui a été étudiée  pour nous passe par des étapes, avec des explications sur tout ce qui est à voir : monuments, historique, anecdotes…

Ce qui est super c’est qu’on nous propose des idées de cafés, salons de thé, bistrots, restaurants où faire une halte, selon le type d’endroit où on veut aller.

C’est un peu comme si un ami parisien nous faisait découvrir les meilleurs spots de sa ville, en nous ouvrant son carnet d’adresses secrètes : on ne perd pas de temps à chercher, on sait où on va et on en profite à fond !

Paris à Vélib

Ce que j’aime dans ce livre, ce sont les Flash Codes qui nous donnent plein d’infos supplémentaires : expos, programmes, agendas…

J’apprécie aussi de découvrir d’emblée les tronçons cyclables d’emblée. Grâce à eux on découvre la capitale autrement, on se rend compte que tout a été prévu pour nous et que nous aussi, cyclistes d’un jour, nous avons notre espace où on peut tracer notre route…

Comme toujours dans les Guides du Chêne les infos données sont des  tremplins. A nous d’élargir encore plus si on le veut. Ainsi en fin de livre on nous explique « Paris respire », ces routes et quartiers fermés ponctuellement aux voitures et véhicules motorisés et dont on peut profiter. Les auteurs ont dressé la carte à suivre et là encore un flash Code nous donne plus d’informations.

Paris à Vélib

En conclusion, ce livre est génial, qu’on utilise un vélib ou son propre vélo perso, on est prêts à voir Paris sous un nouvel angle, et il faut bien admettre que les Guides du Chêne font des highlights beaucoup des facettes des multiples prismes qu’offre notre joyau de capitale !

Le petit truc en plus : le verso de la jaquette du livre est un plan de Paris !

Parisien implanté ou parisien touriste, ce guide est à avoir sur soi !

Paris à Vélib

Paris à Vélib
21 cm x 15 cm
144 pages
Juin 2013
ISBN 9 782812 308505
16,90 €
Editions du Chêne

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine, de jardinage et d'art de vivre, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 07:21

Notre figuier commence à vraiment donner depuis cette année. Mais ce n’est pas une production massive, il faut aller le voir chaque jour, et quotidiennement quelques figues sont à point, c’est lui qui donne le rythme.

Alors pour profiter pleinement de cette saveur unique, je cuisine avec les feuilles. Elles donnent un parfum spécial aux plats, qui ne ressemble à rien d’autre et qui sent bon l’été et la douceur de vivre…

Ici j’ai tapissé le plat à four de feuilles de figuier avant de le garnir de poulet et de grains de raisin muscat.

La biocoop commence à avoir de belles quantités de raisin, on en trouve même par cageots entiers pour ceux qui en font une cure avant l’hiver. Il est savoureux et apporte sa touche « sucrée salée » au plat. Par contre mieux vaut l’épépiner avant car autant les grains de raisin cru peuvent passer, autant lorsqu’il est cuit et juteux, c’est à éviter. Cela demande un peu de patience mais le résultat en vaut la peine.

Poulet Fermier et Raisin Muscat en Feuilles de Figuier

Pour 6 à 8 personnes il faut :


Un beau poulet fermier
7 feuilles de figuier
Une belle grappe de raisin muscat non traité
2 échalotes
2 feuilles de laurier
2 branches de thym
2 branches de sarriette
Sel et poivre du moulin

Poulet Fermier et Raisin Muscat en Feuilles de Figuier

Action :
Laver les feuilles de figuier et en tapisser le plat à four.

Couper le poulet et répartir les morceaux dans le plat après les avoir assaisonnés.

Couper les échalotes en petits dés et les disposer autour. Glisser les aromatiques un peu partout. Verser un peu d’eau au fond du plat et enfourner pour 30 à 40 minutes à 180°. De temps à autre arroser le poulet ce qui contribuera à ce que la peau soit dorée et croustillante.

Servir bien chaud avec des tagliatelles fraiches et… se régaler !

 

Hey ! Etes vous là ?

 

Dites moi si vous aimez Saint-Jean de Beauregard ? La fête des plantes approche et je vais avoir des entrées pour vous, à vous offrir ! Mais pour cela il faut que je sache si vous êtes enthousiastes !

 

Mes publications vous plaisent ? Sautez le pas et écrivez le en laissant des commentaires ! Donnez votre avis, partagez l'adresse de mon blog en la donnant à vos amis !

 

Grelinette et Cassolettes est à double sens et vous êtes le retour que j'attends pour chaque article !

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

 

 

Partager cet article

28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 17:19

De bonnes idées saines et gourmandes pour un apéro font toute la différence !

Et je trouve qu’un « apéro bio » a quelque chose de « plus » : il est pimpant, créatif et on sait qu’on régale nos gourmands de petits plats sains, faciles à grignoter et bons pour la santé…

Dans ce livre, à travers 52 recettes bien choisies, on est coatchés pour organiser un de ces buffets pleins de saveurs et qui respire l’échange, la gentillesse, le respect, l’envie de faire plaisir avec ce qui est bon…

Mes apéros et buffets bio

Au sommaire il y a :

Les boissons

Le Buffet Salé

Le Buffet Sucré

Mes apéros et buffets bio

Ce que j’aime dans ce livre ce sont…

… Les recettes bien sûr ! On y trouve de belles idées, qu’on soit 4 autour d’une table basse ou 36 dans un grand jardin…

J’aime tout particulièrement la "Limonade de verveine", subtile et douce, légèrement acide comme il faut
… Le Thé Vert aux fleurs n’est pas « que » girly, je sais qu’il intriguera les papilles masculines et celles des petits
… Le buffet de sauces est le petit truc qui rend tout le reste irrépressiblement attiré car ces coupelles : et sil s’agissait de dips ? La « Sauce crémeuse à la purée d’amande » est un appel pour les batonnets de légumes et les bouquets croquants de brocoli.
… Les « Biscuits apéritifs maison » sont à la farine de pois chiche (un délice), au curcuma et aux graines de sésame et de pavot… On dirait des soleils !
… Les « Rouleaux d’aubergine fourrés à la mozarella » sont saupoudrés d’ail et de basilic, c’est une belle palette de couleurs…
… La « Crème d’ artichaut effeuillé » pourrait très bien être une entrée de grand restaurant…
… On découvre la fameuse « Pâte maison pour petits chaussons » : elle est à l’huile d’olive et au levain…
… Les « Crèmes chocolat orange » sentent bon d’ici, et elles sont merveilleusement tentantes.

Mes apéros et buffets bio

J’apprécie aussi…

… Tous les conseils d’organisation. Parfois à vouloir trop faire, on oublie l’essentiel. En première partie on trouve des conseils pleins de bon sens pour que les préparatifs soient une fête autant que le moment où les invités sont là. Les petits préparatifs à ne pas oublier nous facilitent ce moment de réception et le rendent fluide… Un bon « Mémo » en somme.

Mes apéros et buffets bio

Petit zoom sur les boissons…

… Pourquoi acheter des boissons du commerce ? Ici de bonnes idées permettent d’offrir un apéritif qui change, qui étonne dans le positif et donne envie de ressortir d’urgence le blender. C’est si facile après tout ! Pourquoi ne pas en profiter pour faire le plein de vitamines ?

Mes apéros et buffets bio

Remarques :

Des pictos permettent de repérer tout de suite les recettes sans gluten, sans lactose, ou végétariennes.

Les photos sont toniques et pleines d’idées de présentation : très inspirantes pour déocrer nos propres tables !

 

Un livre à avoir dans la culinothèque !

 

 

 

Mes apéros et buffets bio
Anahid Bacher & Delphine Paslin
21 cm x 21 cm
96 pages
Avril 2014
ISBN 9 782360 981328
12 €
Editions Terre Vivante

 

 

Pour retrouver ma sélection de livres de cuisine et de jardinage, suivre ce lien

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 07:04

Vous voulez une idée de dessert facile et bluffante ? Aujourd’hui je vous propose un secret de gourmandise !

Ce sont mes « Tatins glacées saveur crème brûlée »… Souvent on accompagne la Tarte Tatin d’une boule de glace pour la rendre encore plus gourmande.

Dans cette recette les tartelettes individuelles jouent les coquettes en  serrant un peu les rangs pour donner la place belle à des Rosettes Carte d’Or façon Glacier Crème brûlée…

Le résultat est un dessert fabuleusement gourmand qui joue avec les textures et les parfums. Aux pommes fondantes répondent la sauce caramel et des éclats de sucre caramélisé. De petites feuilles de menthe donnent une touche insolente à ces carrés de plaisir…

La seule difficulté : ne pas plonger en égoïste et en cachette dans le pot de Crème glacée Carte d’Or Façon Glacier Saveur Crème Brûlée… car il faut avouer qu’elle est TRES addictive !

Depuis cette recette j’en ai plusieurs paquets dans mon congélateur en permanence…  Il y a d’ailleurs des chances pour qu’après que vos gourmands auront terminé leur tatin individuelle, vous demandent d’un air très innocent s’il reste de la glace. Et vous pourrez leur répondre que oui, vous aviez tout prévu !

Tatins Glacées saveur Crème Brûlée

Niveau : Facile
Préparation : 20 minutes pour les tartelettes plus 10 minutes après refroidissement, pour déposer les rosettes de glace avant de servir.
Cuisson : 30 minutes
Temps d’attente après la cuisson : 15 minutes

Pour quatre tartelettes il faut :
1 bac de glace Carte d’Or façon Glacier Crème brûlée
1 pâte brisée du commerce ou faite maison
5 pommes fermes et sucrées (type Juliet)
12 petites feuilles de menthe
50 gr de sucre de canne
10 gr de beurre
1 cuiller à soupe d’eau

Action :
Eplucher les pommes et les couper en quatre. Oter les trognons. Recouper chaque quart de pomme en deux. Réserver.
Dans une casserole, verser le sucre et l’eau, puis ajouter le beurre en dés. Faire fondre doucement jusqu’à obtenir un caramel blond. Retirer du feu et répartir dans les moules à tartelettes. Déposer les morceaux de pommes côté arrondi sur le fond des moules en les serrant bien. Diviser la pâte en quatre et la déposer sur les pommes, en la faufilant sur les côtés. Pour cela on peut s’aider d’une maryse. Piquer la pâte puis enfourner à 200° pendant 30 minutes.

En se protégeant d’un torchon pour ne pas se brûler, retourner les tartelettes et les démouler. Les déposer dans les assiettes de service et les laisser refroidir. Lorsqu’elles sont bien froides, ôter un quartier de pomme dans chaque coin pour laisser la place d’une rosette de glace.

Sortir la boîte de glace du congélateur et découper quatre rosettes à l’aide d’une grosse cuiller. Déposer une rosette par tartelette, dans l’emplacement réservé.

Décorer de trois feuilles de menthe autour de chaque rosette.

Astuces :

On peut aussi préparer de simples tartelettes aux pommes, et ajouter du caramel dessus à la fin pour éviter les manipulations de la tarte Tatin.

On peut découper les quartiers de pommes en lamelles, comme sur la photo.

On peut remplacer l’eau qui sert à préparer le caramel par du rhum, pour encore plus de saveur…

 

Les glaces Carte d’Or façon glacier se présentent toutes avec 6 rosettes par bac et on peut vraiment s’amuser avec ces présentations, qui d’ailleurs se suffisent à elles mêmes. D’ailleurs le slogan « Si vous avez Carte d’Or, vous avez un dessert » est plus que vrai dans cette nouvelle gamme.

Elle est disponible en 7 saveurs : 

- Fraise & Morceaux de meringue, 

- Saveurs Myrtille & Vanille, 

- Saveurs Macadamia & Vanille, 

- Saveurs Amande & Vanille, 

- Saveur Dame Blanche, 

- Vanille & Noix de Pécan, 

- Saveur Crème brûlée, que j’ai choisie et pour laquelle je craque complètement…

 

Pour entrer dans l’univers Carte d’Or c’est ici : http://www.750g.com/recettes_carte_d_or.htm

Régalez vous !

 

Billet sponsorisé

 

Vous aimez mes recettes, astuces, idées de présentation ?
Inscrivez vous à la Newsletter (tout en bas à droite) pour être prévenu de la publication de mes articles ! Ou abonnez vous à
ma page facebook ici ...

Partager cet article

Published by Isa-Marie - dans Recettes : Desserts
commenter cet article

Présentation

  • : Grelinette et Cassolettes
  • Grelinette et Cassolettes
  • : Mon premier fournisseur bio est mon potager ! Pour une cuisine raisonnée...
  • Contact

Courges & Légumes Anciens

 Vignette courges T 

Champignons des Bois

GrosCepeT

D'autres facettes de Grelinette sur FB

FB

Trouver Une Recette

Partenariat

 grelinette 

    Logo_France_2010.jpg  logo VIGNERONS ILE DE RE (2)    

 Garden 

  epicerie fine edelices 

 

Avec

 750 grammes logo interview-120

 

Salon du Blog de Bruxelles : j'y étais ! 6a00d83454134769e2014e8824b59a970d-800wi-copie-1 

Salon du Blog de Soissons : j'y étais ! 

SBC4

 Recettes de cuisine

 

untitled 

Libefood

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog